Drone et avion : fausse déclaration de collision ?

5
2230

Un pilote d’avion privé, Bradley Goldman, a posté sur Facebook des photos montrant plusieurs parties endommagées de son avion, accompagnées du message «  Nous avons été touchés par un drone. Si c’était votre drone, contactez-moi s’il vous plait. Je veux tordre votre p#[email protected] de cou ». Il n’en dit pas vraiment plus, sinon que l’incident a eu lieu sur la côte ouest près de Newport dans l’Oregon pendant un vol en sous-traitance pour l’état. Les photos montrent des impacts sur l’appareil, un bimoteur Aero Commander 500.

Oui mais…

Ces impacts sont situés sur la dérive, mais aussi sur le stabilisateur gauche… et le droit ! Les commentaires sur Facebook questionnent évidemment le pilote : comment un drone aurait-il pu causer des dégâts à plusieurs endroits aussi éloignés les uns des autres ? Pas de réponse de l’intéressé. Le parcours de l’appareil ce jour-là, mémorisé sur flightaware.com, indique un itinéraire qui ne correspond pas aux affirmations du pilote.

Pourquoi ?

La probabilité d’un (multiple) choc avec un drone est très faible, et ce serait une première. Si le pilote ne dit pas la vérité, est-ce pour masquer un autre incident en l’air ou au sol, pour espérer tromper une assurance, autre chose ? Le post concernant la collision a généré des centaines de commentaires, la plupart accusant le pilote d’avoir menti. Il a été effacé ce samedi 16 septembre 2017 en fin de journée (heure française), et le compte Facebook de Bradley Goldman semble avoir été fermé quelques heures plus tard. De quoi renforcer la thèse d’une fausse déclaration…

Source : Bradley Goldman sur Facebook. (n’est plus en ligne) et sUAS News.

D’autres photos

5 COMMENTAIRES

  1. Un type qui a envie de ce faire réparer son engin plutôt miteux à moindre coût…:(
    L’aspect général de cet avion laisser plutôt à désirer, vous trouvez pas, Non

  2. Quand une course de fpv racing se termine en fly-away généralisé… lol

    Sérieusement, vu les impactes et la saison, je parie pour des moineaux migrateurs ^^.

  3. L’aspect de l’avion n’a rien de choquant, en aviation général les cellules durent des dizaines et des dizaines d’années donc forcément paraissent pas forcément fraîches.
    Concernant la déclaration du pilote, effectivement on se demandes qui il voulait bien tromper avec un tel mensonge…

  4. Pas de niveau de vol, au moment de l’impact ? Ni de compte rendu vraiment explicite sur cette avanture ? Finalement, et à mon sens, pourquoi et nécessairement un objet volant trop vite qualifié de voilure non habitée, et sous entendu de loisirs ? Et si ce fameux “drone” n’était ni plus ni moins que la seule raison plausible pour ce pilote, face à des experts, assureurs et autres, chargés d’en mesurer les conséquences ? ” Nous avons…” Deux personnes à bord au-moins qui n’ont pas eu le temps de décrire exactement les cirsconstances ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.