Emax Babyhawk-R 2 pouces, le test

13
5896

Ca vous semble compliqué ?

Disons qu’il vaut mieux s’entrainer à régler l’émetteur vidéo avant pour ne pas patauger sur le terrain quand les autres pilotes vous attendent… La qualité vidéo est assez satisfaisante – pour un retour temps réel en 5,8 GHz – avec une gestion convaincante de la luminosité – la caméra Arrow Micro de Foxeer y est pour beaucoup. La surimpression via l’OSD permet d’afficher la tension de la batterie, la durée de vol, le callsign (le nom de l’appareil). La valeur du RSSI reste figée. On peut en afficher plus sur l’écran, mais ce sont les données les plus intéressantes pendant le vol, et trop d’informations nuit à la visibilité. La portée est en revanche décevante : en 25 mW, passé 100 mètres, les parasites apparaissent rapidement. La distance est bien plus courte en forêt, avec des obstacles. La faute, peut-être, à l’antenne dipôle peu efficace. En 200 mW, la portée est à peine meilleure, mais elle est un peu débarrassée de ses parasites. Attention, la loi vous interdit d’émettre à cette puissance en France.

Sensations en vol

En immersion et en Acro, le Babyhawk-R donne l’impression de voler comme sur un rail, même s’il y a du vent. Cette stabilité est sans doute à mettre au crédit de la vitesse élevée des moteurs et de la faible prise au vent de l’appareil. C’est assez agréable, sachant que les machines de 2 pouces sont généralement chahutées par de petites rafales. Le pilotage est facile, et permet de s’enhardir assez rapidement. C’est à ce moment qu’il convient d’être prudent. L’impression de puissance du Babyhawk-R, notamment pour prendre de l’altitude, ne se vérifie pas quand il y a une remise des gaz, après un looping ou un Split-S par exemple. Il faut pousser les gaz bien plus que sur un nano racer classique. Il y a de quoi se faire surprendre et aller taper au sol ! Notez que l’image ne vibre pas quand on pousse les gaz.

Question de puissance ?

Pas assez de reprise ? Qu’à cela ne tienne, j’ai remplacé la batterie 3S par une 4S 630 mAh 75C d’EPS. Le gain en puissance est perceptible, mais beaucoup moins important que je ne l’imaginais. Mais à vrai dire, je n’ai pas trop eu le temps de le vérifier. Après 2 minutes à peine, le Babyhawk-R est parti en vrille au sommet d’une loop. Il a donc chuté de 40 mètres environ, directement sur un chemin en terre. Aie. Voilà qui sonne la fin des essais en vol…

Le résultat du crash ?

La batterie a été éjectée, le buzzer était donc aphone. Le carénage s’est fendu à l’arrière, mais sans se disloquer. Strike sur les hélices : aucune n’a survécu. Mais malgré ce choc violent, la structure du Babyhawk-R n’a pas bronché : les bras ont résisté, tout comme les plates qui les tiennent en sandwich. La caméra a résisté aussi. Mais 2 moteurs ne répondaient plus. Après un rapide test, les moteurs sont mis hors de cause : ils fonctionnent bien. C’est en fait l’ESC qui a grillé ! Les raisons ? Est-ce parce que je l’ai trop sollicité avec la batterie 4S ? Peut-être, mais après avoir discuté avec Emax, il semble que la raison soit autre ! Les composants situés sur la partie inférieure de la plaque de l’ESC sont trop proches de la plate carbone sur laquelle est fixée. Résultat : en cas de forte contrainte mécanique, certains composants touchent le carbone de la plate, entrainant un court-circuit (voir ici). La solution ? Utiliser des rondelles fines pour surélever l’ESC 4 en 1 de 0,5 mm… Je n’ai pas encore remplacé l’ESC en panne pour vérifier que l’astuce fonctionne.

Points de détails

La présence du condensateur situé sur le côté du Babyhawk-R est étonnante. Il s’est plié lors du gros crash, et a lâché lorsque j’ai tenté de le remettre à l’horizontale. C’était pourtant indispensable, car le laisser à la verticale ou même à 45° obstrue l’accès au connecteur microUSB du contrôleur de vol. Malheureusement, en l’absence d’ESC, je ne sais pas si ce condensateur est indispensable ou si on peut s’en passer… Il aurait tout de même été plus judicieux de le placer à l’arrière de l’appareil. Pratique : sous le carénage se trouve un connecteur pour brancher l’accessoire de réglages de la caméra Foxeer, livré dans la boite. Cela permet notamment d’activer le WDR, pour une image avec plus de contraste.

