Le survol des réserves naturelles, c’est vraiment interdit ?

11
4746

Vous le savez sans doute, les parcs naturels nationaux sont interdits de survol en drone. Ce n’est pas le cas des parcs naturels régionaux. Il est en revanche communément admis que les réserves naturelles ne sont pas autorisées.

Est-ce vrai ?

Certaines oui, d’autres non ! Les réserves naturelles interdites de survol sont matérialisées sur la carte du Geoportail drones de loisir. Parfait, puisque l’interdiction de survol est signifiée, mais il est dommage que la nature de l’interdiction ne soit pas mentionnée. Vous êtes curieux et vous avez envie d’en savoir un peu plus ?

Comment le savoir ?

La liste des réserves naturelles interdites de survol est inscrite dans l’AIP, section ENR 5.6. Comment y accéder ? Pointez votre navigateur web sur le Service de l’Information Aéronautique (SIA), cliquez sur « eAIP France », puis sur le dernier fichier en date. Ensuite, cliquez sur « ENR 5 avertissements à la navigation », « 5.6 parcs nationaux et réserves naturelles » Edit : la liste a été déplacée dans l’ENR 5.7 « ENR 5.7-3 PARCS NATIONAUX ET RESERVES NATURELLES NATIONAL PARKS AND NATURE RESERVES ». Et hop, voilà la liste. Problème ? Les réserves sont indiquées avec leur nom et des coordonnées géographiques. Autant dire que cette liste est totalement inexploitable, d’autant qu’elle ne donne aucune information sur la surface occupée. Or la réserve naturelle de la baie de Somme est autrement plus vaste que la réserve naturelle du Bout du Lac d’Annecy.

Une autre méthode

La carte de l’OACI présentée sur le Geoportail (voir ici) montre les réserves naturelles et parcs nationaux, matérialisés par deux symboles correspondants à des zones de petite et grande taille. Si vous voulez plus d’explications, direction le site des Réserves Naturelles de France. Toutes les réserves naturelles y sont indiquées. Pour chacune d’elles, ou presque, le site propose le décret de création. On y trouve la mention au survol quand il est interdit. Voilà de quoi être certain de ce que l’on fait. Mais on s’aperçoit aussi que dans de nombreuses réserves naturelles, une mention interdit « de troubler la tranquillité des lieux par toute perturbation sonore ». Si elle est présente, abstenez-vous, il est probable que votre appareil soit une gêne pour la faune…

Un exemple ?

Direction le lac d’Annecy. Geoportail drones de loisir (en haut à gauche) indique qu’autour du lac on trouve deux réserves naturelles. La première est la réserve naturelle du Bout du Lac d’Annecy. Elle est notée en rouge, avec un survol interdit. La seconde est la réserve naturelle du Roc de Chère. Elle n’est pas matérialisée comme interdite de survol. On obtient confirmation avec la carte OACI (en haut à droite), qui montre un point rouge entourée de rouge sur la première réserve, rien sur la seconde. Confirmation sur le site des Réserves Naturelles de France (en bas à gauche) : le décret de la première réserve (en bas à droite) indique une interdiction de survol à moins de 200 mètres de hauteur. Comme les drones sont cantonnés à 150 mètres, la pénétration leur est interdite.

En résumé ?

Geoportail drones de loisirs matérialise les réserves naturelles qui sont interdites de survol, sans les identifier. Vous pouvez confirmer l’information avec la carte OACI, voire avec le site des Réserves Naturelles de France. C’est parfois frustrant, parce que les réserves naturelles sont de beaux endroits ? Evidemment…

11 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce “rappel” même si je fais attention j’ai revérifié ce matin mes zones de vols !
    Longue vie à Hélicomicro

  2. ” une mention interdit « de troubler la tranquillité des lieux par toute perturbation sonore » ” -> Donc en gros il est interdit d’utiliser son téléphone portable en mode sonnerie.
    Honnêtement en France, nous sommes quand même champion des règles en tout genre.
    Les chasseurs peuvent chasser certaines périodes de l’année : pourquoi ne pas appliquer cela pour les drones par exemple ?
    Enfin bon ça serait bien que nos politiques ouvrent quand même un peu les vannes pour laisser les gens se faire plaisir au niveau du pilotage. Que certaines réserves naturelles soient protégés car la faune et la flore est très fragile, je peux comprendre par contre

