Le 53e Super Bowl sous haute surveillance anti drones

7
730

Le Super Bowl est ce rendez-vous sportif qui clôt la saison des matchs de football américain pour la NFL. Un événement majeur qui aura lieu dans la nuit du 3 au 4 février 2019 et fera vibrer près de 80000 spectateurs dans le stade Mercedes-Benz d’Atlanta en Géorgie. Il sera aussi retransmis dans 180 pays et touchera plus de 100 millions de téléspectateurs ! L’économie générée par le Super Bowl devrait flirter avec les 10 milliards de dollars aux Etats-Unis.

Sécurité sécurité !

Avec ces chiffres qui donnent le tournis, il n’est pas question que des grains de sable viennent gripper les rouages de l’événement. Selon le Guardian, c’est la société américaine Echodyne qui a été choisie pour détecter la présence de drones. Son système repose sur deux radars « de la taille d’un livre de poche », capables de détecter des objets volants jusqu’à une distance de 1 kilomètre. Selon Echodyne, ces radars s’appuient sur une technologie radar à commande de phase associée à un logiciel capable d’interpréter les données pour suivre l’intrus en temps réel et en 3D. L’outil sera capable, selon Echodyne, de « détecter et reconnaître des drones dangereux d’oiseaux ou de ballons inoffensifs ».

Vraiment ?

Nous n’en saurons pas plus, évidemment, que ces affirmations issues d’un argumentaire marketing. Echodyne ne s’occupe pas de la neutralisation, qui est laissée à l’appréciation des forces de l’ordre. Selon le Guardian, le coût de l’outil déployé à Atlanta serait de $150 000, « 20 fois moins cher » que celui mis en place lors de l’incident de Gatwick en Angleterre par la société israélienne Rafael Advanced Defence Systems.

Ce n’est pas gagné…

Il n’est pas encore certain que la solution d’Echodyne soit effectivement déployée sur le stade du Super Bowl ! Le « shutdown » de l’administration nord-américaine a introduit des délais supplémentaires et imprévus dans le processus de validation de l’outil auprès de la FCC, semble-t-il déposé tardivement, probablement après les soucis rencontrés à Gatwick.

Source : The Guardian
Crédits photos : Matthew Simmonds from Pexels et Echodyne

Une vidéo promotionnelle d’Echodyne

7 COMMENTAIRES

  1. Ah oui le reportage de hier soir il était magnifique du grand-n’-importe-quoi dans la plus pure tradition du journalisme qui rassemble ses vieilles séquences “drones” en stock pour en faire un super-mega-mix. Le best-of 2013-2016. C’était beau, du pistolet à rayon gamma en plastique, de l’octocopter qui pourchasse un pauvre Phantom avec un petit filet, les tentes camouflées dans les plaines du nord, pleines de matériel qui clignotent, les oiseaux dressés avec leurs petites papates, etc, c’était émouvant j’en avais la larme à l’œil autant de technologie et de performance au service de l’humanité.

  2. Question bête sur ce ‘canon’ (vu a france info ce matin, ils recyclent!) :
    si ça romps la liaison RC->drone
    ça devrait enclencher le RTH non? ou alors ça pète aussi le signal GPS?

  3. La vraie info ne serait pas plutôt du côté du coût pharaonique de la retransmission télévisée…T’imagines bien qu’il ne voudrait pas qu’un vilain touriste frenchie avec son mavic pro 2 ou son inspire fraichement tuné Dji fasse un stream en direct sur you tube du match estampillé NFL ! Côté sécurité, tu peux essayer, mais je doute franchement qu’il ne te confisque que ta carte sd…

  4. Azbloc et Olivier C. ……. +1 😊 ……. du grand théâtre de Guignol !
    Ben : Mais en plus je me suis posé exactement la même question que toi !!! Je trouve ça aussi très étrange que l’arquebuse de l’enfer que nous a sorti le guignol d’hier soir, puisse réellement brouiller la réception GPS et, au surplus, et si vous avez suivi jusqu’au bout, on voit le mec qui pose le drone en douceur en le suivant avec sa pétoire supersonique !!!
    Allez je vous le dit car ils ne s’en cachent pas (enfin pas tous), ce matin beaucoup ont énormément rigolé à la DGAC ! (et oui même eux !!)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.