Ehang 184, ça avance !

12
2115

L’un des pionniers des multirotors destinés au transport de personne, Ehang, propose une vidéo qui montre ses dernières avancées technologiques. Le but la société, fondée par Hu Huazhi, est de commercialiser des appareils capables de mener des personnes à la destination de leur choix sans intervention de leur part. Elles montent dans l’appareil, appuient sur un bouton, et se laissent transporter. Le constructeur assure avoir recruté 150 ingénieurs pour parvenir à cet objectif, et déjà réalisé plus de 1000 vols d’essais depuis 2016 (voir cette vidéo).

Manuel, pour le moment

L’appareil est pilotable manuellement, avec une assistance à la stabilisation. Un joystick contrôle le pitch et le roll, un palonnier le yaw et une manette les gaz. Avec ses 8 moteurs et hélices en coaxial (2 x 4), le Ehang 184 a décollé de son site de test à Lianyungang en Chine pour des séries de vols d’essais. Là où la plupart de ses concurrents, excepté le Volo 200 (voir ici), ont effectué des sauts de puce… ou pas de vols du tout, le Ehang 184 a été testé sur des runs en conditions réelles, jusqu’à atteindre une hauteur de 300 mètres, et sur une distance de 8,8 km à une vitesse de 130 km/h. Il a accueilli 2 passagers simultanément. La prochaine étape sera l’automatisation totale des vols.

Sécurité ?

La redondance des composants semble être au cœur du système. Hu Huazhi, dans une vidéo de démonstration, explique qu’il n’est pas envisageable que le Ehang 184 connaisse le moindre problème puisqu’il y a des humains à bord. Les tests ont été déjà conduits dans conditions de températures très basses, très hautes, de nuit, dans le brouillard, avec des vents forts, « même pendant des typhons », assurent les responsables du projet.  Est-ce suffisant pour rassurer ? L’avenir le dira. Nous n’avons rien de plus concret, pour le moment, que de belles vidéos promotionnelles. Ehang devrait faire la démonstration de son appareil un peu partout dans le monde courant 2018…

Notez, pour l’anecdote, l’un des environnements de vol du Ehang 184 situé dans la province de Guangzhou, devant la façade d’un bâtiment qui ressemble plus ou moins à l’opéra Garnier de Paris. Mais avec un fronton qui indique “academie mationkle de usqi lt“. 

La vidéo promotionnelle de Ehang

12 COMMENTAIRES

  1. Il existe 2 modeles visiblement, sur la vidéo on voit le Ehang avec 4x 2 hélices et parfois on le voit avec 8x 2 hélices! En tous cas c’est prometteur.

  2. Multirotors ! Pour faire simple, des hélicoptères motorisés électriquement ! LoL
    Le PPL H devrait convenir ! Euh, les dronistes, avec votre théorique ULM, laissez tomber.
    Nous sommes en Février 2018, et je suis curieux de voir l’évolution “forcée et rapide” des réglementations aériennes internationales, européennes,….et françaises.
    Merci Fred, comme toujours, tu es à la pointe des hélices du progrès !
    Bon, je retourne faire joujou avec mon Typhoon H, en attendant que le multicoptère que j’ai appelé, vienne me chercher au bas de chez moi !

  3. Comme toute machine volante, il y aura des défaillances, ou erreur humaine, et ça tombera!
    La probabilité sera d’autant plus grande qu’il y aura de machine produite.

  4. @michel49 sur le 8 x 2 on vois une excroissance, c’est peut être le parachute, il en existe a système
    pyrotechnique pour les PUL / ULM et certains monomoteurs .

  5. On lui souhaite plein de succès, plein de ventes, comme ca il pourra se racheter des dents blanches 🙂
    Blague à part, ils sont fort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.