Marseille Drone Tour, en ce moment !

6
1806

Voler en agglomération, ce n’est pas autorisé. Pourtant sachez que vous pouvez voir Marseille depuis les airs. Ok, ce n’est pas vous qui êtes aux commandes, mais la balade est superbe, dans un décor somptueux, et vous pouvez venir en famille. Cet événement, appelé Marseille Drone Tour, a été imaginé par la société Humans and Drones.

Le principe ?

Les visiteurs sont équipés d’un masque DJI Goggles qui leur permet de profiter, en temps réel et en HD, de l’image filmée par un drone en vol. L’appareil décolle de la digue J4, juste à côté du Mucem. On voit le Vieux-Port, le Palais du Pharo, le Mucem, dans une balade de 10 minutes environ… en restant confortablement assis dans un transat. L’événement a été porté par Jean-Gabriel Yung, le président de Humans and Drones, en partenariat avec l’Office Métropolitain du Tourisme et des Congrès de Marseille. Il lui a fallu batailler dur pour décrocher les multiples autorisations de vol à cet endroit.

Quand ?

Le Marseille Drone Tour embarque ses passagers à partir du samedi 20 octobre 2018 jusqu’au dimanche 30 décembre 2018. Les vols ont lieu du mardi au dimanche, à partir de 14h jusqu’au coucher du soleil. Combien ça coûte ? 10 € pour un adulte, 7 € pour les enfants de 7 à 12 ans. Il est possible de porter des lunettes correctrices de vue dans le masque. Les événements peuvent être annulés en cas de mauvais temps. Les réservations sont accessibles en ligne, avec les créneaux horaires, sur ResaMarseille.com.

Crédits photos : Humans and Drones

6 COMMENTAIRES

  1. C’est marrant car il y a quelques mois, je discutais avec mon père (qui réside en Afrique) de ce principe qui ouvrirait une autre dimension aux drones ^^
    Autorisations de vols dans des lieux bien particuliers, et plusieurs “voyageurs” qui pourraient se connecter à la cam (aux cams) du drone pour une visite guidée.

  2. J’espère que les visiteurs/passagers auront droit à la vidéo de leur escapade 🙂
    Belle initiative, qui si elle ne donne pas de mauvaise idées à certains aura au moins l’avantage d’essayer de démocratiser les dits drones auprès d’un large public..

  3. On propose aussi cela à Lyon (en Rhône Alpes en fait) mais pour les entreprises dans le cadre de séminaire depuis 2 ans maintenant. Au début on a commencé en faisant des démonstrations de drone racer et en proposant aux participants de suivre le vol avec des masques de type Headplay et un système de retour vidéo Connex Prosight. Maintenant on fait des vols mixtes Racer & Visites en utilisant en plus un Mavic Pro.
    Il est intéressant de voir qu’il y a toujours un effet Whaoo … surtout quand les participants se rendent compte que c’est en temps réel … Et l’association d’un vol cool “de visite” suivi d’un vol type TopGun marche pas mal …

  4. À 1€ la minute, j’espère au moinsbque c’est un inspire qui vole pour ce prix là, pour profiter de la caméra qui pivote à 360°.

  5. Hors sujet, j’ai trouvé ça sur le Monde aujourd’hui : Pilote de drone, un miroir aux alouettes – https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/10/15/pilote-de-drone-un-miroir-aux-alouettes_5369610_3234.html

    Mon avis, comme dans toute ruée vers l’or, ce sont surtout les marchands de pioches qui s’enrichissent. Le marché du drone s’avère fort lucratif pour les fabricants, les centres de formation et autres opportunistes qui profitent des lois ineptes.

  6. @ Jules : je cherche un formateur très pointu en vidéo et et traitement de l’image (utilisant les logiciels les plus en vue aujourd’hui), je cherche aussi un formateur très pointu en photogrammétrie capable de former des ingénieurs en bâtiment ou autres géomètres (attention gros niveau demandé) ……… peut-être corresponds-tu à ces profils ???
    Tu comprendras donc que ces “opportunistes” comme tu le dis si bien, il y a déjà qq temps qu’ils se sont penchés sur le marché du traitement “avancé” de la donnée car c’est la vraie voie d’avenir (pour ma part c’est la seule voie d’avenir pour les centres de formation) mais, de grâce, cessez de “cracher” sur les centres de formation, si l’un d’entre eux vous semble ne pas être honnête ou qu’il raconte trop d’âneries, adressez lui un mail, allumez le, faites ce que vous voulez mais ne généralisez pas.
    P.S. : Demandez-vous combien de télépilotes “déclarés” exercent réellement cette activité à temps plein (donc en allant prospecter des clients, visiter des entreprises, etc …… vous serez surpris du résultats ……. je l’estime à moins de 20 % !!! ceci expliquant aussi en grande partie le peu de dynamisme de cette filière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.