FrSky Vantac BQ210, le test

0
2072

Tout va bien ?

J’ai noté que le sens de rotation des hélices était inversé par rapport aux réglages par défaut de Betaflight – ce qui impacte le placement des hélices. Après avoir effectué les vérifications de base, j’ai tenté un décollage. L’appareil s’est retourné comme une crêpe ! J’aurais du passer un peu plus de temps à vérifier les moteurs avant de monter les hélices. L’un des moteurs, l’arrière-gauche, ne tournait pas dans le bon sens ! Rien de grave, il suffit de lancer blheli32 et de changer le sens de rotation de manière logicielle (en émulation PC sur mon Mac). Dommage tout de même que ce réglage n’ait pas été vérifié en usine…

3S ? 4S ? 5S ? 6S ?

J’ai réalisé mon premier vol avec une batterie 4S de 1500 mAh. A bas régime, tout va bien. Mais dès que les gaz sont sollicités, il se met à vibrer, avec des micro-ralentissements des moteurs. A l’évidence, les PID ne sont pas corrects. J’ai remplacé la batterie 4S par une 3S de 1600 mAh. Les vibrations et les soubresauts ont disparu : le vol du Vantac BQ210 est souple, très agréable. Ouf. Mais cela signifie qu’il faudra passer du temps à modifier soi-même les PID pour utiliser des batteries 4S – ou attendre qu’un courageux les poste en ligne. Le retour vidéo indique le mode de vol, la tension de la batterie, la consommation. Bien. En théorie, le contrôleur de vol XSRF4PO et les ESC FrESC32 sont compatibles avec des batteries jusqu’à 6S. J’essayé une batterie 5S, mais les vibrations étaient encore plus fortes qu’en 4S, j’ai donc vite abandonné. Les moteurs ont un KV sans doute un peu élevé pour le 6S, de toutes manières.

Oui mais…

A très courte distance, la vidéo devient neigeuse, au point de rendre le vol un peu compliqué. Changer d’antenne pour une version polarisée donne de biens meilleurs résultats. Un conseil, donc : ne conservez pas cette antenne, remplacez-la par un modèle plus performant – ce n’est pas difficile. Il est évidemment plus sécurisant, quand on vole seul, de passer à 200 ou 600 mW. Mais en France, vous savez que vous serez pendu haut et court si vous tentez l’expérience. Dommage que FrSky ne propose pas le réglage de l’émetteur vidéo via l’OSD. Il faut dire que les 2 normes usitées sont celles de ses concurrents, TBS pour le SmartAudio (VTX SA) et ImmersionrRC pour le Tramp (VTX TR).

Vibrations ?

J’ai installé une caméra Gopro Hero 5 Session à bord du Vantac BQ210. Il suffit d’utiliser l’un des deux velcros fournis dans la boite – l’autre est destiné à maintenir la batterie sous l’appareil. Les deux plaques carbone à l’avant de l’appareil sont prévues pour glisser ce velcro et sécuriser une caméra HD, cubique comme la Session, ou de la forme plus classique des caméras sportives. Sans plus de précautions pour amortir les vibrations, la vidéo que l’on obtient est exempte de parasites de type Jello. Un bon point si vous désirez utiliser l’appareil pour des évolutions freestyle ou freeride.

Les hélices

Celles fournies dans la boite, des Gemfan tripales 5132 rouges, arborent un superbe look avec des winglets inversés en bout de pale. Sympa, mais ces winglets ne sont pas solides. Une touchette sur de l’herbe les plie ou les arrache. L’influence sur le vol est faible, mais tout de même perceptible, surtout en filmant en HD : on obtient du Jello… Comme pour l’antenne, je vous conseille de ne pas conserver ces hélices et de passer à des modèles équivalents moins fragiles. J’ai opté pour des HQProp 5X4.3X3V1S. Transparentes, car les hélices sont dans le champ de la caméra FPV. Notez qu’elles n’apparaissent pas, en revanche, sur une caméra HD.

Les sensations en vol ?

En 3S, avec ou sans caméra HD à bord, le Vantac BQ210 permet des vols souples, en restant bien dans son rail en mode Acro. Les commandes sont nettes et précises, suffisamment pour piloter en confiance. La caméra offre une image agréable, avec du soleil comme par temps très couvert. Avec ses évolutions exemptes de vibrations, l’appareil aurait profité d’une caméra FPV – HD comme la RunCam Split Mini. Le souci serait sans doute de trouver un endroit où placer le PDB de l’enregistreur. Avec ses réactions saines, le Vantac BQ210 peut être utilisé pour progresser dans les vols Acro en immersion, après avoir fait ses premières armes sur un modèle d’entrée de gamme.

Solide ?

Avant de passer à une antenne plus efficace, je me suis crashé à plusieurs reprises sur une perte de vidéo. La structure a bien tenu, sans montrer de signe de fatigue. Evidemment, elle n’est pas incassable, le carbone a ses limites. Les bras non solidaires sont une bonne idée, mais FrSky ne semble pas proposer de pièces de rechange. Dommage. Regrettons aussi que le connecteur d’antenne à l’arrière soit trop incliné vers le haut : il risque de ne pas survivre à plusieurs crashes sur le dos. L’appareil n’est donc pas vraiment fait pour les courses, plutôt pour les vols libres.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.