Metallica et les drones !

18
5465

Pour la promotion de son album « Hardwired… To Self-Destruct », Metallica vient de débuter une tournée européenne. Ils seront d’ailleurs les 8 et 10 septembre à Bercy – pardon, à l’Accorhotels Arena de Paris – puis le 12 septembre à Lyon à la halle Tony Garnier. Pendant le concert d’ouverture de la tournée à Copenhague, au Danemark, le groupe a étrenné un nouvel effet spécial qui accompagne la chanson « Moth Into The Flame ».

Automatisation

Des lumières volantes ont fait leur apparition sur la scène, au-dessus du batteur Lars Ulrich. Une chorégraphie lumineuse et aérienne imaginée par Verity Studios (on en parlait ici), en collaboration avec le spécialiste des événements live TAIT. Le système complet s’appelle le « Synthetic Swarm » , les appareils sont des multirotors appelés les « Lucie ». Ils pèsent moins de 50 grammes pour une autonomie de 4 minutes, avec une LED RGB allumée en continu. Leur créateur n’est pas un inconnu si vous suivez régulièrement Helicomicro : il s’agit de Raffaello D’Andrea. Ce professeur à l’ETH de Zürich est pionnier dans l’automatisation des vols de drones et d’essaims de drones. Il a fait fortune en vendant un système de robots automatisés à Amazon.

Le challenge ?

Dans les salles de concert, il n’est pas question de capter les signaux GPS pour le positionnement des appareils dans l’espace. L’environnement sombre fait de lumières animées rapidement ne permet pas non plus l’usage d’une caméra verticale. Les outils de positionnement sont plus complexes, reposant sur une modélisation de l’espace intérieur, sur le calibrage de chaque machine et son pilotage par un ordinateur central. La gestion à distance doit prendre en compte les courants d’air forts dans une salle de concert : ventilation, différences de températures dues au public, aux spots, les vibrations fortes, etc. L’expérience de Raffaello D’Andrea semble avoir convaincu les membres du groupe et l’organisation. Je ne serai pas au concert cette année, mais si vous y allez, dites-nous ce que donne l’essaim de drones !

Source : Verity Studios

Edit : les drones en gros plan, c’est ici !

Une vidéo de « Moth Into Flame »

Elle a été shootée le 2 septembre 2017 à Copenhague, première date de la tournée européenne 2017 de Metallica.

 

18 COMMENTAIRES

  1. Au delà de la prouesse technique, je dirais que “bof-bof”.
    J’ai un sentiment mitigé. Un peu comme si ils avaient mis en scène une danseuse classique sur leur musique. Les deux ne vont pas au même rythme.
    Apparemment, ils peuvent gérer l’éclairage des drones, et bien ils auraient pût synchroniser les leds avec la musique, non ?
    En revanche je suis très étonné de la précision chirurgicale du retour au garage des bestioles ! Vous avez vu l’étroitesse de l’emplacement qui leur est réservé sur la scène !!!!!!!

  2. Enfin des drones silencieux …. zut, m’est gouré; les metalleux sont beaucoup plus bruyants en fait 🙂

  3. @Fred : écouter du Chantal Goya aussi peut rendre sourd, ça dépend du volume d’écoute. En plus avec elle ça commençait bien avant l’adolescence 🙂 d’où un risque accru re-:)

  4. D’accord avec Paraglandeur, ils mettaient 4 ventilos par terre ça aurait fait le même effet.
    D’autres groupes sauront mieux exploiter l’idée.

  5. moi j’ai graaaave kiffé =)
    c etait beau , bien foutu, ca apportait du relief à l’effet scénique
    bref que du bon

  6. Vu hier au Sportpaleis d’Anvers, j’ai trouvé cet effet plutôt intéressant. Au delà du côté artistique qui aurait pu être un peu plus “Rock’n Roll”, il est certain que cette technique va se développer et apporter une nouveauté dans tous les effets déjà connus de la scène. Je suis musicien et électronicien et la gestion technologique est une prouesse que nombre de personnes n’ont pas conscience. C’est un début, même si effectivement Muse utilise des drones mais bien avant eux, les Pink Floyd avec un pilotage humain et non-automatisé. Je pense que l’évolution de l’autonomie va permettre à court terme de dessiner des tableaux aériens avec d’autres effets qu’une led blanche.

    J’ai hâte que ce genre de groupes les utilisent pour déverser des médiators comme, en fin de concert ce 03/11/17, dans le public mais surtout dans les gradins ;-p

  7. NudG3: j’y étais aussi et je ne sais pas si tu as vu, mais un des drones s’est éloigné de la scène et s’est crashé dans le public

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here