Les aigles ne chasseront pas les drones en Hollande

10
1650

C’était un projet qui avait fait sensation en février 2016, lorsque la police néerlandaise avait annoncé l’entrainement d’aigles pour intercepter des drones (voir ici). Une idée intéressante, mais qui soulevait évidemment beaucoup de questions, notamment quant à la sécurité des oiseaux. La France avait emboité le pas fin 2016, avec la présentation d’une expérience de neutralisation de drones avec des aigles par l’Armée de l’Air (voir là).

Abandon du projet !

Selon un article du NLtimes, l’entrainement n’a pas donné satisfaction : les aigles n’ont finalement pas été jugés en mesure de réagir correctement en toute circonstances. La police a indiqué douter qu’ils soient en mesure d’être efficace hors de leur environnement d’entrainement. L’expérimentation est donc abandonnée. L’article indique que des fauconniers avait déclaré être très déconcertés par cette expérience, la qualifiant même de dangereuse et de « non sens ». En France, le SIRPA Air en charge des relations presse de l’Armée de l’Air n’avait pas donné suite à ma demande d’interview de fauconniers.

Source : NLtimes.nl

10 COMMENTAIRES

  1. Des vrais cons ont voulu utiliser des faucons et des aigles pour chasser les drones, sans se préoccuper des risques pour ces pauvres animaux. Heureusement que ça s’arrête là.

  2. Perso, je laisserai mes machines au sol si cela pouvait empêcher l’usage des rapaces pour ces emplois criminels pour les volatiles… 🙁

  3. Moi aussi car envoyer un pauvre aigle contre une machine qui peut faire dans les 10 000 tours par seconde je trouvais sa vraiment irresponsable.

  4. Enfin l’intelligence refait surface !
    Il était évident depuis le départ que c’était une idée débile sans avenir !
    Qu’on laisse donc tranquilles ces pauvres bêtes !

  5. Attendez! C’est bien dommage, on aurait un produit écolo, peu d’émission de gaz à effet de serre, et peut être efficace.
    En outre, une fois le job fait, on reconditionne les restes pré haché en terrine d’aigle, ça ferait sensation sur les tables du réveillons!! Un Must Have! Peut-il y avoir une fête sans terrine d’aigles?

  6. Heureux de voir ces initiatives mises au ban. C’était une aberration, à chaque tentative l’animal avait de fortes chances d’être grièvement blessé. En tant qu’ornitho je n’avais jamais compris le but, tout comme les fauconniers. Élever un rapace et le “dresser” (travail de longue haleine) à chasser du drone avec un risque de blessure grave quasi assuré, ne pouvait relever que d’une initiative de type militaire, comme envoyer des chiens ou des dauphins chargés d’explosifs sur l’ennemi, aucun fauconnier digne de ce nom n’accepterait ça. Surtout qu’on ne parle pas ici de neutraliser un sous marin nucléaire sur le point de tirer une ogive du même type. Bravo la Hollande pour cette marche arrière. Mieux vaut encore un sniper, car ok la chute du drone n’est pas contrôlée, mais si les pales d’un multi blessé l’aigle assermenté, il lachera sa proie aussi. Bravo !

  7. heureusement, On aurait trouvé des organisations qui auraient demandé, à juste titre, qu’on supprime les hélices des drones pour ne pas blesser ces magnifiques animaux.

  8. Je trouvais l’idée d’utiliser des aigles pour chasser les drones un peu farfelue, mais n’exagérons pas sur la dangerosité des hélices (je parle pour des hélices d’un drone de moins de 2kg).
    Ça peut faire mal, occasionner des coupures, mais de là à grièvement blesser un aigle, faut pas pousser…
    Surtout que j’imagine, il est prévu que ses pates soient un minimum protégées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.