La Zenmuse XT2 de DJI en action !

1
1273

Pour montrer les capacités de la nouvelle caméra Zenmuse XT2 pour Matrice 200 et Matrice 600 (voir ici), DJI a choisi de simuler une opération de secours avec l’aide des services de lutte contre les incendies en Hollande. L’événement a eu lieu sur l’ancienne base de Twenthe à Enschede, dans l’est des Pays-Bas, à la frontière avec l’Allemagne. Fermée en 2008, rebaptisée Twente, elle a été rouverte en 2017 pour accueillir l’aviation légère, le démantèlement d’avions de ligne en fin de vie, l’entrainement de spécialistes pour les interventions de sécurité civile.

Une vidéo

Un ancien hangar camouflé…

C’est que se trouve Space53, un laboratoire technologique financé par des fonds publics et privés destiné à faciliter les opérations de prototypage, de tests, de simulation et d’interventions liées à l’univers des drones. Un bâtiment spécialement prévu pour l’entrainement à la gestion des incendies a servi de théâtre pour un départ de feu et l’intervention des pompiers. La caméra thermique intégrée dans la Zenmuse XT2, une FLIR Tau 2, permet de visualiser ce qui se passe derrière un rideau de fumée, notamment pour détecter la présence d’êtres vivants.

Double caméra

La caméra classique, dans le spectre visible, est une 4K. La caméra thermique affiche une définition de 640 x 512 pixels, suffisante pour que les algorithmes de DJI puissent proposer des fonctions de type ActiveTrack : au lieu de suivre des personnes ou des objets, la Zenmuse XT2 est en mesure de suivre les zones les plus chaudes (« Heat Track »). Notez que cette fonction n’est disponible que sur Matrice 600 Pro. Plusieurs modèles de XT2 sont proposés, avec frame rates différentes, de 9 Hz ou 30 Hz. L’autonomie en vol est de 30 minutes avec un M600 Pro équipé d’une Zenmuse XT2, ce qui permet aux pompiers de laisser l’appareil en vol pour s’occuper d’autres tâches. Avec un écran de type Crystal Sky, il est possible de diffuser le retour en temps réel vers un central disposant d’une capacité d’analyse de situation de crise.

Le point de vue des pompiers

Martijn Zagwijn

Martijn Zagwijn, spécialiste en gestion de l’information des services d’incendie au Pays-Bas, pilote l’une des deux unités drones qui mènent des expérimentations depuis plusieurs années.

Helicomicro : Dans quel but ?
Martijn Zagwijn : Nous utilisons les drones pour différentes missions. Les incendies, bien sûr, mais aussi la recherche et le sauvetage, les accidents impliquant des matières dangereuses. Nous intervenons aussi sur les gros accidents qui surviennent sur les autoroutes, la vue depuis les airs nous permet de vérifier que tout le personnel de secours, que ce soient nos pompiers, la police, les agents de maintenance routière, et bien sûr les personnes accidentées, soit en sécurité face au trafic. Notre objectif, c’est de pouvoir intervenir sur un sinistre partout dans le pays en moins d’une heure.

HM : Y a-t-il un réel bénéfice à utiliser des drones ?
MZ : Oui, cela ne fait aucun doute. Un usage important, lorsque nous tentons de maîtriser un incendie, est la vérification des opérations. Comparer les images d’un incendie en cours d’extinction à une demi-heure d’intervalle est un excellent moyen de vérifier qu’il ne subsiste pas de foyers résistants, et d’agir le cas échéant. Les vidéos des vols sont enregistrées pour être débriefées et pour améliorer les interventions.

HM : Comment les pompiers ont-il accueilli avec bienveillance un outil qui surveille leur travail, et qui peut se transformer en preuve à charge contre une erreur sur le terrain ?
MZ : Nous avons pris cela en considération, dès le début, puisque la critique a été très vite formulée. Nous nous sommes entendus sur un accord qui stipule que les images ne peuvent pas être utilisées à des fins de punition. Seule la police peut faire la demande pour un accès aux vidéos. Il y a aussi une question de vie privée, notamment sur la durée de stockage des images.

HM : Quelle est-elle ?
MZ : Courte, les données ne sont conservées que 28 jours. Si nous désirons conserver certaines séquences plus longtemps à des fins d’entrainement ou de démonstration, nous devons procéder à une demande spécifique.

HM : Quels sont les bénéfices qui vous semblent importants avec la solution Zenmuse XT2 de DJI ?
MZ : C’est de pouvoir disposer des images classique et thermique en même temps, avec une définition satisfaisante. Mais je suis aussi séduit par la possibilité de conserver le focus sur les parties les plus chaudes de l’image est très intéressant, je pense notamment aux incendies à proximité de lieux inflammables comme des réservoirs, cela permet de vérifier que la température si la température devient critique.

Bonus !

Un Airbus A340 de la flotte d’XXX XXXXCE en cours de démantèlement sur l’aérodrome de Twente…

1 commentaire

  1. Une version de poche sur Mavic, voilà ce qui serait bien utile 🙂 à équiper dans chaque Véhicule de première urgence !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.