NoMoBlood Rotor Riot Edition à imprimer

13
1046

Vous le savez, vous ne le savez que trop, il faut retirer les hélices d’un racer lorsque vous bidouillez dans les réglages, notamment ceux du contrôleur de vol, des ESC, l’alimentation etc. Car des moteurs qui démarrent lorsque les doigts sont à proximité ou, pire, le visage, c’est s’exposer à des ennuis sérieux qui mènent aux urgences. Les incidents arrivent souvent quand on s’abstient des précautions de base pour « un p’tit réglage vite fait avant de décoller, un petit rien ». Ben oui, pourquoi s’ennuyer à retirer 4 hélices pour passer 5 secondes sous Betaflight Configurator ou BLheli Configurator ?

L’alternative ?

Non, ce n’est pas de placer le multirotor à l’envers, de jeter une serviette dessus, de poser le pied dessus. Ca ne fonctionne pas quand les moteurs décident de tourner à plein régime. L’alternative, c’est de placer 4 NoMoBlood (« plus de sang »). Ce sont des accessoires qui bloquent les hélices pour éviter qu’elles ne se transforment en hachoir 2.0., le temps de débrancher la batterie.

Le risque ?

C’est bien évidemment que les ESC ou les moteurs ne supportent pas d’être bloqués. Pour sûr, il est pénible de voir son matériel partir en fumée. Mais on peut racheter des ESC et des moteurs facilement, c’est plus compliqué pour les bouts de doigts… La seule vraie méthode efficace consiste à retirer les hélices, mais si vous vous savez impatient, imprimez ou faites imprimer des NoMoBlood en TPU. Les fichiers se trouvent gratuitement sur Thingiverse, ici.

D’autres photos

13 COMMENTAIRES

  1. Sans entièrement les dévisser on peut rapidement desserrer les vis de qques tours. Si les moteurs démarrent les hélices mordent moins…
    Mais Fred LE conseil c’est de toujours les retirer 🙂

  2. Surtout que pour aller sur BF pas besoin de mettre la batterie et on ne va pas sous blheli configurator tout les 4 matins : ça coûte rien de les enlever pour l’occasion.

  3. @ CHD : Quand tu règles des PID, c’est une très longue séance d’essais-erreurs forcément avec la batterie et un vol. Si tu n’as pas les réglages via l’OSD ou une autre méthode, il y a un moment où on finit par ne pas retirer les hélices. Erreur…

  4. Je n’ai jamais compris pourquoi les ESC pouvaient cramer si les hélices ne tournaient pas.
    Il n’y a aucun contact entre la cloche et les bobines.
    Ce n’est pas comme avec un moteur brushed où tout le courant passe dans une seule bobine si elle est bloquée.
    Je dois me tromper quelque part, mais je ne vois pas où. Eclairez moi svp.

  5. @paraglandeur c’est exactement la même chose… les ESC commutent des enroulements montés en pont ou en étoile.
    On retrouve donc sans rotation et sans force électromagnétique contraire juste l’impédance de l’enroulement , soit qques miliohms soumis à la tension des accus .. Et boum ça crame 😏

  6. @FPV_67 : Merci pour ta réponse. Toutefois, je pense que ce n’est pas la même chose (je me trompe peut être).
    Dans un moteur brushed “bloqué”, tout le courant passe dans une seule bobine pendant plusieurs secondes, cette bobine chauffe, le vernis de protection fond, et paf le court-circuit.
    Dans un brushless, l’électronique envoie le courant de façon cyclique dans les différentes bobines, et c’est la cloche (sur laquelle se trouvent les aimants) qui s’aligne sur les champs magnétiques générés. Même si on enlève la cloche, les ESC continuent à envoyer le courant cycliquement dans chaque bobine, non ?
    Et si cela est vrai, il ne peut pas y avoir surchauffe.
    Sauf, sauf… si il y a dans l’ESC un système quelconque qui détecte la position de la cloche. Dans ce cas, je peux comprendre qu’il essaye d’envoyer du jus dans une bobine précise, et qu’il dépasse sa capacité de tension max, et paf le court-circuit.

  7. @ Fred : c’est sûr si on règle les PID à l’ancienne… Néanmoins, l’osd de betaflight est légion maintenant.

  8. @ CHD : Les réglages via l’OSD ne changent rien au fait que si tout s’emballe, si il y a les hélices, c’est Cochonou style si on est à côté ou le long range involontaire si on est éloigné 🙂 J’ai vu les deux cas super récemment…

  9. @FPV_67 et @moi-même : Après quelques recherches sur le net, je comprends un peu mieux le fonctionnement d’un ESC.
    Il y a bien une détection de la rotation des moteurs par l’ESC, qui se fait par la mesure de la force contre électromotrice dans les bobines non alimentées à un instant T. Ainsi, l’ESC “sait” si le moteur tourne ou pas. Cela est nécessaire au démarrage, lorsque l’ESC doit lancer progressivement le mouvement. Et donc, si l’ESC ne détecte pas de mouvement, il “croit” que la cloche essaye de démarrer mais n’y arrive pas, et donc, il envoie plus d’intensité dans une des bobines, et c’est là qu’il peut y avoir sur-tension.

  10. @Fred : et donc, du coup, ce petit accessoire ne doit servir QUE comme sécurité et non pas un instrument permettant de tester un fonctionnement pendant de longues secondes, au risque effectivement de cramer des ESC.

  11. @ paraglandeur : Yes, je suis clair sur le sujet dans l’actu 🙂
    La seule vraie solution, c’est de retirer les hélices. L’alternative, c’est ce bloqueur, au risque de cramer des composants, mais pas de perdre des doigts ou pire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.