DJI Mavic 2 Enterprise Dual, la preview

12
7203

Le feu auxiliaire volant ?

Le troisième accessoire est le feu auxiliaire M2E (beacon en anglais). C’est une balise qui clignote de manière brève, régulièrement, avec une forte intensité. Le but est que le Mavic 2 Enterprise Dual soit vu, ou qu’il puisse attirer l’attention pour indiquer une position. Ce feu auxiliaire est placé sur le dessus, on ne le voit donc que peu si le Mavic 2 vole haut. Mais il est à noter que les 2 diodes qui servent d’éclairage vers le bas au décollage clignotent à intervalles réguliers lorsque le feu auxiliaire est installé – ce qui fait un feu auxiliaire secondaire ! Ce qui est dommage ? Ces diodes clignotent toujours lorsque l’accessoire est en place, qu’il soit éteint ou allumé…

L’autonomie ?

En vol stationnaire et sans accessoires, le Mavic 2 Enterprise Dual vole pendant 27 minutes. C’est très correct. La durée de vol est très peu modifiée par la présence du haut-parleur et du feu auxiliaire. Avec le projecteur réglé sur la puissance maximale, 100 %, l’autonomie chute pour tomber à 19 minutes, toujours en vol stationnaire. Ce que je n’ai pas testé ? Par manque de temps, je n’ai pu expérimenter la fonction auto-chauffante manuelle de la batterie. Je n’ai pas non plus essayé Mission Flight, l’outil de programmation de vols.

Les bonus

Toutes les photos, dans le spectre visible et dans le spectre invisible, sont horodotées et géolocalisées dans les données Exif. Les images, photos et vidéos, sont prévues pour être stockées sur une carte mémoire (fournie) de 16 Go. Et si vous l’oubliez ? Rien n’est perdu : le Mavic 2 Enterprise Dual est également doté d’une mémoire interne de 24 Go. De quoi assurer plusieurs séances de vol ! A noter la stabilité redoutable de l’appareil en vol stationnaire, aussi bien en extérieur avec du vent qu’en intérieur sans GPS. Les capteurs du Mavic 2 Enterprise Dual, semblables à ceux des Mavic 2 Pro et Zoom, donnent satisfaction pour détecter et éviter les obstacles. La paire GPS et Glonass assure un positionnement satellite précis. L’appareil, sur un retour automatique, s’est posé à chaque essai à moins de 30 cm du point de décollage.

Les bonus, suite

Notez que DJI Pilot permet d’activer le « Local Data Mode », qui bloque tout transfert de données en dehors de l’appareil, de sa radiocommande et de votre smartphone, même si vous êtes connecté à Internet. La fonction AirSense basée sur un module ADS-B qui permet de détecter la présence d’aéronefs fonctionne bien ! Le terrain du club FMRC (French MultiRotor Club) dans lequel j’ai effectué mes vols est proche de plusieurs aéroports et aérodromes. Le Mavic 2 Enterprise Dual m’a prévenu à plusieurs reprises de la présence proche d’appareils équipés d’un transpondeur, en me demandant de voler avec les précautions qui s’imposent. Cette fonction est intéressante, sans doute une avancée majeure dans le domaine de la sécurité – il faudra encore qu’elle évolue pour offrir des informations plus précises.

Faut-il l’acheter ?

Je n’ai pas poussé suffisamment loin mes tests ni eu l’opportunité de placer l’appareil entre les mains de professionnels du SAR (Search And Rescue) ou de l’inspection d’ouvrages pour répondre à la question. Cela dit, ce que j’ai pu expérimenter avec le Mavic 2 Enterprise Dual m’a séduit : l’appareil semble très efficace pour des travaux de détection d’objets ou de personnes par imagerie thermique. Il profite de l’expérience des Mavic et de leurs successeurs les Mavic 2, en leur ajoutant la thermographie et des accessoires plutôt efficaces même s’ils sont basiques. Le Mavic 2 Enterprise Dual de DJI est proposé à 2900 € chez Studiosport (taxes comprises). Il est livré dans une mallette de transport avec ses trois accessoires, une radiocommande avec différents câbles, des hélices, une batterie et son chargeur…

D’autres photos du Mavic 2 Enterprise Dual

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

12 COMMENTAIRES

  1. aucun professionnel du thermique ou des secours n’aura l utilité d une camera si peut performante , que c est il passé chez DJI ? ils se sont fait avoir par flir qui ecoule ses stock obsolète ?

