SPC Maker 90NG, le test

5
3180

Réglages de l’image ?

Le mode WDR, activé par défaut, permet d’obtenir des images avec un fort contraste – on voit bien les nuages -, parfois avec un excès de zèle qui produit des couleurs bizarres. Notez que SPC Maker ne fournit pas la télécommande filaire de la Micro Swift (ce qui est compréhensible puisque RunCam ne la fournit pas non plus). Les réglages de la caméra sont par conséquent inaccessibles… à moins de mettre la main sur une télécommande, bien sûr. Sachez tout de même que le connecteur pour brancher cette télécommande n’est pas facile d’accès, il faut retirer la plaque carbone supérieure du 90NG pour y accéder.

Sensations en vol

J’ai effectué mes premiers vols avec les batteries 3S fournies avec le 90NG. Le comportement est agréable, il confirme la nervosité ressentie en vol à vue, avec des PID satisfaisants même s’il y a probablement moyen de rendre l’appareil plus « verrouillé ». Il a beau être du gabarit d’un Tiny Whoop, son comportement est très différent, beaucoup plus proche de celui d’un racer. On peut passer la plupart des figures de style avec une reprise de gaz suffisante pour bien s’amuser. Les pilotes chevronnés pourront se lancer dans des acrobaties complexes sans trop de soucis. La vitesse de pointe n’est pas extraordinaire, mais l’appareil a tellement peu d’inertie qu’il est possible de taquiner un racer sur des parcours avec beaucoup d’obstacles.

Passage en 4S !

L’ESC est indiqué comme compatible avec les batteries 4S. Avec des moteurs 1104 à 7500KV, en revanche, il n’est pas recommandé d’utiliser des batteries à 4 cellules. Le risque ? Qu’ils chauffent trop et finissent par lâcher. J’ai tout de même tenté le coup, avec une batterie Eachine 4S de 550 mAh 60C (60,8 grammes). Le gain en puissance est très significatif, le plaisir de vol y gagne beaucoup ! J’ai noté des vibrations parasites en poussant les gaz à fond – cela doit pouvoir être corrigé en modifiant les PID. Les moteurs sont-ils chauds après le vol ? Oui, mais beaucoup moins que ce à quoi je m’attendais… Depuis, je ne vole plus qu’avec des batteries 4S. Puis-je pour autant recommander la pratique ? Non, sans doute…

Points de détails

L’autonomie ? Elle est de 3 minutes avec chaque batterie 3S 350 mAh livrée dans la boite. Elle a atteint 4 minutes avec la batterie 4S 550 mAh ! Le buzzer est plutôt puissant, et c’est une bonne nouvelle. Car retrouver ce nano racer dans de hautes herbes est un challenge, qui m’a pris une bonne heure sur un crash où la batterie a été éjectée. Est-il solide ? Comme souvent, la légèreté de l’ensemble permet de limiter les dégâts. Des nombreux crashs que j’ai infligés au 90NG, il s’en est sorti sans aucun dégât. Plusieurs hélices ont été tordues, mais il m’a suffit de les remettre en place pour redécoller, sans même les changer. Il est probable que la caméra, dont l’objectif est un peu en avant, finisse par souffrir.

Points de détails (suite)

Puisqu’on parle de la caméra : il est quasiment impossible de l’incliner plus qu’elle ne l’est par défaut.. Par ailleurs, elle est maintenue sur le dessus par un morceau de mousse. Pour réduire correctement les vibrations lors des accélérations en 4S, il est conseillé d’ajouter de la mousse en-dessous. La caméra est ainsi mieux calée avec des amortisseurs. Il est également recommandé d’ajouter des Rilsan sur les bras arrière pour guider les antennes du récepteur radio : les deux gaines dans lesquelles elles sont placées sont trop à la verticale. Sans les protéger, elles finissent par être sectionnées au fil des atterrissages sur le dos. Peut-on voler en intérieur avec le 90NG ? Non, il est bien trop nerveux pour ça, même si vous êtes excellent pilote.

Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas. Bien que la structure arbore un look un peu dépassé, le 90NG de SPC Maker est un appareil abouti qui repose sur un contrôleur de vol efficace, une caméra opérationnelle. Il se débrouille bien en 3S, suffisamment pour prendre du plaisir à piloter. Il est encore plus sympa en 4S – à vous de voir si vous prenez le risque de le fatiguer prématurément. Pour ma part, j’en suis à une cinquantaine de vols en 3S et 4S, et les moteurs ne montrent pas de signes de faiblesse. Il est résistant, grâce à son poids plume, sa conception compacte et minimaliste : c’est rassurant. Jusque là, tout est satisfaisant. Mais le prix de cet appareil est bien trop élevé face à celui de ses concurrents. En effet, il est proposé à partir de 193 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes) avec, au choix, un récepteur radio FrSky ou Flysky. Il est livré dans une prochette de transport, avec un jeu d’hélices de rechange, 2 batteries, 2 velcros pour les batteries, un très pratique adaptateur XT60 vers XT30 pour la charge des batteries.

