Yann Riou, pilotage de l’extrême

11
1916

Le skipper Yann Riou prend part à la Volvo Ocean Race. Mais ce n’est pas en tant que compétiteur ! Comme il le fait depuis plusieurs années, il prend place sur le bateau de la Team Brunel comme « mediaman ». Son job, c’est de raconter l’histoire de la course, avec les moyens de son choix, sans avoir le droit d’aider les marins.

Hostile, l’environnement

Les images qu’il nous propose ont été tournées avec un drone, dans des conditions particulièrement difficiles : du vent avec des rafales de 38 nœuds (70 km/h) et le bateau qui file sans attendre, qui semble être un Phantom 4 Pro. Le marin qui rattrape l’appareil est Kyle Langford. Superbes images, sans filet, avec une prise de risque level 100, chapeau. Bravo au pilote !

Les vidéos

Elle ne se trouvent que sur Facebook. Même si vous êtes allergique à ce service (oui, même toi Critof !), ne manquez pas ces deux séquences… Si vous ne les voyez pas apparaitre, cliquez ici et . N’oubliez pas de cocher la case HD pour les visionner en pleine qualité.

11 COMMENTAIRES

  1. 3 4 sec avant la fin, on reconnait un phantom 🙂 c’est peu etre un phantom 4. sacree machine ce drone quand meme !!

  2. @didou, le pilote Yann Riou a une combinaison rouge, c’est la seul.
    Sur la première vidéo les images sont vraiment superbe, et quel pilotage, anticiper les mouvements du bateau
    par rapport au Drone, puis la vitesse, quand tu vois comment le bateau surfe, ça envois du très gros!
    pas intérêt a être en fin de batterie!

    merci pour le partage FRED 😉

  3. WHOUAAAA!
    Superbe vidéo! Cette mer déchainée! Ce bateau magnifique qui en joue! Le pilote…..
    Merci!!!
    Avec ces images, le drone on s’en fout!

  4. Superbes images dans des conditions météo vraiment pas évidentes !
    Chapeau au télépilote et chapeau Fred pour m’avoir fait cliquer sur ces liens 😉
    Merci bcp pour cette article. On se rend compte que les produits pro DJI restent parmi les meilleurs même si ce n’est pas ma marque preférée.
    Bon vent, bon vol !

  5. Joli vol en effet. Mais les conditions ne sont pas si merdiques que ca. Le bateau est au grand largue, donc il a presque le vent dans le dos. Ce qui veux dire que le drone ne lutte pas contre le vent, il est poussé presque dans le meme sens que le bateau. Cela ne remet pas en doute le talent du pilote. Mais c est juste pour dire qu au près, presque face au vent, ca aurait été une autre histoire!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.