Fat Shark 101, le test

4
10258

Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas. La promesse de Fat Shark est inscrite sur la boite : « drone training system ». Elle est tenue, surtout pour se familiariser avec les vols en Acro et en immersion. Le kit est complet, avec une radiocommande, un masque d’immersion, et même 2 airgates : il y a tout pour voler en immersion dès la sortie de la boite, sans passer par l’étape des réglages. Il y a de bonnes idées, comme la protection de la caméra ou l’image qui passe en noir et blanc en fin de batterie, le mode Acro progressif. Il est agréable à piloter en extérieur, même avec un peu de vent. Tout semble parfait ! Pourtant la portée vidéo médiocre, les hélices cassantes et les protections d’hélices inefficaces gâchent le plaisir. La casse sérieuse est durement sanctionnée : il faut manier le fer à souder pour réparer… Le kit Fat Shark 101 est vendu un peu moins de 260 € chez Studiosport (taxes comprises).

D’autres photos

4 COMMENTAIRES

  1. Hello, magnifique test pour ce qui est la déception 2018!
    Je ne suis pas vraiment d’accord avec la conclusion… même si, Fred, tu ne cache pas les critiques négatives…
    Quel intérêt franchement? Et le prix? 300$!? Coût de fabrication et de développement, 3 francs six sous, Fatshark se fait là une belle marge à mon avis…
    Et je ne vois pas trop de quoi tu veux parler Fred quand tu parles de réglages… il me semble que beaucoup de quads brushed se passent de réglages avant le premier vol… enfin ça me parait pas si incroyable…

    Pourquoi ne pas l’acheter… ? il y a 3 ans, peut-être…

    En 2018, un débutant peut acheter mieux pour moins de 150$… mais ça n’est là encore que mon avis…

    Bon, Ok il est sympa… mignon… cool ?

  2. @ Indy : Pour moi ce n’est pas une déception…

    L’intérêt, c’est une machine qui fonctionne très bien à la sortie de la boite. Il y en a d’autres en RTF, moins chères, mais aucune n’est parfaite. Parfois ce n’est pas du Betaflight, parfois les réglages ne sont pas bons, parfois la radio est médiocre, etc.

    Les réglages, c’est par opposition aux machines BnF. Brushed comme brushless, il n’y a pas de différences, quand tu dois gérer les UART, les courses, l’armement qui ne veut pas, le min throttle, etc. Je mesure par les emails que je reçois le nombre de personnes qui se heurtent au mur de Betaflight, et ce sont presque toujours des cas complexes.

    Si la portée vidéo avait été meilleure et s’il avait été plus facile à réparer avec des connecteurs pour les moteurs, je le recommandais, parce qu’il est très agréable en vol, parfait pour accompagner la progression du débutant et sans prise de tête.

    Reste le prix. Ce n’est pas un achat en Chine, on paie tout ce qu’on doit payer en France (je précise toujours quand les prix sont exprimés hors taxes), on paie la marque, on paie la facilité d’emploi. Après, on accepte ou pas…

  3. Merci pour la réponse.
    Par rapport aux prix français… il ne faut à mon sens pas confondre un drone produit en france, ou tout au moins monté en france avec un produit construit en chine et revendu par un shop français… dans ce cas précis je ne me prononce pas… mais on sait où sont produit les iPhones ???
    Maintenant on parle de 250 euros pour un produit lourd, aux moteurs qui ne permettent pas grand chose et certainement pas d’évoluer bien loin pour un jeune ( pour un vieux comme nous je ne dis pas ?) et qui, cerise sur le gâteau à la moins bonne qualité d’émission vidéo que TU as rencontré… à oui j’oubliais les protection d’hélice inefficaces… pour un drone de débutant… tu vois, j’ai bien lu ton article ?
    Ça n’engage que moi, mais pour moi c’est un produit indigne de fatshark en 2018! Encore une fois, on n’est plus en 2015… Et où je te suis complète c’est que l’on paie certainement la marque… le prix fort…
    Après, tu as raison, chacun fera son choix ??

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.