DJI et les solutions pour les entités gouvernementales

6
1274

Malmené par le président américain Donald Trump, le constructeur chinois Huawei se trouve dans une passe difficile. DJI a pris les devants pour ne pas se retrouver de la même manière cloué au pilori des relations politiques et commerciales. Le constructeur qui détient 75 % du marché des drones sur la planète, a planché sur une « édition gouvernementale » de ses produits. C’était sans doute indispensable, puisque DJI a été pointé du doigt et interdit d’utilisation par l’armée américaine

Le principe ?

Là où les clients de DJI gèrent leurs données et acceptent – ou pas – de les diffuser hors de leur drone, via Internet, les outils sécurisés de DJI ferment totalement la porte à toute communication vers l’extérieur. Cette méthode, assure DJI, permet de veiller à ce qu’aucune donnée ne sorte des drones de la marque, même par erreur de l’utilisateur.

Déjà opérationnelle

La « Governement Edition » a été développée pour satisfaire aux requis du Departement of the Interior Office of Aviation Services (DOI) américain avec, indique le constructeur, déjà 1500 missions réalisées et validées.

Les requis ?

Il y a l’absence de transmission de données : elles restent toutes confinées dans le logiciel DJI Pilot. Les mises à jour sont d’abord étudiées par les autorités, avant d’être déployées sur les appareils. Enfin les drones et les radiocommandes sont appairées avec un protocole strict destiné à limiter au maximum les risques de prise de contrôle malveillante. Une page spécialement dédiée aux produits Governement Edition se trouve ici, sur le site de DJI Enterprise.

6 COMMENTAIRES

  1. Mais comme ça ne sert à rien face à un Mister T.!
    Ce que reproche cet homme à Huawei, ce n’est pas le manque de sécurité, c’est la présomption d’espionnage.

    Si j’étais une grande firmes multinationale vendant dans le monde entier ET que j’espionnai pour mon pays, moi aussi je vendrais des produit “””sécurisés”””, et particulièrement vers les institution publique que je vise!

    Impossible pour eux de prouver qu’ils sont clean puisqu’il sont présumé fautifs…!

  2. @ Fred, Oui bien sur, c’est comme les armes de destruction massives, un grand classique de géopolitique made in US, complètement CowBoy.
    Et DJI l’est tout autant!

  3. Pour l’espionnage je dirai que de manière générale, tout le monde s’espionne… Par contre pour un Trump, avoir un géant des télécoms qui menace Cisco c’est plus problématique et avoir un moyen de l’affaiblir c’est du pain bénit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.