Elistair, Adéole, DJI, la police et le concert d’Orelsan

7
2722

Pour surveiller les abords de l’Arkéa Bordeaux Arena de Floirac, à l’occasion d’un concert d’Orelsan, la société Adéole et la municipalité ont déployé un multirotor équipé d’une caméra à zoom. Il s’agissait d’un Matrice 200 de DJI avec une Zenmuse Z30 (30x) reliée à la station filaire Ligh-T v3 d’Elistair. Cette solution permet d’alimenter l’appareil sur de longues durées. Sur cet événement, le drone a volé pendant 2h45 avant le concert, et pendant 1 heure après pour assister le travail des policiers. L’appareil était positionné à 50 mètres de hauteur.

C’est efficace ?

Le point de vue des airs permet évidemment d’embrasser une vue beaucoup plus large, sans pour autant déployer des moyens aériens importants comme un hélicoptère. Alexandre Auger, le CEO d’Adéole, explique : « notre objectif était d’assister la police municipale de la ville de Floirac dans la décongestion du flux de circulation. L’utilisation de ce drone filaire a aiguillé les agents de police sur place et réduit les difficultés de circulation de 45 minutes. De plus, grâce à ce système, nous avons pu retrouver une personne recherchée pour état d’ivresse sur la voie publique ».

7 COMMENTAIRES

  1. bonjour tt le monde
    je suis curieux de connaitre la législation autour du drone filaire ainsi que la prise en vidéo des personnes par une société privée et de son exploitation de son droit à l image.
    si une personne me trouve un texte car la dgac ne donne et n’a pas d information
    merci d’avance

  2. la video surveillance a ses limites, comme on l a encore constaté a Strasbourg.
    mais le marché de la securité a de beau jour devant lui…
    les chinois sont en train de développer la reconnaissance faciale, dans les villes.

  3. @Didou : en fait tu est sous le coup de plusieurs réglementations dont celle qu’évoquent Stefoo pour la partie purement “drones” : cf les textes du 17/12/15 et suivants qui réglementent notre activité au regard de l’occupation de l’espace aérien, des conditions de navigabilité de nos machines et de la formation des télépilotes professionnels.
    Mais dans ce cas, s’ajoutent des textes un peu plus complexes qui réglementent la vidéosurveillance et les captations d’images dans le domaine du visible et de l’infrarouge et notamment au regard de la (stricte) réglementation concernant les prises de vues qui touche un espace public (Cf le site de la CNIL et les sites des Préfectures sur lesquels tu pourras trouver des infos).
    En revanche, la réglementation prévoit qu’en cas de mission de police, de douane, etc ….. (grosso modo tout ce qui peut déboucher sur une “procédure”) seuls les appareils de l’administration, (normalement pilotés par un fonctionnaire mais pas forcément dans certains cas) puissent être utilisés (c’est la réglementation drone du 17/12/15 qui le prévoit) donc, même sur la demande des autorités ….. attention !!

  4. “appartenant à l’Etat, affrétés ou loués par lui”
    Ce qui veut dire que que le matériel n’appartient pas forcement à l’état. Il peut être loué ou affrété…

    Il n’y a pas de précision sur “qui” pilote !

    Dérogations.
    Les dispositions du présent article s’appliquent sans préjudice des dispositions du 2° de l’article 3.
    1° Les aéronefs qui circulent sans personne à bord appartenant à l’Etat, affrétés ou loués par lui et utilisés dans le cadre de missions de secours, de sauvetage, de douane, de police ou de sécurité civile peuvent évoluer en dérogation aux dispositions du présent arrêté lorsque les circonstances de la mission et les exigences de l’ordre et de la sécurité publics le justifient.
    2° Les aéronefs qui circulent sans personne à bord utilisés dans le cadre de missions de secours, de sauvetage et de sécurité civile dirigées par le préfet territorialement compétent peuvent évoluer en dérogation aux dispositions du présent arrêté lorsque les circonstances de la mission le justifient.

  5. Bonjour tout le monde,
    Le concept de drone captif utilisé pour de la surveillance n’est pas nouveau…
    J’ai d’ailleurs participé au tournage du trailer du Z18-UF il y a maintenant plus de 2 ans. https://youtu.be/macT20ScZyk
    Ce produit a été remplacé par l’HERCULES 5-UF https://www.dronevolt.com/en/expert-solutions/hercules-5-uf/
    Pas forcément très judicieux en revanche de faire voler un quadri pendant plusieurs heures à proximité de la foule… Même si la réglementation ne le précise pas, il me semble plus safe d’utiliser un hexa ou octo… du bon sens non?
    Un amendement en perspective ?
    Le bonjour de Nouvelle Calédonie 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.