Diatone 2019 GT R349, le test

11
4439

Ce nano racer de Diatone fait partie de la collection GT 2019. Le R signifie… Rabbit. Laaaaaaaaapin ! Le modèle que j’ai testé est l’un des plus imposants, pourtant il ne mesure que 12,9 x 10,3 x 4 cm (hors hélices), pour une diagonale de 13,5 cm de moteur à moteur. Son look est assez réussi, basé sur une frame en carbone, 2 entretoises et un carénage transparent en plastique rigide, de forme aérodynamique. Que vaut-il vraiment ? Réponse dans cette chronique. Notez que cet appareil nous a été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

La vidéo

Tour du propriétaire

Les bras en carbone, non amovibles, mesurent 4 mm d’épaisseur pour 6 mm de largeur. Le tout semble plutôt solide. Les moteurs sont des modèles brushless 1408 à 4000KV, qui entrainent des hélices tripales de 3 pouces Gemfan 3052. Ils sont animés par un ESC 4 en 1 de 25A DShot600, reliés par des fils d’alimentation positionnés avec des Rislan et sécurisés avec des gaines thermo. Au-dessus de l’ESC se trouve le contrôleur de vol, un Mamba F405 mini basé sur un processeur F4, avec un connecteur microUSB facile d’accès, flashé avec Betaflight et avec un OSD. Des rondelles font office d’amortisseurs de vibrations. Une pièce en plastique vient chapeauter le tout, le protégeant partiellement.

Suite du tour

A l’avant, on trouve une caméra RunCam Micro Swift montée sur une charnière, orientable, avec une lentille de 2,1 mm. Elle est associée (et accolée) à un émetteur vidéo 5,8 GHz TX200U, de Runcam également. C’est un modèle de 48 canaux capable d’émettre en 25 mW et 200 mW. La partie vidéo est complétée par une antenne dipôle branchée via un connecteur u.FL. Le petit plus ? Un câble et un connecteur permettent de brancher un buzzer. Il n’est pas monté, mais il est fourni dans la boite : à vous de choisir si voulez l’intégrer. Mon conseil ? Ne vous privez surtout pas de cet accessoire, qui ne pèse que 1,3 gramme, il peut se révéler salutaire en cas de crash… A noter la présence d’un condensateur, bien protégé par le carénage.

Fin du tour

La prise d’alimentation est une XT30. La batterie est destinée à être placée sous l’appareil. Diatone livre pour cela une sangle Velcro préinstallée, et une autre dans la boite. Il fournit aussi des adhésifs antidérapants. Diatone ne publie pas de préconisation pour la batterie, hormis le nombre de cellules : le GT R349 est compatible avec les 3S et les 4S. Pour décoller, il faut encore ajouter un récepteur radio. La prise déjà soudée sur le contrôleur de vol est directement compatible avec les récepteurs R-XSR de FrSky. C’est donc celui que j’ai choisi, par souci de simplicité : il suffit de le brancher, et de le placer à bord. Il y a de la place entre la pièce plastique au-dessus du contrôleur de vol et le carénage. Le poids, sans batterie, est de 137,5 grammes.

Réglages

Les réglages du contrôleur de vol, via Betaflight Configurator, ne posent pas de problème particulier. Betaflight est en version 3.5.1, avec les PID déjà paramétrés. Il ne reste plus qu’à choisir la méthode d’armement, de choix des modes, et des informations présentes sur l’OSD. C’est un OSD actif, qui permet d’effectuer une partie des réglages de Betaflight sur le terrain, directement depuis la radiocommande. A noter que l’émetteur vidéo est compatible ImmersionRC Tramp, pour piloter ses fonctions également depuis la radiocommande.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

11 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce test !
    Juste une remarque : fais attention à tes lipos… Sur des moteurs 1408 4000kv, tes lipos 500mAh en 4S ne vont pas faire long feu…

  2. @TB250 : Plutôt feu tout court 🚧
    Oui ce sera toujours la rançon de la gloire , plus on a de la pêche, moins les (petits) accus tiennent le coup 🤒

    Sinon la machine semble faire bonne figure 🏆 Merci Fred pour cet aperçu .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.