ImmersionRC Vortex 180 mini, le test

10
10461

C’est très pratique (3)

Le Vortex 180 mini offre un autre moyen pour régler l’émetteur vidéo. Il faut, dans ce cas, être équipé de la Touch’n’Race Mini-Wand, un accessoire qui permet de modifier les paramètres du VTx avec un simple contact. Emetteur allumé… et même éteint. Le fonctionnement est celui du TrampHV d’Immersion (voir ici). Notez que je n’ai pas réussi à utiliser ma Wand bien que flashée en firmware 1.0.6 : elle est en version 1.0, non compatible avec le Vortex 180 mini. Mais rassurez-vous, les versions 1.1 le sont, et il est possible de faire mettre à jour une Wand 1.0 par ImmersionRC (ce que je n’ai pas fait).

Premier vol

Comme d’habitude, j’ai pratiqué mon premier décollage en mode stabilisé et à vue. J’ai choisi d’installer une batterie Tattu 4S 850 mAh 75C, à brancher sur le connecteur XT30 et à sécuriser avec un Velcro (fourni). Notez que la batterie est placée sur le dos du multirotor – un bon point si vous n’aimez pas atterrir sur une Lipo. Le Vortex 180 est nerveux, avec un joli bruit – on ne résiste pas à pousser fort les gaz. Il monte très vite. A l’évidence, les moteurs de XNova et les hélices 4 pouces donnent un sérieux coup de boost, en comparaison avec le Vortex 150. Mais c’est en immersion que l’appareil se pratique…

Sur un rail !

L’angle de la caméra du Vortex 180 mini se règle avec des petites vis. Dommage que ces vis se trouvent dans l’axe des moteurs avant. L’image est plutôt belle, avec une sorte de filtre WDR qui augmente la dynamique. Sympa ! Pas de vibrations en vol, sauf quand on pousse les gaz à fond. Il vole comme sur un rail, sans bouger, sans osciller. ImmersionRC a produit des réglages aux petits oignons – Chad Nowak des Rotor Riot y a mis sa patte. Au final, le Vortex 180 mini est beaucoup plus puissant que son petit frère, et c’est bien agréable quand on veut aller vite, quand on cherche la reprise de gaz qui accroche.

A l’épreuve du feu ?

Après un gros crash, j’ai cru que le Vortex 180 mini s’en était sorti indemne. Car à première vue, pas de dégats apparents, la structure carbone et le dessous en plastique ont bien résisté. Ce sont en fait les vis supérieures et inférieures de l’un des bras qui ont rompu : leur tête a sauté, ne laissant que le pas de vis. C’est plutôt une bonne nouvelle, puisque cela signifie que la visserie (peu onéreuse et facile à trouver) joue le rôle de fusible pour épargner la structure. Le connecteur d’antenne à l’arrière a résisté, mais plusieurs pilotes m’ont indiqué que la base de ce connecteur avait lâché. Les sabots placés sous l’appareil font un bon boulot pour encaisser les chocs des atterrissages hésitants.

Les points de détail (1)

Le poids du Vortex 180 mini ? 207,2 grammes sans le récepteur vidéo et la batterie. Avec le D4R-II de FrSky, il passe à 212,8 grammes. En ajoutant une batterie 850 mAh de Tattu, donc en ordre de vol, il passe à 322,4 grammes. Il y a deux firmware à bord de l’appareil. Le premier est celui de l’OSD, le second est Betaflight. Il n’y avait pas de mise à jour disponible au moment du test, mais j’ai tout de même flashé l’appareil pour essayer l’outil fourni par ImmersionRC sur son site (ici). Bon point : au lieu d’être une application spécifique pour Windows sur PC, c’est un webapp pour le navigateur Chrome, donc multiplateformes. Elle s’occupe de flasher l’OSD, mais aussi Betaflight.

Les points de détail (2)

Les ESC de 16A sont-ils suffisants ? Bien que les pics puissent facilement dépasser les 35A, ils semblent assez résistants. Mais il est recommandé de ne pas utiliser des hélices plus gourmandes, avec un pas supérieur ou avec une plus grande surface de type Bullnose. L’indication de la tension de la batterie est peu significative, elle est très variable selon les ressources en gaz que l’on demande à l’appareil. Mieux vaut se fier à la consommation en mAh. L’autonomie varie entre 2 minutes pour les vols très agressifs et 4 minutes avec des trajectoires douces…

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

10 COMMENTAIRES

  1. Hello,
    Nice one!
    Je suis un peu étonné du choix des moteurs pour un 180. Je ne doute pas de leur solidité, et de leur puissance, mais je les vois mieux pour des 3 pouces que pour des 4 pouces. Disons qu’il faut faire attention dans le choix des hélices.

  2. @Fred : Comment tu as fait pour retirer le morceau de vis resté coincé dans la frame après le crash ?

  3. C’est sans doute une machine réglée aux petits oignons, légère et avec pas mal de fonctionnalités intégrées. Mais je ne suis pas du tout convaincu par le choix de la motorisation. C’est franchement léger pour un 180 qui tourne en 4 pouces. La plupart des machines de ce gabarit ont souvent des moteurs en 18XX ou 22XX avec des hélices tri ou quadripales. Bref, il y a un monde…

  4. Belle machine mais personnellement j’aurai plutôt opté pour un récepteur SBUS (X4R-SB ou XSR)… avec un délai presque 4X inférieur à la réception CPPM qui a fait son temps 😉

  5. @ Fabienst : J’ai fait avec ce que j’avais sous la main… et je crois que je n’ai pas le niveau suffisant pour percevoir la différence entre PPM & SBUS.

  6. @Fred, oui j’avais bien compris mais c’était juste à titre informatif, je n’ai également pas la prétention d’avoir un grand niveau (je vol trop peu) mais en vitesse pure on perçoit assez bien le gain de précision entre un RX 81ms et 27ms…

  7. Salut,
    J’ai gagné ce vortex lors d’un jeu Facebook. Je n’ai fait que 5 lipos avec car le temps que l’on a en ce moment ne permet pas de voler. C’est vraiment une belle petite machine et sincèrement les moteurs Xnova lui vont très bien. J’ai mis des Hq 4.43 v1s et ça marche pas mal du tout. Le seul souci que j’ai avec est que j’ai le fameux ” port Failed ” donc je ne peux le connecter à mon ordi pour changer cet armement aux sticks ( yaw ) très désagréable qui m’a valu un beau petit crash. Autre chose, je n’arrivepas à entrer dans ” cam Setup ” depuis l’osd. Aucune idée du pourquoi car tous les autres menus sont ok et ce depuis la sortie de boîte. Cela m’embête un peu car la qualité d usine de la cam n’est vraiment pas terrible. Beaucoup trop sombre. Si vous savez le pourquoi seul ce moment ne fonctionne pas je suis preneur. En faite je vais dans ” cam Setup ” mets YES pour y entrer et là rien ?
    Sinon belle machine très agréable à voler malgré ces 2 soucis que je rencontre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.