D’autres photos

5 COMMENTAIRES

  1. J’aime,
    C’est ce type de taille et de bestiole, compatible pour du freetyle en restant mini, que j’aimerai acheter maintenant que j’ai les Sapper7, UR65, en tiny ainsi que des racer type QAV210.
    Il semble lui manquer de petites choses comme le RSSI fonctionnel sur l’OSD et l’ampérage en temps réel sur l’OSD ?
    Dommage aussi que le 4S ne soit pas recommandé « par defaut » mais si ca marche…

  2. J’ai le même drone depuis 6 mois 🙂

    -La grande qualité de ce drone, c’est sa puissance. C’est juste bluffant. Un coup de gaz et vous voilà propulser à 20m de hauteur.

    -Par contre, et je suis étonné que ça soit pas mentionner dans le test : il y a un gros soucis de vibration…Au point de perturber les gyro…
    J’ai du installé une mousse entre la carte d’esc et la carte F4. Ainsi, le comportement s’en retrouve grandement améliorer.

    – De plus, niveau durabilité, j’ai déjà eu un moteur qui lâche en plein vol.

    – Et niveau crash, la caméra reste bien exposé. Le récepteur de base est HS.

    Comparé au fly-egg 100, le NG90 présente de meilleur perf mais ce-premier est mieux aboutie, bien que plus vieux, et présente une fiabilité exemplaire, ce qui manque au NG90.
    Après je pense qu’il doit y avoir d’autres drones sur le marché qui peuvent concurrencer le NG90.

    Quoique qu’il en soit, ça reste un drone particulièrement cher. 200 euros, il est pas donner. La caméra ne suffit pas pour justifier ce sur-coût.

  3. @ terry : Bizarre, je n’ai pas eu le souci de vibration, pourtant je ne l’ai pas ménagé. Peut-être que cette version est plus récente et corrigée ?
    Merci pour ton retour d’usage !

  4. @ fred : le truc c’est qu’ils ont pas mis d’amortisseur sur la base de la tour. On le voit très bien sur la photo, c’est juste des rondelles en plastique rigide. Et ça, ça transmet toute les vibrations des moteurs, ce qui perturbe les gyro.

    Sur le fly-egg 100 en comparaison, il y a pas ce problème car ils ont prévu justement des pads absorbant à la base de la “tour”.

    Idem avec la caméra. Sur le fly-egg, elle est indestructible. Sur mon ng90, l’objectif a déjà quelques impacts… 😡

    C’est des erreurs de débutant, qui font assez tâche sur ce drone :/..

    – Sinon, j’ai aisément pu remplacer le moteur défectueux par ce modèle, légèrement plus gros et semble t-il, bien plus fiable car chauffe pas d’un poil 🙂 : https://www.banggood.com/fr/2PCS-3B-R-1105-6000KV-7500KV-2-4S-Brushless-Motor-for-FPV-Racing-Drone-p-1229346.html?rmmds=myorder&cur_warehouse=CN

    – Autre détail aussi : les moteurs sont également exposer au crash, donc faut prévoir ce genre de truc là :
    https://www.banggood.com/fr/4-PCS-3D-Printed-Motor-Cover-Protection-for-1103-1104-1105-1106-Motor-with-M26-screws-p-1140903.html?rmmds=myorder

    – Enfin, ça va paraître bizarre mais je peux pas activer les led…Dès le début, quand j’ai reçu ce drone, j’ai galéré 1 mois pour réussir à l’appairer à la radio. Il a fallu que je réinitialise la carte. Et l’activation de la fonction led fait planter la carte…Plein de galères xd

    Mais je le re-dit, la puissance est au rendez-vous. On sent les 30A des esc, injecter dans des moteurs de 7500kv, le tout sous 3-4s : il y a de quoi concurrencer sérieusement les plus gros racer 🙂

    Donc une fois les petits soucis régler, c’est un pur régale 🙂

  5. @ Terry: Merci pour les conseils, je viens de me l’acheter et c’est mon premier mini quad. Penses-tu qu’il est possible de transférer le NG90 sur une frame de flyegg 100 et ainsi régler certains problèmes ? #questiondedébutant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.