Les Matrice 200 de DJI sont cloués au sol en Angleterre

4
1539

La Civil Aviation Authority (CAA, l’équivalent anglais de la DGAC française) a publié une circulaire le 26 octobre 2018 interdisant temporairement les vols des Matrice 200 de DJI à moins de 50 mètres de personnes et de biens (voir ici). Cette interdiction fait suite à un incident rapporté par la police du West Midlands, qui a indiqué qu’un Matrice 200 était tombé pendant une mission suite à une perte d’alimentation. Le Matrice 200 pèse au minimum 3,8 kilos, plus selon les configurations et les charges emportées, une masse suffisamment élevée pour envisager des mesures de sécurité. Il n’y a pas d’autres cas similaires qui aient été indiqués à la presse, mais la circulaire de la CAA indique qu’un « petit nombre d’incidents a été reporté pour lesquels l’appareil a subi une perte complète d’alimentation pendant le vol, alors qu’il y avait encore suffisamment de batterie ».

Qu’en dit DJI ?

Le constructeur a réagi dans un premier communiqué le jour-même indiquant prendre connaissance des incidents et chercher la cause du problème (voir ici). DJI a publié un second communiqué le 31 octobre 2018 (voir ici) pour inviter ses clients à faire preuve de prudence avec les appareils équipés de batteries TB50 et TB55. Il n’est pas indiqué si le souci a été identifié, mais le constructeur affirme travailler à une mise à jour logicielle qui sera disponible dans les semaines à venir. Le Matrice 200 n’a pas été interdit de vol dans d’autres pays que la Grande-Bretagne.

Merci à Fredouille Plu pour l’info !

4 COMMENTAIRES

  1. Perso je trouve qu’avec se genre d’engin il n’est de toute façon pas recommandé de survoler des personnes, encore moins comme je l’ai vu de réaliser des travellings en basse altitude au dessus de la foule. Moins de 50m semble une mesure raisonnable …

  2. La loi pense beaucoup aux mini-drones de loisir, par contre c’est pour moi incompréhensible d’autoriser un engin de 4kg à voler à proximité du public avec seulement 4 moteurs. C’est aberrant du point de vue sureté de fonctionnement.
    La moindre défaillance et ça peut se transformer en drame si une personne se trouve dessous… Il devraient être obligatoire d’avoir 6 ou 8 moteurs pour permettre de maintenir l’assiette le temps de poser l’engin en cas d’une défaillance, ainsi que doubler toutes les fonctions (carte de vol, récepteur, batterie, etc.).

    Vraiment étonnant que la DGAC n’impose rien ce coté là…

    ————————————————————-
    Extrait du site de la DGAC :

    “Les missions de la DGAC
    Sécurité et Sûreté

    Le maintien d’un haut niveau de sécurité et de sûreté du transport aérien constitue une des préoccupations permanentes de la DGAC. Elle assure la surveillance des industriels, des opérateurs et des personnels navigants.”

  3. @ Letsgo : La réglementation en France impose des règles assez précises qui interdisent le survol des tiers et imposent une distance de sécurité dans le cas de vols à proximité de tiers, qui tient compte de la hauteur et de la vitesse. Les pages 73 à 75 du guide pro montrent les tableaux décisionnels (réalisés par Aerofilms).

    Dans le cas d’un multirotor dont un des moteurs lâche, la méthode semble suffisante pour assurer la sécurité. C’est dans le cas d’un dysfonctionnement du contrôleur de vol ou des capteurs que les choses se compliquent, mais la redondance des moteurs n’y changera rien. La combinaison d’un parachute et de la coupure des moteurs à distance avec des outils radio différents semblent plus adaptés.

  4. Bonjour,

    En effet, c’est pour ça qu’il faudrait doubler toutes les fonctions pour ce type d’engin : 1 controleur / 1 récepteur / 1 batterie pour 4 ESC et 4 Moteurs, le tout x2

    On connait tous ça avec nos mini-drones, la moindre défaillance et ça tombe comme une pierre…

    C’était passé très limite ce jour là :
    https://youtu.be/JisIf5LxPxw

    Bref voilà 🙂
    @+

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.