Le Skydio R1 et l’Apple Watch

2
1100

Vous connaissez sans doute déjà le Skydio R1 (voir ici), cet appareil destiné au suivi de personnes avec une détection des obstacles qui repose sur 13 caméras. Pour le piloter, il fallait un smartphone… Mais ça, c’était avant. Désormais, une Apple Watch peut faire office de radiocommande. Ou plutôt de centrale à donner des ordres.

Oubliez les réflexes de radiomodélistes !

L’avenir des drones de loisir selon Skydio, ce sont les vols quasi-autonomes gérés par des algorithmes d’intelligence artificielle gavés de données recueillies par des capteurs à bord. On ne les pilotera plus, on leur indiquera le résultat vidéo qu’il devront fournir, le reste sera automatisé. Skydio progresse assez vite vers ces appareils du futur. La vidéo promotionnelle de l’usage du R1 avec une Apple Watch indique comment sont donnés les ordres, avec des icônes simples, et comment choisir le sujet à suivre avec les images captées par les caméras à bord. Se passer du pilotage classique avec une radiocommande vous semble sans grand intérêt ? Dans ce cas, cet appareil n’est tout simplement pas fait pour vous.

C’est légal en France ?

Oui. La réglementation de 2015 permet les vols en mode automatique. Pour mémoire (voir ici), le mode automatique selon les textes français est un vol pendant lequel le pilote peut reprendre le contrôle à tout moment, par opposition au mode autonome qui ne peut être interrompu. La réglementation indique aussi que pour un appareil de moins de 2 kilos évoluant à moins de 200 mètres de distance et 50 mètres de hauteur, la reprise de contrôle peut se limiter à des commandes d’urgence. Le R1 de Skydio est donc compatible avec la réglementation française, il faut simplement satisfaire aux autres requis de la loi, notamment l’obligation de conserver son appareil en vue directe du pilote à tout moment. Pour le suivi hors vue, il faudra donc au moins deux personnes, celle suivie et le pilote-observateur…

C’est vendu en France ?

Non, pas encore, l’appareil n’est disponible qu’aux Etats-Unis et au Canada. S’amuser avec des produits qui préfigurent le futur a un coût non négligeable : comptez $2000 pour le R1 de Skydio, et à partir de 429 € pour l’Apple Watch – sans oublier les contraintes plus ou moins subtiles de l’écosystème Apple qui vous enjoignent à vous équiper d’un iPhone en complément d’une Apple Watch… Notez que le Skydio ne contraint pas pour autant à être captif d’Apple, il peut aussi être piloté depuis un smartphone Android.

Une vidéo promotionnelle

 

2 COMMENTAIRES

  1. HIC HIC : petite inversion dans les termes
    “Oui. La réglementation de 2015 permet les vols en mode autonome. Pour mémoire (voir ici), le mode autonome selon les textes français est un vol pendant lequel le pilote peut reprendre le contrôle à tout moment, par opposition au mode automatique qui ne peut être interrompu.”

    C’est l’inverse :

    (extrait du guide des activités particulieres )
    Vol automatique et vol autonome
    À l’exception des aérostats captifs, l’évolution de manière autonome d’un aéronef utilisé pour des activités particulières est interdite.

    Le vol automatique, c’est-à-dire la programmation d’un drone pour qu’il exécute de façon automatique une trajectoire définie à l’avance, est autorisé, sous réserve que le vol soit exécuté sous la surveillance d’un télépilote qui à tout moment doit être en mesure de reprendre le contrôle de l’aéronef ou, a minima, de déclencher des procédures d’urgence.

    Cordialement
    DW

  2. @ Wasselin : Yes, j’ai corrigé l’erreur ce matin, mais j’ai l’impression que tous les DNS n’ont pas fait l’update 🙁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.