En ballon avec Blimpduino 2

4
1566

Vous savez ce qu’est un Blimp ? C’est le terme anglais qui désigne un dirigeable. Il évoque pour certains des ballons radiocommandés qui sont apparus en 2008, bien avant les premiers multirotors grand public. C’était le Blimpduino, en Open Source, popularisé par l’ancien rédacteur en chef de Wired, Chris Anderson. Le personnage est devenu par la suite le boss de 3DRobotics (voir ici). Une communauté de passionnés s’est emparée du projet, réalisant de multiples créations plus ou moins en rapport avec l’original. 10 ans plus tard, le projet revient sous la forme du Blimpduino 2 !

C’est quoi, le Blimpduino 2 ?

Il s’agit d’une collaboration Open Source entre mRo et JJRobots chez qui officiait Jose Julio, que l’on connaît pour avoir réalisé les premiers firmware Ardupilot pour les multirotors. Le Blimpduino 2 est un composant basé sur une puce ARM Cortex M0 et un IMU 9 axes MPU9250 avec un gyroscope, un accéléromètre et une boussole électronique. On y trouve aussi un altimètre à laser STMicroelectronics VL53L1 (oui, oui, un Lidar) et une liaison wifi assurée par une puce ESP8266. Y figurent 4 connecteurs pour des moteurs brushed, 2 pour des servos, un pour une caméra, et un connecteur microUSB.

Et ça vole, tout ça ?

Oui ! Le principe est de placer le Blimpduino 2 sous un ballon gonflé à l’hélium. Vous pouvez réaliser votre propre montage, c’est même encouragé ! Des exemples de réalisations sont disponibles sur Thingiverse. Mais si vous voulez aller au plus simple, vous pouvez acquérir le Blimpduino Kit. On y trouve le Blimpduino 2, 3 moteurs brushed et leurs hélices. Deux sont prévus à l’avant pour avancer, reculer, tourner, un à l’arrière pour monter et descendre. Les autres pièces sont proposées sous la forme d’accessoires à ajouter. Il faut aussi une batterie 1S 3,7V de 300 mAh qui offre une autonomie de… 20 minutes ! Et bien sûr un ballon pour porter le tout. Le pilotage repose sur l’application JJRobots pour smartphones.

On peut y mettre une caméra ?

Oui, au format OpenMV directement sur le Blimpduino 2. Ou préférer un combo caméra et émetteur vidéo 5,8 GHz, bien sûr. Il faut choisir le ballon (direction le magasin de farces et attrapes le plus proche) pour qu’il soit en mesure de porter la surcharge, en gardant en tête qu’un modèle de contenance trop faible ne tiendra pas à l’équilibre et qu’un modèle plus gros sera moins maniable. Combien ça coûte ? Comptez 75 € pour le kit de base, $5 pour un petit ballon, 7$ pour un grand, $9 pour la structure imprimée sur le site de JJRobots (hors port, hors taxes). De quoi organiser des compétitions en indoor pour cet hiver. Bonne chasse aux courants d’air !

4 COMMENTAIRES

  1. Je suis etonné qu’il n’existe pas un mode sur betalfight pour un truc comme ça , une FC tout intégré style beecore, trois moteurs et c’est parti !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.