Kingkong ET115, le test

8
2834

Ce nano multirotor, avec ses protections d’hélices style Tiny Whoop, semble prévu pour des vols en intérieur. Ne vous y fiez pas trop ! C’est une machine animée par des moteurs brushless, un peu trop puissante pour des vols en intérieur, plus adaptée à des vols en gymnase ou en extérieur. Son look vous dit quelque chose ? Ce n’est pas un clone du Blade Torrent 110 de Horizon Hobby (voir ici), mais il lui ressemble tout de même beaucoup. Que vaut-il à l’usage ? Réponse dans cette chronique. Notez que l’appareil nous a été donné par la boutique Gearbest. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Une vidéo

Tour du propriétaire

Le ET115 mesure 11,5 cm en diagonale de moteur de moteur, 15 cm de côté et 4,5 cm de hauteur (sans la batterie). La structure principale est en carbone, elle mesure 2,5 mm d’épaisseur. Des protections d’hélices en plastique y sont vissées, décrites comme « unbreakable » par la fiche technique. Les moteurs sont modèles brushless 1104 à 7500KV qui entrainent des hélices tripales de 4,8 cm de diamètre (1935). Pour les animer, Kingkong a choisi un contrôleur de vol Piko BLX F3 doublé d’un ESC 4 en 1 de 10A. Il est réglable avec l’aide d’un connecteur microUSB. Dommage, il se trouve sous le carénage plastique central, visible de l’extérieur, mais inaccessible avec un câble microUSB. Il faut donc retirer ce carénage, maintenu par 3 vis, pour y accéder.

Suite du tour

Le récepteur radio, un modèle compatible FrSky sur le modèle que j’ai testé, se trouve aussi à l’intérieur. Une raison de plus pour retirer ce carénage pour les premiers réglages. La caméra est logée dans le carénage, reliée à l’émetteur vidéo via un câble et une prise facile à décrocher. L’antenne de l’émetteur vidéo, dipôle, traverse le plastique pour optimiser la réception. Le dessous de la frame est recouvert de mousse autocollante. Elle sert d’antidérapant pour la batterie. En effet, la batterie est prévue pour être placée sous l’appareil, maintenue par un gros élastique. Elle fait donc office de train d’atterrissage. Le connecteur de la batterie est une prise JST rouge. La batterie fournie par Kingkong est une 2S 7,4V de 550 mAh et 80C, très plate (1,2 cm d’épaisseur). Le poids ? 90,1 grammes, plus 36 grammes de batterie, soit un total en ordre de vol de 126,1 grammes.

Premier décollage

Le ET115 est facile à associer avec une radiocommande : il faut appuyer sur le minuscule bouton du récepteur et brancher la batterie, avec la radiocommande configurée en D16 (mode Non EU). La Piko BLX F3 est flashée avec Betaflight 3.1.6. Les réglages avec Betaflight Configurator sont très classiques. Mieux vaut tout vérifier avant de revisser le carénage, puisque le connecteur microUSB n’est alors plus accessible. J’ai effectué mon premier vol en mode stabilisé et à vue pour prendre la mesure de l’appareil. Intéressant : le volume sonore du ET115 est faible, assez étouffé. Les gaz réagissent bien, l’appareil semble puissant ! Il est réactif aux commandes et se montre nerveux. Peut-être un peu trop pour voler en intérieur, en tous cas en immersion.

Sensations en vol

L’image produite par le ET115 est assez agréable, avec un angle très large. On voit les hélices et les protections à l’avant – mais ce n’est pas un problème. La caméra s’adapte assez vite aux changements de luminosité : elle permet de voler en sous-bois puis de repasser au soleil sans être aveuglé. Le comportement en mode Acro, sans stabilisation, est agréable, sans avoir modifié aucun paramètre. L’appareil vibre peu, son comportement est sain, et il passe assez facilement de petites figures de voltige. Il ne faut tout de même pas lui en demander trop avec la batterie 2S livrée, les reprises plein gaz sont parfois un peu justes.

Les défauts ?

