Eachine Mirage E500

10
1622

Le X-Vert de Horizon Hobby (voir ici) a été revisité par Eachine. Copié, en d’autres mots. Le principe est le même : c’est une aile volante qui repose sur deux moteurs brushless et deux ailerons, capable de décoller à la verticale, de voler à l’horizontale. Et de se poser à la verticale… si vous êtes bon pilote. Le pilotage est, selon le constructeur, assisté par une aide à la stabilisation. Le Mirage E500 est fait d’EPP, ses moteurs sont des 1806 à 2300KV pour des hélices bipales autoserrantes 5030, les servos pèsent 3,7 grammes chacun, l’envergure de l’appareil est de 50 cm pour un longueur de 26 cm et une épaisseur de 16,3 cm. La batterie pour alimenter le tout est une Lipo 2S 7,4V de 600 mAh 25C pour une autonomie de 8 minutes en vol stationnaire (à la verticale) et 15 minutes en vol à l’horizontale.

Les versions

L’appareil sera proposé en version ARF, avec les moteurs, les hélices, les servos, mais sans récepteur radio ni batterie, pour un peu plus de 77 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes). Il sera aussi disponible en version RTF avec un récepteur compatible Flysky, une radiocommande et une batterie pour un peu plus de 122 €, toujours chez Banggood. Il sera aussi proposé en version FPV à un peu plus de 167 €. Elle est semblable à la version RTF, mais agrémentée d’une caméra 1000TVL associée à un émetteur vidéo 5,8 GHz de 200 mW (rappelons que l’Europe n’autorise pas les émissions de plus de 25 mW) et 40 canaux, plus un masque de réception 5,8 GHz Eachine VR006 (le modèle à une antenne).

Précisions

Un détail est à noter : la caméra FPV du X-Vert de Horizon Hobby pivote pour toujours rester à l’horizontale, même en vol stationnaire. Ce n’est pas le cas de celle du Mirage E500 de Eachine version FPV : elle est orientée vers le ciel quand l’appareil est en stationnaire. Dernier détail : l’aile sera proposée en noir ou en gris, et agrémentée de décalcomanies à applique comme bon vous semble.

D’autres photos

10 COMMENTAIRES

  1. Techniquement, il faut préciser que ces deux appareils n’ont en fait rien d’hybride. Ce ne sont rien de plus que des ailes volantes pourvues d’une carte de vol qui aide à maintenir le torque roll.

  2. Oui, c’est toujours un nouveau produit tourné vers le vol plus coulé. J’apprécie les ailes et celle çi à bonne gueule ! Mais je ne donne pas cher sur la robustesse des “stabilisateurs ” de bouts d’ailes…

  3. Oui le concept doit encore un peu évoluer et s’ étoffer, copier c’est mal, innover serait plus intelligent mais là faudra attendre encore un peu que les concepteur asiatique mûrissent un peu …

  4. Très tentant !

    mais comment calibrer tout ça sous Bétaflight ? C’est ni un quadri, ni un avion…
    Si on peut vraiment le piloter comme une voilure fixe, sans aucune assistance, et remettre un mode stabilisé pour se poser à la verticale, alors là je suis preneur. Le problème est la transition, aile – multirotor si on est en fpv, si la caméra ne pivote pas.
    Bientôt un test ?

  5. Pour avoir eu le x vert je vous le déconseille les transitions sont hasardeuses l engins à tendance à partir sur le côté sachant que pendant cette phase qui dure plusieurs seconde ont à aucun contrôle dessus vendu comme un avion de salle le temps de changer de mode il est soit dans un mur soit dans le plafond et en extérieur son poids plume le rend désagréable à piloter son mode drone trop limité en débattement ne permet pas de contrer le vent
    Je préfère largement sont grand frère me convergente bien plus aboutie fiable et fun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.