Evasion de Rédoine Faïd : les drones suspectés

21
2210

L’évasion du braqueur Rédoine Faïd de la prison de Réau, le 1er juillet 2018, pose de nombreuses questions. La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a donné de premiers éléments de réponse. Dans une interview relayée sur plusieurs chaines dont BFMTV, elle explique comment la porte « très peu utilisée » qui a été détruite par les malfaiteurs aurait été repérée : « cela a pu être fait par le biais des drones que l’on a vus voler au-dessus de l’établissement il y a quelques temps ». C’est possible. Mais les prises de vues aériennes ne sont sans doute pas les meilleurs outils pour révéler des portes, encore moins pour trouver celle menant au parloir de la prison, où se trouvait Rédoine Faïd au moment des faits. Pour établir un plan aérien de l’endroit, ce n’est pas la peine de dégainer un drone, Google Maps offre une carte satellite non floutée, très détaillée, de l’endroit (voir ici). Les drones ne sont pas non plus, avec leur autonomie réduite, les meilleurs outils pour surveiller les mouvements de gardiennage. On imagine, bien sûr, que la ministre de la Justice dispose d’éléments pour étayer ses explications.

Un petit doute, tout de même

Rappelons les propos tenus par Bernard Cazeneuve sur France Info lorsque des survols de centrales nucléaires avaient défrayé la chronique, en 2014 : « Il y a des dispositions de prises à ce sujet. Il y a des enquêtes. Il y a des dispositifs de neutralisation qui existent. Ces dispositifs, je ne m’étendrai pas sur leurs modalités parce que je n’ai pas à le faire » (voir ici, en vidéo, à partir de 10’00). Le ministre de l’Intérieur ne s’était pas étendu… et pour cause : les appels d’offres pour des solutions de détection et de neutralisation ont été lancés quelques temps après. Le ministre s’était-il un peu trop avancé ? En tous cas, il avait raison sur un point, les enquêtes ont été menées… pour indiquer, finalement, que la plupart des signalements étaient des faux positifs (voir ici). Même les survols de la base militaire de l’Ile Longue n’étaient pas avérés (voir là). Il ne reste plus qu’à attendre les résultats de l’enquête sur l’évasion de Rédoine Faïd. D’ici là, il va falloir nous attendre à quelques textes de loi supplémentaires sur les drones.

Source : BFMTV
Crédits photos : BFMTV et France Info

21 COMMENTAIRES

  1. C’est vrai que ça fait tout de suite mieux d’accuser des drones (on attend les preuves) que de dire, “oui cette prison a une grosse faille qui n’a pas été corrigée à temps”. Bref c’est bien connu, la meilleure défense c’est l’attaque. Encore une excuse pour des lois aberrantes, plus que marre là.

  2. C’est hallucinant comme tous les prétextes sont bons pour dénigrer les drones. Décidément les gouvernements passent mais les ministres sont tous aussi stupides et ignorants de leurs dossiers.

  3. Il est à noter que le centre pénitentiaire de Réau est une NFZ chez DJI.

    Ce qui est très surprenant par contre, c’est qu’un hélicoptère de tourisme ait pu se poser sans encombre dans le centre pénitentiaire, et y stationner 20 minutes durant, sans que ni la police, ni l’administration pénitentiaire ne réagisse. Pour le coup, un durcissement de la réglementation serait fort judicieux.

  4. Il a aussi bénéficié d’un hélicoptère…. on en parle ? Et d’une voiture ! Ce serait peut-être bien de limiter leur usage aux seules forces de l’ordre. Et aux ministres bien sûr. Tous piétons, ce serait vraiment une mesure efficace pour réduire la mortalité routière et l’enfant grand banditisme.

  5. Et donc s’ils utilisaient des drones pour surveiller les abords des prisons… Ils créerait des emplois, pourraient surveiller ces abords vue du ciel comme les portes, voire détecter des drones malveillants…
    Mais accuser sans preuve est plus simple voire confortable 🙁

  6. A une autre époque on aurait accusé les mauvais esprits, les sorcières, les elfes, le diable, la foudre en boule, la 4ème dimension ou plus récemment les ovnis.

