T-Motor Falcon 15, le test

0
2219

Retour vidéo

Passage en immersion. L’OSD affiche le mode de vol, sa durée, la plage de fréquences et la fréquence, la tension de la batterie. J’ai rajouté la crosshair centrale. Dommage, en revanche, le RSSI ne semble pas fonctionnel. L’image de qualité correcte et dépourvue de parasites quand on pousse les moteurs. Le Falcon 15 prend rapidement de la vitesse… et il faut être prudent. Car la portée vidéo n’est pas formidable. Le 25 mW n’est pas vraiment aidé par l’antenne dipôle cachée à l’intérieur du carénage. Les pertes de liaison apparaissent dès 50 mètres. Au-delà de 100 mètres, même avec un matériel de réception costaud, il y a trop de neige pour voler sereinement.

Les sensations en vol

Avec ses réglages par défaut, le Falcon 15 vole comme sur un rail en mode Acro. Il ne dévie pas, ne tremble pas, et reste figé sur sa trajectoire. Il réagit bien aux commandes, suffisamment pour pouvoir se lancer dans des figures de freestyle pour les pilotes chevronnés. Même s’il ressemble un peu à un Tiny Whoop, ne vous y trompez pas, c’est un engin qui vole vite ! Certes il est possible de voler en intérieur, mais le Falcon 15 n’est pas fait pour ça. Sauf bien sûr en gymnase, avec un peu d’espace. Ses protections d’hélices ne protègent… que l’environnement autour de lui. Elles sont très flexibles, trop car en cas de choc, elles plient et viennent au contact des hélices qui cassent instantanément. Après quelques hélices brisées, on le retire, ces protections…

Autonomie et portée ?

L’autonomie varie entre 3 minutes avec une 3S 350 mAh en vol engagé et 4 minutes avec une 2S 550 mAh en vol « pépère ». C’est peu, mais comme la plupart des appareils concurrents. Comment améliorer la portée vidéo ? Le plus simple consiste à percer le carénage pour laisser passer l’antenne dipôle à l’extérieur. On y gagne un peu. Pour aller plus loin, il faudrait changer l’antenne pour un modèle polarisé. C’est envisageable, mais il faut dessouder et ressouder l’antenne du bloc combo. Dommage que le RSSI ne sont pas affiché sur l’OSD. Mais puisque la portée vidéo est réduite, le risque de perdre la liaison radio est faible. L’appareil peut-il encaisser du 4S ? Je n’ai pas essayé. Bien que l’ESC en soit capable, les moteurs risquent de ne pas apprécier. D’ailleurs T-Motor ne recommande que les batteries 2S et 3S.

Faut-il l’acheter ?

Oui : que vous soyez un pilote avec de l’expérience ou en plein apprentissage des vols en immersion, la tenue en vol du Falcon 15 est agréable, rassurante même. Pas besoin de réglages sans fin pour obtenir un comportement correct, tout est fait en usine. Cette tenue en vol permet de réaliser de beaux vols en courbes larges, serrées, avec des figures de freestyle. La frame risque de ne pas apprécier une séance de FPV racing, en revanche. Le principal défaut de cet appareil ? C’est sa portée vidéo, que l’on ressent forcément comme courte dans la mesure il est capable de voler vite et loin. Le Falcon 15 de T-Motor est proposé à 135 € par la boutique Studiosport (taxes comprises). Il est livré avec 4 hélices et une clé pour les vis, mais sans récepteur radio ni batterie.

D’autres photos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.