  2. Mon entreprise interdit l’usage de produits DJI sur ses sites, qui poseraient des problèmes de confidentialité. Or très peu de prestataires peuvent se plier à cette contrainte. Ce n’est pas plus mal ceci dit. Les professionnels qui utilisent du matériel sur-mesure sont aussi les plus sérieux (en photogrammétrie du moins).

  3. @bob tu ne dois pas utiliser souvent des caméras de flir pour dire un truc comme ça. Retourne voir leur catalogue, regarde la taille des caméras de meilleure définition et compare avec un Mavic

  4. @ Geoffroy : Il serait intéressant de connaitre les grandes lignes de résultats d’audit de ta société pour mettre en évidence les problèmes de confidentialité avec des produits DJI par rapport à des produits de prestataires.

  5. darky
    heuuuu comment dire …. le catalogue de flir je le connait que trop bien , il est remplis de camera qui sont 3 a 4 fois au dessus de leurs valeurs réelles pour compensé avec les camera offertes à des assassins , mais surtout un microbolometre c’est maximum 10 ans et tu le change car il est périmé, combien de chose à 3000, 4000, 5000 balle périmé d’ici peut au catalogue flir ? et chez les revedeurs ?
    flir à violé DJI comme ils violent tout le monde …. c est le jeu
    il est préférable de bossé avec les microbolometre grenoblois, ceux que tu ne connais pas 😉

  6. Darky ….. PS , le jour où tu vois un vrais pro du thermique qui vend des images de 160 pix à ces clients tu fait des photos et tu reviens nous voir ?

  7. @ Bob tu me parles de vendre des images, moi mon but est de retrouver des personnes ou des animaux, et en temps réel. Je me contrefous d’avoir une Def de 480p réels ou plus, ça ne sert à rien ! Changer tous les 10 ans ? La blague quand on parle d’un appareil dont la durée de vie ne dépasse pas 2 ans sur le terrain, au grand maximum. Je vole qu’il fasse beau ou moche, avec de la pluie ou pas, chaud ou froid.

  8. LOL ! a bein bravo, tu va leur faire peur avant de les trouver tes animaux, il va faloir etre très proche si tu cherche des bete plus petite que des vaches , car à 30 metre tu ne vois meme pas un homme avec cette camera de 160 pixel monté avec une lentille de quelques millimètres , mais va z’y achete 🙂
    et si ta camera thermique ne dure pas plus que 2 ans , c’est qu il y a un proleme dans le soins que tu apporte au matos, mais ca c ‘est une autre histoire

  9. @bob les acquisitions sont régulières, je suis en intervention avec ce type de caméra tous les jours travailles, à plus de 30 mètres, principalement en montagne, de jour comme de nuit. On voit parfaitement un homme où des animaux, sauf s’ils se sont refroidis après le décès. Après il faut attendre quelques jours que la température remonte, quand le processus de décomposition débute. Tu peux avoir une super définition, ça n’améliore pas le process de recherche.
    Ce n’est pas la caméra thermique qui ne dure pas 2 ans, c’est le drone, ils volent comme je te l’ai dit par tous les temps, et sauf entraînement exclusivement sur des missions d’urgence.

  10. @ Phil 17

    Quel que soit l’appareil que vous utilisez, il est impératif de prendre des points de contrôle au sol dans les applications professionnelles pour avoir une échelle correcte (d’où l’intérêt de faire appel à des cabinets de géomètres).

    Vous pouvez aussi oublier Photoscan ou Pix4D mapper dès que vous travaillez dans une zone encombrée. Mais ça c’est une autre histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.