Le ET115 est suffisamment puissant pour voler en extérieur, mais ses protections d’hélices ont une forte prise au vent. Trop pour que le pilotage soit agréable lorsqu’il y a des rafales. Mais alors, ces protections d’hélices, sont-elles vraiment efficaces ? Elles ont tenu quelques vols doux en intérieur, et quelques petits plantés. Mais au premier crash un peu plus sérieux (voir la vidéo), elles ont lâché. En une vingtaine de vols, il n’est plus rien resté des deux protections à l’avant, celles à l’arrière étant fissurées. Mieux vaut les ôter complètement. L’avantage, c’est que les vols en extérieur sont du coup plus faciles : la prise au vent est très réduite.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

8 COMMENTAIRES

  1. Quand je pense que beaucoup considèrent encore que les nanos ne sont qu’un “phénomène de mode” au même titre que les Tiny/Power Whoop/Whoover en tout genre…

    Il n’en est rien.

    La puissance de couple de certains nano-modèles devient hallucinante.
    Le indoor continue de faire des émules en 25mw.
    On assiste à une résurgence des moteurs brushed pouvant offrir une sacré dose de réactivité à tel point qu’on se demande parfois, à la lecture de certaines vidéos, quel type de moteur est embarqué.

    Des sociétés/marques telles que BetaFPV ou BoldClash misent tout la-dessus, sans oublier l’empreinte TinyWhoop qui ne fait que grandir, sans compter Emax, Graupner, Diatone et bien sur Eachine qui ont bien compris quoi proposer ces derniers temps.

    Même DJI réduit la taille de ses produits, obligeant de nombreux amateurs éclairés/pro à redéfinir clairement leurs besoins de production et leur perspective d’achat, face aux modèles classiques bien connus.

    La nano-dronite aiguë est bien là.

    Pour le plus grand plaisir des pilotes… et du grand public, susceptible de considérer à terme et à tord qu’il ne s’agit finalement que de simple petit “drone-jouet” dont la taille et le look sont visiblement… très sympathique.

    Profitons des nanos au moment où la législation instaure d’ici peu son seuil des 800gr… car vous savez tous qu’elle passera un jour prochain à 500…250… puis 100gr. 😉

  2. Merci pour cet essais Fred.
    Pour compléter, ou juste donner un avis non pas sur ce modèle, mais sur son petit frère le ET100.
    Je l’ai depuis 2 mois environ et je ne m’en lasse pas, il est précis rapide ou lent, je ne m’en suis servi qu’en intérieur et un peu en extérieur histoire de dire en le faisant voler dans la maison fenêtre ouverte restant assis dans le canapé lol. Un vrais régal, résiste bien aux chocs, je n’ai pas eu de problème avec les protections.
    Meme si il n’y a pas d’OSD, je m’en passe mais l’astuce serait de remplacer la cam, par une run cam pour avoir la tension et la durée de vol. De plus j’ai fais la modif pour le passer en Dshot 600 et bénéficier du turtle mode, bien pratique…En gymnase aussi c’est une vraie turie, il se faufile partout a tel point que l’on oubli sa taille. Celui là, je le recommande

  3. RexFly: entierement d’accord, un très bon résumé de la situation ! Au debut de l’hiver j’ai fais l’aquisition d’un tres simple Eachine E013 à 30eur pour un peu rigoler à l’interieur, et malgré son controleur de vol non parametrable et ses performances moyennes dans l’absolut, quelle découverte ! Dans mes FatShark le salon, les couloirs et les chambres deviennent des canyons ou meme à 5-6km/h on a l’impression d’etre aux commandes d’un speeder de Star Wars ! J’imagine déjà le potentiel de courses dans certaines villes miniature/maquette (Google Images: Madurodam) comme il en existe dans quelques grandes villes d’Europe, avec des engins certes plus performants qu’un E013, mais du même gabarit. Et donc pour revenir à l’article, oui je dirais qu’il vaut mieux dans cette gamme de prix prendre un “3 pouces” performant genre XJB-145, ou à l’opposé un bon micro/tinywhoop style QX65 et qqs pieces de rechange, plutot qu’un produit “le cul entre 2 chaises”.

  4. attention , il a quand même de gros défauts aussi , probleme de vtx avec des lignes noirs , pas d osd , le rx en flysky doit etre dessoudé et ressouder sur la fc sinon en ppm pas de failsafe et il faut appuyer 2 secondes pour le faire passer un sbus a chaque lipo…..moteur pas compatible 3s aussi….au final je trouve la frame super et le comportement génial pour ce drone, j ai juste viré le vtx et remplacé par une mini cam/vtx intégré branché sur la sortie 5v de la fc et tout va bien. mais pour un bnf ca craint !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.