    Bref quand un ministre accuse les drones, c’est une manière déguisée de dire “je ne veux pas perdre la face, alors je vous sert des salades” 🙂

  7. Quel honte pour notre pays !
    et les “drones” ont bon dos, pas nos dirigeants.
    L’hélico c’est plus rapide que les 80km/h !

  8. Stupides je ne suis pas sûr…Ignorants non plus…
    En revanche manipulateurs, menteurs ( pour assurer la sureté de l’ Etat bien entendu !…) ça ne fait aucun doute !
    Autant raconter des conneries sur les drones et leur potentiels dangers, ils font d’excellents boucs émissaires car leur poids économique c’est nada, la puissance de leur syndicats/asso/fédé : idem…
    Donc encore un exemple d’abus envers les drones et la communauté de gens qui les utilisent au détriment de la vérité et de la sécurité des prisons car il est bien là le problème : la sécurité, l’insalubrité, les mauvaises conditions de travail, les droits de l’homme non respectés dans les prisons Françaises…
    Mais pour ça faut du fric et comme notre Etat est une ” passoire ” bin le fric ne va pas là où il le faut…

  9. Il serait peut-être bon de pondre des nouvelles lois pour règlementer l’usage des hélicoptères, les gens en font vraiment n’importe quoi.

  10. @Zief

    Cela en dit surtout long sur l’efficacité de la permanence opérationnelle assurée par les militaires :

    * L’hélico volait transpondeur et radio éteints ==> infraction (espace aérien de classe D)
    * L’hélico volait transpondeur et radio allumés ==> comment a-t-il pu se poser dans une prison sans que personne ne réagisse ?

  11. C’est surtout avec une voiture qu’il a pris ensuite le large… Réglementation supplémentaire sur l’utilisation ou la neutralisation d’une voiture ? Bin non, rien…

  12. @Zief Tu crois sérieusement que d’ajouter des lois déjà plus que pesantes va empêcher les malfrats d’agir ?
    C’est sûr que les lois ne dérange pas ceux qui n’y sont pas confrontés.
    De plus, seul les gens qui respectent les lois en subissent les restrictions, pareil pour les drones ou n’importe quoi d’autre. Faut pas raconter des bêtises pareilles, si interdire la criminalité suffisait à l’a stopper, il y a longtemps que l’on vivrait dans le meilleur des mondes.

  13. Un hélico qui vient se poser dans la cour de la prison pendant quelques minutes, qui repart, qui traverse le transit Est de Paris (si je dis pas d’âneries), proche d’une des plus grandes zone P de France et d’aéroport en classe A, tout se passe bien, il a le temps de se poser au nord de Paris (c’est pas un tout petit vol de 3 min) ……. mais non m’ssieurs dames, y’a aucune complicité en “haut-lieu” …… allez allez circulez y’a rien à voir !!! (c’est ahurissant pour le pilote que je suis)
    Tu m’étonnes qu’on essaye de détourner l’attention vers ces enf…….. de pilotes de drones avec leurs maudits engins. ……. Quelle honte !

  14. scenario 1 : de multiples micro drones autonomes se posent sur les filins . à l’heure H ils sectionnent tous les filins de la cours de promenade , un drone plus gros et blindé atterrit et le prisonnier s’évade tel Casey Neistat suspendu au drone .

    scenario2: ou encore , un géant robot drone , défonce tous les murs de la prison et récupère le prisonnier

    dans ce genre de circonstance on pourrait incriminer les drones ,mais comme cela n’est pas arrivé .
    Vu le lien donné par Chris où on apprend qu’il n’y a pas de brouilleur , en particulier de téléphone portable qui permet au prisonnier de se coordonner avec l’extérieur , on apprend une info qui donnerait du grain à moudre à Laurent . https://m6info.yahoo.com/info-m6-les-incroyables-rates-lors-de-levasion-de-redoine-faid-164952825.html

  15. @ Delta : :)) :)) …….. c’est tout simplement ….hallucinant de lire un truc pareil !!!!! je comprends mieux maintenant comment on arrive à se faire un petit vol peinard en classe D (ou peut-être même en classe A) à 2 pas de la capitale et de ses grands aéroports, sans se faire choper ……
    Croyez bien que ce modus opérandi ne sera pas perdu pour tout le monde dans la communauté des pilotes ……

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.