Points de détails, suite

Le velcro qui maintient la batterie a tenu pendant 2 vols. Mieux vaut le remplacer tout de suite. La caméra est inclinable, mais l’angle minimal est de 30° environ, et peut monter jusqu’à 50°. C’est parfait pour les pilotes expérimentés, mais l’angle est trop fort pour les débutants. L’appareil peut-il être utilisé en intérieur ? Pas en appartement, il n’est pas fait pour cela. Il est parfait pour des vols en gymnase et bien sûr pour la pratique en extérieur. L’autonomie ? Elle est de 4 minutes 30 secondes avec une batterie 3S 900 mAh, et de 3 minutes 30 secondes avec une 3S 600 mAh.

Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas. Le Babyhawk-R n’est pas recommandé pour débuter les vols en immersion, c’est un appareil qui demande un peu de temps pour être maîtrisé. Il a pour lui une stabilité exemplaire en mode Acro, y compris lorsqu’il y a du vent. Il est également résistant aux chocs. Mais pour en profiter pleinement, il faudra trouver la batterie qui assure à la fois une autonomie correcte et une puissance satisfaisante – le bon compromis dépend des préférences de chacun. Dommage qu’il manque un peu de pêche sur les reprises, et que sa portée soit décevante. Qu’il soit impératif de bidouiller un petit peu pour le conserver en vie si on le pousse un peu, aussi. Le Babyhawk-R de Emax est proposé à un peu plus de 115 € chez Banggood en version PNP, sans récepteur radio ni batterie (avec le port mais hors taxes). La version BnF avec un récepteur FrSky D8 est à un peu plus de 123 €, toujours chez Banggood (toujours avec le port mais hors taxes).

D’autres photos

13 COMMENTAIRES

  1. Bonjour à tous !!!!

    Merci pour le test 😉

    Juste une petite remarque … que de grammes perdus avec la protection de la prise d’équilibrage et l’alimentation JST.

    Voilà g fini de râler ^^

  2. @ Mike Leite : la batterie en question n’a servi que pour les prises de vues. C’est un modèle avec une prise d’équilibrage, 2 prises de décharge (XT30 & JST rouge), qui offre une autonomie de, euh, 2 minutes.

  3. Je martyrise le mien régulièrement et il tient le coup le bougre. Même son condo installé n’importe comment est encore là 😀

    Niveau perf j’ai pas trouvé mieux que des 3S 500mAh HV pour une autonomie comprise entre 2 et 3 minutes. Comme un racer quoi 😉

  4. @Motard Geek : Il est tt de même chiant ce condo quand tu veux accéder au connecteur microUSB, faut le plier… 🙂
    Tu les prends où, les RotorX 80C ?

  5. C’est pénible en effet. Les seules que j’ai achetées en France sont des Dinogy dont jsuis pas vraiment satisfait…

    Et dire que cette barrière je la passe sans souci en 5″ 😀

  6. Hello,
    Pour moi, le meilleur setup avec le Babyhawk r, c’est avec les bras de 2,5 pouces, et des Gemfan 2540 en tripales. Plus d’autonomie, plus de vitesse, autant de patate…
    En tout cas, il n’y a pas photo par rapport aux 2 pouces. Il vole nickel et bénéficie d’une bonne puissance. Les améliorations à apporter sont de changer les bras en faveur des 2,5 pouces, de déporter le condo à l’intérieur, et de changer l’antenne (Axii Lumenier en UFL).
    J’attends un support en impression 3D, pour installer une petite Quélima SQ12 dessus. C’est pas le top du top, mais pour 15€, c’est toujours mieux que l’enregistrement en DVR. De plus, la puissance de la bestiole permet de supporter sans difficulté, les 15 gr de la caméra.

  7. Par contre, je suis étonné que tu ne le trouves pas très nerveux. Honnêtement, pour autant que je puisse en juger, je trouve que le mien possède une bonne puissance, à comparer avec les machines de format à peu près équivalent que je connais.

  8. @ Guillaume : Il est en face du Lizard105S 4S, ça fait la différence… Je parle de la version 2p d’origine, je ne sais pas ce que ça donne avec du 2540…

  9. @Fred : pour avoir essayé les 2, je trouve que c’est en 2,5 pouces, qu’on a les meilleures perf et d’avantage d’autonomie. Pour ma part, j’ai des 3S 650mah.
    Il est suffisamment puissant pour bien s’amuser en accro, tout en restant compact et léger. Pour améliorer un peu la réception, le changement d’antenne est tout de même conseillé.
    Après, je ne peux pas comparer avec un Lizard 105S…

  10. Bonjour Fred,

    Je suis intéressé par un 2ou 3″ et je viens de relire ton article sur le emax babyhawk. Et je me demandais. Qu’en as-tu fait ? Il traine toujours au fond d’un tiroir avec son esc grillé ?
    D’ailleurs qu’en fais tu de tout des drones que les boutiques t’offre ?
    Bonne journée

  11. @ Terkou : J’en garde une partie pour répondre aux questions et faire des comparaison, et une autre partie part dans 2 clubs en région parisienne. Mais la plus grande partie finit par mourir sur le champ de bataille, je m’en sers pour pièces et réparations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.