DroneShield DroneGun MKIII

3
1665

Vous avez aperçu des fusils anti-drones pendant le défile militaire du 14 juillet 2019 ? Ce seront probablement des best-sellers parmi les armées du monde entier en 2019, avec un marché potentiellement énorme s’il y a une volonté de protéger les sites sensibles. C’était donc le moment, pour le constructeur DroneShield, de dévoiler le DroneGun MKIII, la troisième version d’un fusil à ondes anti-drones.

Comment ça fonctionne ?

Le DroneGun MKIII est une version « light » des fusils à ondes puisqu’il ne pèse « que » 1,95 kilo en ordre de marche, avec sa batterie qui le rend autonome, pour un encombrement de 62,9 x 39,3 x 20,0 cm. Il est capable de brouiller des liaisons radios dans les plages de fréquences 2,4 GHz et 5,8 GHz, avec en option les plages 433 MHz, 915 MHz et liaisons satellite (GPS, Glonass, Beidou, Galileo), de manière simultanée assure la fiche technique. La portée peut atteindre 500 mètres – selon la plage de fréquences.  

Prêt rapidement ?

D’après DroneShield, il est opérationnel en 3 secondes, avec une autonomie de 1 heure en usage continu, 8 heures en veille. Sa batterie est amovible. L’usage est simple : il suffit de pointer le drone que l’on veut brouiller avec le viseur. Selon le type de drone, lorsque ses liaisons radio sont perdues, son vol se termine par un crash, il reste en stationnaire où il se trouve, il tente de revenir à son point de décollage, ou vers son pilote, ou se pose là où il est, etc.

Le prix ?

Il n’est pas dévoilé par le constructeur, qui réserve les ventes aux autorités. A noter que le DroneGun MKIII, en tant que brouilleur radio, n’est pas autorisé pour un usage civil en France. Les militaires ne sont pas soumis aux mêmes requis. La page officielle du DroneGun MKIII se trouve ici.

3 COMMENTAIRES

  1. Encore un beau moyen de détourner des fonds publiques avec des guns a 20 000 euros alors qu’il n’en valent que 1000euros a fabriquer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.