  3. Moi ce qui me fait doucement rire, c’est qu’on interdit les drones alors que les avions eux survole allègrement certaine zone sensible et quid des 150m en zone montagneuse et de la nuisance sonore pour les petites marmottes. (Exemple Tignes le lac et ses alentours, l’été dernier).
    Après je peux peut être me tromper, du moins je l’espère !
    Mais bon c’est la France, un pilote d’avion n’a pas les même moyen qu’un pilote de drone de loisir…

  4. @jbtniko : ce n’est malheureusement pas qu’une question de moyens, c’est l’avalanche de réglementation qui tue l’aviation de loisir. J’avais mon PPL je l’ai lâché et si je reviens au pilotage ce sera en licence ULM. En gros en France, dès qu’un avion décolle, il est en infraction (sauf les militaires et les huiles du gouvernement). Le pilotage en montagne dont tu parles ne tient que par une poignée de passionnés qui ont les bons contacts au bon niveau mais que l’un d’eux se gamelle et je ne donne pas cher de cette activité : tout le monde ouvrira son parapluie.
    My 2 cents…

  5. Nuisances sonores laissez moi rire 🙂 🙂 vous avez comme exemple tous les animaux qui nichent en seuil de piste sur les aéroports (avec les risques qui y ont liés) .
    Dans mon ex_club nous avions des oiseaux, espèces protégés, qui nichaient à moins de 20m de notre piste de modèles réduits, photo et vidéo à l’appuis, nous avons suivi la naissance de petits démontrant ainsi que la gêne n’était pas vraiment réelle. Nous avons aussi déjà, en planeur, volé plusieurs minutes de concert avec des rapaces ou des cigognes sans perturber qui que ce soit ..
    Pour m’être approché en multi-coptère, par la force des choses, de certains animaux proches de nos piste de modèles réduits, je peux dire qu’en respectant une bulle de 20m autours de ces animaux, on ne les inquiète pas vraiment, on ne les fais même pas fuir… A moins de 5m là oui, ils bougent …
    Je pense tout bonnement que certains ne veulent pas que les dites “réserves” deviennent un lieu de tournage ou de jeu pour nos machines … Donc interdire et hop on est couvert, c’est plus simple.

    Bien sûr, je ne cautionne absolument pas certaines vidéos imbéciles qui circulent, avec des approches d’animaux à qq centimètres au risque de les blesser, là oui il faut sévir !

  6. Intéressante pige, comme d’hab’…
    Par contre au final, et ce, à minima dans le cradre d’une utilisation loisir, il serait quand même temps que Geoportail s’affiche comme “la_référence_officielle” en matière de zone de vol autorisées !
    Que toutes les restrictions n’y soient pas clairement expliquées alors qu’elle sont effectives et indiquées sur la carte, ça devient moins génant puisqu’il suffit de référer à la légende…
    Mais en même temps, qu’attendent-ils pour modifier les masques de couleurs des hauteurs de vols ?!? Depuis le début, cette palette de variation jaune clair / jaune / orange /rose est vraiment nulle…

  7. C’est un peu la même chose dans certains autre pays. Par exemple aux US les parcs nationaux interdisse les drones.
    Et parfois les infos sont contradictoires pour certains lieux…

  8. Je vais souvent au lac d’Annecy. Bon, je me suis pas amusé à embêter les piafs avec mon drone. Mais d’expérience, ils se foutent éperdument que tu décolles à coté d’eux ou que tu voles à 10 ou 15m au-dessus d’eux. Par contre, ils n’apprécient pas les remous créés par les bateaux (j’imagine que les sociétés qui les exploitent payent une somme substantielle pour avoir le droit de promener les couillons l’été, et que donc personne n’ira leur chercher des poux).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.