Eachine E56, le test

6
7261

Aller plus loin

La gâchette permet de passer à un mode plus nerveux, avec 2 bips pour confirmation, et à plus nerveux encore (3 bips). Mais même le mode avec les débattements les plus élevés reste doux, autorisant simplement un peu plus d’inclinaison et donc de prise de vitesse. Mais le tout reste très contrôlable, même par un débutant. Un mode Headless est proposé. En théorie, il permet de piloter sans se préoccuper de la direction du vol. Cela permet par exemple de prendre un selfie vidéo, caméra vers soi sans que cela n’inverse les commandes. En pratique, ce mode est très inefficace, et se dérègle au bout de quelques secondes de vol à peine. L’autonomie de vol est plutôt satisfaisante, puisqu’elle atteint 8 minutes. Un bon point ? Les bras se plient en cas de choc, ce qui permet d’éviter la casse. Le poids plume de l’appareil l’immunise partiellement contre les gros crashs.

Les images ?

Photo en 1280 x 720 pixels (ciel couvert).

Que valent les prises de vues shootées avec le E56 ? Les photos sont en 1280 x 720 pixels et… de qualité passable. En extérieur avec beaucoup de lumière, elles sont juste correctes. Par temps gris ou en intérieur, elles sont un peu floues, avec une forte compression. Les vidéos sont stockées dans la même définition (720p), à 25 images par seconde. Mais ce débit caractérise uniquement le stockage, pas le nombre réel d’images par seconde. Il est difficile de l’évaluer, mais il ne dépasse pas les 15 à 20 images par seconde à courte distance, moins en s’éloignant. A 20 mètres, le retour image est totalement perdu. Les vidéos ne sont donc acceptables qu’à très faible distance, moins de 5 mètres. En l’absence de stabilisation, les vidéos gigotent beaucoup, et deviennent difficiles à regarder s’il y a un peu de vent.

Faut-il l’acheter ?

Si vous n’avez aucune expérience dans le pilotage et aucune envie de passer du temps à apprendre, pourquoi pas. La radiocommande est beaucoup plus intuitive que celles, classiques, à 2 joysticks, parfaite pour s’amuser. Elle permet notamment de piloter avec une seule main ! L’appareil est suffisamment lent pour voler sans stress et se révèle très résistant aux chocs. Si votre intention est de réaliser de petites vidéos ou photos, non, je ne vous le recommande pas : vous risquez d’être déçu, la qualité des images est à peine passable. Le E56 de Eachine est proposé à moins de 40 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes), livré dans une mallette de transport avec un jeu d’hélices et un tournevis pour les changer.

Une remarque ? 

On se prend à rêver d’une radiocommande comme celle du E56, mais associée à un mode « Headless » efficace : ce serait une excellente alternative aux radios classiques ou au pilotage au smartphone pour tous les multirotors de type Selfie.

D’autres photos

 

6 COMMENTAIRES

  1. Le jour où ils se décideront d’abandonner ces caméras de 0,3Mp on aura peut-être de meilleures photos…
    Dommage 🙁

  2. A çe prix la, impossible d’atteindre le niveau du Spark. La radio commande est loin de permettre d’apprendre à piloter. C’est un jouet mais si on veut se faire plaisir et apprendre il reste les Husban

  3. ce chien un jour il va péter un plomb, tuf ais bien de pas avoir de chat…
    sinon quelle autonomie avec cette 1S ?

  4. Sympa ce petit jouet Fred, je sais que c’est pénible ces NEED (et c’est pas bien de réclamer) mais NIDE quand même pour mes petits loulous de 10, 8 et 6 ans. En plus c’est l’anniversaire du grand ce WE (Joke) lol.
    Merci pour le test en tout cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.