ImmersionRC Vortex 180 mini, le test

10
10418

Les points de détail (3)

Un bon point : le buzzer de l’appareil est activé pendant après le désarmement des moteurs. Il permet de localiser facilement le Vortex 180 Mini – on apprécie l’initiative quand on s’est posé malgré soi dans de hautes herbes. Pour l’arrêter ? Il suffit de pousser un peu les gaz. L’appareil ne décolle pas, puisque s’il bippe, c’est que les moteurs sont désarmés. Notez qu’avec un équipement Spektrum 2,4 GHz récent, il est possible de régler les plages de fréquences, la fréquence et la puissance de l’émetteur vidéo depuis la radiocommande et son écran. Ce qui fait encore un autre outil pour piloter cet émetteur à distance !

Faut-il l’acheter ?

Oui ! Le Vortex 180 mini fait partie de ces appareils (presque) prêts à décoller, avec une belle finition et des composants de qualité. Ce modèle se distingue par la puissance de ses moteurs, qui lui assurent de beaux vols rapides. Je lui ai infligé deux crashs magistraux : il s’en est sorti sans casse de pièces importantes, les vis ayant joué le rôle de fusibles. ImmersionRC maîtrise l’intégration de tous les composants avec comme chef d’orchestre l’OSD actif qui donne accès à presque tous les réglages. Le Vortex 180 mini est un appareil particulièrement agréable en vol. Son principal défaut ? C’est son prix. Car il est proposé à 339 € chez Studiosport (taxes comprises) en version BnF, c’est-à-dire sans batterie ni récepteur radio.

D’autres photos

10 COMMENTAIRES

  1. Hello,
    Nice one!
    Je suis un peu étonné du choix des moteurs pour un 180. Je ne doute pas de leur solidité, et de leur puissance, mais je les vois mieux pour des 3 pouces que pour des 4 pouces. Disons qu’il faut faire attention dans le choix des hélices.

  2. @Fred : Comment tu as fait pour retirer le morceau de vis resté coincé dans la frame après le crash ?

  3. C’est sans doute une machine réglée aux petits oignons, légère et avec pas mal de fonctionnalités intégrées. Mais je ne suis pas du tout convaincu par le choix de la motorisation. C’est franchement léger pour un 180 qui tourne en 4 pouces. La plupart des machines de ce gabarit ont souvent des moteurs en 18XX ou 22XX avec des hélices tri ou quadripales. Bref, il y a un monde…

  4. Belle machine mais personnellement j’aurai plutôt opté pour un récepteur SBUS (X4R-SB ou XSR)… avec un délai presque 4X inférieur à la réception CPPM qui a fait son temps 😉

  5. @ Fabienst : J’ai fait avec ce que j’avais sous la main… et je crois que je n’ai pas le niveau suffisant pour percevoir la différence entre PPM & SBUS.

  6. @Fred, oui j’avais bien compris mais c’était juste à titre informatif, je n’ai également pas la prétention d’avoir un grand niveau (je vol trop peu) mais en vitesse pure on perçoit assez bien le gain de précision entre un RX 81ms et 27ms…

  7. Salut,
    J’ai gagné ce vortex lors d’un jeu Facebook. Je n’ai fait que 5 lipos avec car le temps que l’on a en ce moment ne permet pas de voler. C’est vraiment une belle petite machine et sincèrement les moteurs Xnova lui vont très bien. J’ai mis des Hq 4.43 v1s et ça marche pas mal du tout. Le seul souci que j’ai avec est que j’ai le fameux ” port Failed ” donc je ne peux le connecter à mon ordi pour changer cet armement aux sticks ( yaw ) très désagréable qui m’a valu un beau petit crash. Autre chose, je n’arrivepas à entrer dans ” cam Setup ” depuis l’osd. Aucune idée du pourquoi car tous les autres menus sont ok et ce depuis la sortie de boîte. Cela m’embête un peu car la qualité d usine de la cam n’est vraiment pas terrible. Beaucoup trop sombre. Si vous savez le pourquoi seul ce moment ne fonctionne pas je suis preneur. En faite je vais dans ” cam Setup ” mets YES pour y entrer et là rien ?
    Sinon belle machine très agréable à voler malgré ces 2 soucis que je rencontre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.