Nancy : le drone crashé dans une caserne

13
1792

La ville de Nancy, dans le nord-est de la France, refait parler d’elle pour un survol illégal avec un drone. Pour mémoire, c’est à Nancy que l’un des premiers survols avait fait les gros titres (voir ici). Cette fois-ci, un drone a été retrouvé crashé dans la caserne Thiry. Dans la mesure où il s’agit d’une enceinte militaire, d’un endroit situé en plein cœur de l’agglomération, à proximité de la Préfecture, jusqu’à côté d’un parc et proximité de la touristique place Stanislas, les services de Police vont tenter de faire la lumière sur le vol, son pilote, et ses intentions…

Source : L’Est Républicain
Crédit photo : Parsifall

13 COMMENTAIRES

  1. NAN, … SIiii !
    Ils ont refait le coup 🙁
    Décidément il n’y a que Nancy pour venir défrayer la chronique et agiter l’opinion, pour faire du tord à la communauté des “”dronistes”” 🙁

  2. Je constate avec amusement que les débats dans les commentaires sont bien plus feutrés aujourd’hui qu’ils ne l’étaient en 2014. L’attitude pédante de certains “pros” (information difficilement vérifiable), ne devait pas plaire à leurs confrères et aux fédérations (dont une des missions est justement de veiller à l’image de marque de la profession).

  3. Et un autre crétin qui s’est illustré le week-end dernier au dessus d’un festival à Moissac (Tarn et Garonne), il aurait survolé la scène et le public en plein concert et a disparu comme il était venu …..
    Il faut lire les commentaires des lecteurs dans le journal régional qui a rapporté l’info (La Dépêche du Midi) pour comprendre l’immense ignorance et la profonde bêtise de nombres de nos compatriotes face à ce genre de phénomènes.

  4. Le problème, c’est la “presse” sous toutes ses formes qui ne peut s’empêcher de recopier / multiplier / relayer à l’infini ce genre de “news”, ce qui fait d’une petite connerie locale un évènement national ou mondial…

    Qu’est ce que ce serai si l’on faisait pareil pour les crash de voiture, les noyades, etc. qui eux font de milliers de morts!

  5. @FPV_67 et Dbdrone :
    Je ne comprends pas vraiment vos commentaires. Il n’y a qu’à Nancy que ce genre de choses arrivent ? Et qui a entendu parler de cet incident en dehors du site ? Je n’ai pas vraiment l’impression que les médias aient fait leurs choux gras de ce fait divers…

  6. Pour peu que ce soit le fils ou le copain d’un notable de la ville que l’on en entendra plus rien de cette affaire d’ici quelques jours… À moins que ce soit un Pro qui a perdu le contrôle de son Drone. Rien n’est impossible.
    Nancy attire les touristes de par sa beauté et potentiellement des propriétaires de drones.
    Peut être faut il imposer que chaque Drone ne peut être vendu que si le vendeur a expliquer les droits et les devoirs vis à vis de la législation ?
    Trop compliqué voyons, il est plus simple de démonter des quatres voies avec une glissière centrale pour la passer à 80km/h …

  7. 40 ans que nous faisons de l’aéromodélisme (le vrai) et aucun incident de ce type n’est jamais arrivé.

    Il faut clairement distinguer les “drones” des autres aéromodèles !
    le public n’est pas le même, pas d’amalgame svp !

  8. Il y a eu des accidents bien plus graves que ça en aéromodélisme, avec des blessures terribles. Rien de tout ça avec les drone. Je propose qu’on renforcent très sérieusement la réglementation sur l’aéromodélisme et qu’on arrête l’amalgame !

  9. Des avions qui partent de façon incontrôlée avec un failsafe pas réglé, des crashs, des comportements dangereux… Il y a ça aussi avec le “vrai” aéromodélisme, quoique si quelqu’un pouvait donner une définition précise de ce que c’est, parce que moi je ne sais pas.

  10. Un avion en bois et entoilé, mais équipé d’une caméra et piloté aux instruments/en immersion est donc un drone ? Et un quadricoptère piloté en vue directe serait donc un aéromodèle classique ? Pas si facile de distinguer le “vrai” du “pas vrai” modélisme 😀

  11. @ Patou : Oui pas facile de s’y retrouver dans notre réglementation, pour faire clair :

    Tous nos drones (ou plutôt aéronef télépiloté) sont (virtuellement) des aéromodéles et la distinction entre loisirs et activités particulières n’est qu’administrative !
    La désignation exacte de nos machines pour la réglementation, c’est bien : Aéronefs Télépilotés (que ce soit pour du loisirs, pour un pro ou pour l’expérimentation), simplement, l’administration nomme aéromodéle un aéronef télépiloté utilisé en aéromodélisme.

    L’aéromodélisme est une activité parmi d’autres pour la réglementation, pour aller plus loin et si vous voulez être très fin dans la réglementation, il faut savoir que si les textes définissent très bien ce qu’est l’activité d’aéromodélisme et l’expérimentation, elle ne définit que laconiquement les activités particulières en précisant simplement qu’il s’agit des utilisations autres que l’aéromodélisme ou l’expérimentation (et même si il n’y a pas de but commercial !!)

    Pour finir clairement (et sur du vécu) : en semaine je bosse avec mon Phantom 4 (homologué, déclaré et assuré par ma boite) en activités particulières et le dimanche, je prends le même Phantom 4 pour aller me faire plaisir avec mon club d’aéromodélisme (qui devient alors un aéromodéle pour l’administration) et je suis assuré par ma licence fédérale !

    Voila, j’espère avoir été clair dans ce maquis obscur :))
    Laurent

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.