Le drone japonais pour les employés trop assidus

4
1529
AFP PHOTO / “BLUE INNOVATION”

Le drone T-Frend de la société japonaise Taisei s’affiche dans tous les médias européens. A quoi sert-il ? A tenter de réduire le nombre d’heures de travail des employés japonais. Une préoccupation qui, évidemment, nous semble étonnante – mais le monde du travail y est très différent. L’outil présenté à la presse est un multirotor destiné à voler dans les bureaux en jouant une musique – la mélodie de « ce n’est qu’un au revoiiiiiiiir ». Selon un article de the japan times, c’est la musique utilisée au Japon pour indiquer la fermeture des magasins.

La présentation à la presse

La vidéo de la présentation à la presse montre un multirotor qui rappelle les beaux jours des F450 de DJI, avec leurs bras en plastique et un montage très… amateur. On constate que la musique est totalement inaudible quand l’appareil est en vol. Le vol est-il automatisé ? Oui selon Taisei, d’ailleurs l’engin décolle de sa base, suit un chemin préprogrammé et revient se poser… plus ou moins automatiquement. Car l’appareil semble être en difficulté à la fin du vol, obligeant un pilote à reprendre le contrôle et à atterrir, tant bien que mal… Les créateurs indiquent travailler sur des outils de reconnaissance des visages, aussi bien pour repérer les employés toujours à leur poste que les intrus. Le prix annoncé est de $4500 par mois. De quoi propulser sur des sommets le détecteur de bullshit que nous venons d’acquérir !

Source : the japan times

La vidéo de la présentation à la presse

4 COMMENTAIRES

  1. Le detecteur de bullshit il a même cassé la butée et fait 3 fois le tour du cadran.
    C’est un Flamewheel 330, c’est collector !

  2. 4500$ par mois pour empêcher les gens de travailler trop, chez nous ce serait plutôt pour l’inverse… Mais à ce prix autant embaucher un gros bras 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.