Emax F4 Magnum AIO, le test

7
2256

Les promesses du F4 Magnum AIO de Emax ? La première, c’est de regrouper la quasi-intégralité des composants d’un multirotor en une tour compacte. C’est un 6 en 1 ! On compte : un contrôleur de vol F4, un ESC 4 en 1, un émetteur vidéo 5,8 GHz, un OSD, une plaque de distribution et un récepteur radio. Ce qui fait bien 6. Le tout est regroupé dans un bloc qui mesure 3,6 x 3,6 cm avec des trous de montage à 3,05 x 3,05 cm. Le poids de l’ensemble ? 23 grammes. Intéressant. 

La vidéo en vol

Il s’agit du vol maiden, avec les PID de base…

Challenge…

L’autre promesse de Emax ? Elle m’est apparue très séduisante, puisqu’il s’agit de rendre le montage complet d’un appareil extrêmement simple. Je déteste monter un appareil, c’est peu de le dire. Je suis un boulet en soudure, et le bricolage ne m’intéresse pas. Le résultat est prévisible : mes précédentes tentatives de montage de machines se sont terminées par des fiascos. Pour mettre à l’épreuve ce contrôleur de vol intégré, je lui ai choisi la pire des punitions : le montage par ma pomme… J’ai patienté jusqu’à ce que le F4 Magnum AIO soit enfin disponible à l’achat, et je me suis lancé dans l’aventure. Ce qu’il faut ? Un fer à souder, de l’étain, des gaines thermo, un jeu de tournevis multiformats, une radiocommande FrSky ou compatible, une antenne 5,8 GHz RP-SMA (on peut s’en passer), et un dispositif de réception et visionnage de retour vidéo 5,8 GHz. 

La liste des courses

L’électronique principale a besoin d’une frame pour l’accueillir, d’une caméra FPV, d’hélices, d’une antenne et d’une batterie. Je n’ai pas choisi l’optimisation de l’appareil, mais la simplicité de mise en route et un prix léger. La frame sur laquelle j’ai jeté mon dévolu est un modèle basique de classe 210, la MangoRC n°06 (dispo ici). Elle n’est pas vraiment légère, avec 113 grammes sur la balance, mais sa plaque inférieure principale en carbone est épaisse de 5 mm. De quoi voir venir les crashs dus à un montage bancal… Pour les moteurs, j’ai choisi des DYS Storm 2207 à 2550KV (dispos ici). La caméra est une RunCam Swift Mini (dispo ici). J’ai ajouté à cela des hélices Ideal Flying Fish (dispos ici) et une batterie Tattu 4S 1050 mAh (dispo ici). Voilà pour le principal… Vous pouvez bien sûr trouver mieux, moins cher, et plus sexy – mais ce n’est pas le propos.

Les soudures

Le contrôleur de vol Magnum a beau être un intégré, on n’échappe pas à une série de soudures. Combien ? 4 pour fixer le câble d’alimentation et sa prise XT60, les deux étant fournis avec le contrôleur de vol. 4 x 3 = 12 soudures pour les 4 moteurs. 3 soudures pour fixer le récepteur radio 2,4 GHz. 3 soudures pour connecter la caméra. Soit 22 points de soudure en tout. On a vu pire. Le contrôleur de vol se monte facilement sur la plaque principale de la frame, avec des vis en nylon capables d’amortir les chocs.

Travail prémâché

Tout est livré monté par Emax, c’est-à-dire le contrôleur vol, l’ESC 4 en 1, l’émetteur vidéo à l’exception du récepteur radio. Il est fourni dans la boite, mais non monté, sans doute parce qu’il provient d’un autre constructeur : c’est un XM+ de FrSky. La bonne nouvelle ? Le contrôleur de vol est prêt à accueillir ce récepteur, avec ses 3 pins apparentes. Aucun risque de se tromper de sens quand on le fixe. Il faut 3 petits points de soudure pour le maintenir en place.

>>>> La suite de cette chronique se trouve ici <<<<

7 COMMENTAIRES

  1. Bravo pour le montage! Joli quad!
    Bon, tu aurais pu trouver une antenne moins moche… 😉

    Position de la cam, un peu bizarre et un peu expo, mais j’imagine que le frame n’était pas optimisée pour une runcam mini…?

    Jaime bien aussi les protections alu pour les bras.

  2. @ Indy : L’antenne est moche ? C’est une Penta de la Fabrique Circulaire, je ne l’échangerais pour rien au monde ! 🙂 🙂 Je vais derrière des arbres avec elle, alors que je ne passe pas avec les autres !

    Faut pas se focaliser sur la frame et le placement des accessoires, j’ai mis ce que j’avais sous la main, le centre d’intérêt, c’est la FC intégrée.

  3. merci Fred pour ce sujet plus qu’intéressant sur cette FC, tu pense qu’on peut aller jusqu’à
    quelle taille de frame 250 / 280 ou plus ?

    j’avais raté ce MangoRC N°6, ce chassie a l’air crashproof comme il faut!!

  4. @ azbloc : C’est l’ESC 30A qui va déterminer les moteurs/hélices que tu peux mettre. Donc 280 je suppose que oui, tant que les vols restent calmes.

  5. Ce stack est une avancée sympa d’emax, mais dommage qu’il ne soit pas parfait :
    -l’osd certes, mais pas de télémétrie avec le xm+ Il serait intéressant de savoir si le nouveau R-XSR s’adapte aussi facilement sur les pins.
    -le vtx est bien intégré, mais on ne peux pas le controller depuis l’osd (enocre moins par la télémétrie, cf au dessus).
    J’aurais bien franchi le pas du stack/tout en un, mais du coup pas encore avec celui là.

  6. “Peu importe l’ordre des fils, on peut y aller au pifomètre, tout se règle ensuite de manière logicielle”
    Tiens ça je ne sait pas faire …

LAISSER UN COMMENTAIRE