Les frames Vega : interview de Fred Dauch

1
1382

Une nouvelle frame de FPV racing déclinée en plusieurs versions selon l’usage que l’on veut en faire ? C’est le concept du Vega, imaginé et dessiné par Frédéric Dauch. Sa meilleure promotion ? Ce sont les vidéos de freestyle et les résultats en compétition de Fred, alias Djdjm600. Pour le décrire, la méthode la plus efficace consiste à demander à son créateur de tout nous expliquer !

Fred Botton : Fred, j’ai le souvenir d’une frame DroneXLabs sur d’anciennes vidéos. Tu as décidé de lancer ta propre gamme. C’est parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même ?
Fred Dauch : Oui ! J’ai effectivement volé pendant un an avec du matériel de chez DXL. J’ai bien aimé les modèles NitroX et Diablo, respectivement créés par Dani Pacha et par Elverde. Mais les deux ont quitté la marque maintenant.

FB : Mais pourquoi as-tu aussi tourné le dos à la marque ?
FD : DXL à sorti le Jadaroo, que j’ai testé. Après avoir cassé pas mal de bras, j’ai demandé à DXL des modifications. Ils m’ont proposé de les faire, mais uniquement pour moi, pas sur les modèles de série… Il était hors de question pour moi de faire la promotion d’un produit sans utiliser le même que celui des clients.

FB : Tu t’es lancé pour réaliser ta propre frame. Tu avais un bagage pour ça ?
FD : Oui, j’avais l’expérience nécessaire, quatre ans de conception de drones professionnels, 15 ans dans l’industrie aéronautique pour Airbus, Latécoère, Microturbo. J’avais aussi des envies bien définies ! Je me suis mis à dessiner les machines dont j’avais besoin pour mon usage personnel.

FB : Le Vega est proposé en plusieurs déclinaisons. Quels sont les points communs entre tous les modèles ?
FD : J’ai pensé plusieurs déclinaisons pour plusieurs usages, mais avec un esprit et un style commun. Le Vega 5R est le modèle de course standard pour l’entraînement et la compétition, le bon compromis entre la taille, la masse et la solidité. Le Vega Ultra est une version poussée au maximum pour la compétition, ultra compacte, ultra légère, toujours solide. Le Vega 5RR est une version renforcée pour ceux qui veulent découvrir les courses de drone avec une machine performante et très solide, ou pour les entrainements intensifs qui génèrent beaucoup de crashs à haute vitesse.

FB : Tu as pensé à ceux qui ne sont pas compétiteurs dans l’âme, qui préfèrent voler sans contrainte ?
FD : Oui ! Le Vega HD est la version pour embarquer une caméra HD, GoPro ou autre et réaliser des vidéos des courses, pratiquer le freestyle et le freeride. Le Vega HDR est une version renforcée du HD pour les terrains très exigeants comme l’Urbex, les parkings, etc. Enfin le Vega 4″ Ultra et le 3R pour les hélices de 3 et 4 pouces. Là, l’idée est de proposer des machines pour les courses indoor et les moteurs à haut KV.

FB : Le Vegan à venir en 3 pouces, tu l’as écrit avec un « n ». Il est végétarien ou végétalien ?
FD : Héhé, le manque de protéines a stoppé sa croissance, il est végétalien… Mais la vraie signification du « n », c’est Nano, pour sa taille de 130 mm.

FB : Tu as des recommandations pour l’équipement des machines ?
FD : Bien sûr, j’ai mes setups préférés et ceux de mes copains. En course aujourd’hui, il y a 3 marques qui tiennent le haut du pavé, T-Motor, XNova et HobbyWing. Elles conviennent bien pour les Vega, mais je conseille souvent un setup spécifique en fonction de ce qui est recherché par le pilote et surtout en fonction de son style de vol. Donc j’ai des setups qui privilégient l’ultime puissance, l’ultime légèreté. Je tiens aussi compte des hélices habituellement utilisées par le pilote, et je parviens à trouver le setup idéal.

FB : Proposeras-tu des frames pour des hélices de 6 pouces ?
FD : Pas directement via le shop, mais je peux tout-à-fait fournir un Vega 6R en utilisant les bras du HD sur une base de 5R, les deux étant compatibles.

FB : Le montage de la frame et ses éléments est-il à la hauteur d’un débutant ? Ou est-il préférable de se faire épauler ?
FD : Pas de crainte à avoir, le montage de la frame est très accessible et simple. Je fournis une liste des pièces de la visserie avec les indications de leur usage ainsi qu’une petite notice sur le site. Le plus complexe est toujours à mon sens la programmation électronique que la partie mécanique.

FB : Tu communiques sur la provenance du carbone et sur la découpe ?
FD : Pour l’instant je ne l’ai pas fait, et je suis toujours en recherche de nouveaux fournisseurs. Je suis très satisfait de la qualité du carbone et de la découpe actuelle. Je précise qu’il y a certaines pièces qui ne passent pas mon contrôle qualité, l’orientation des fibres est parfois erronée. Dans ce cas, mon fournisseur me les refait et c’est transparent pour le client qui ne reçoit que des pièces parfaites. Je monte moi même les écrous prisonniers et j’effectue un contrôle minutieux avant emballage. La satisfaction de mes clients est mon premier objectif !

FB : Tu as déjà des retours de clients et d’éventuelles améliorations à envisager ?
FD : Uniquement des clients super satisfaits, j’ai très peu de retours sur des améliorations à apporter. Cependant avec Fabien Barthelemy, nous développons des options pour les Vega en impression 3D. Ce sont des accessoires comme des soft mounts, des protections d’antennes, des habillages de tour, des supports pour GoPro. Un pod est à l’étude !

FB : J’ai vu qu’il y avait une rubrique RTF. Tu vas proposer le montage pour ceux qui ne sont pas sûrs de s’en sortir avec le fer à souder ?
FD : Oui, ce sera un service sur mesure de montage.

FB : Pourquoi le choix du nom VEga ?
FD : Hahahaha, c’est en hommage à la voiture d’Etienne le bolideur, la Vega Missyl. Une voiture bolidée à son paroxysme !

De gauche à droite, Fabien Barthélémy, Fred Dauch et Laurent Lombard.

FB : Et ça fait longtemps que je me pose la question, que veut dire Djdjm600 ?
FD : Mon pseudo est une référence au nom de ma chaine YouTube et adresse email de ma jeunesse. A l’époque, j’étais DJ et super fan de ma table de mixage Pioneer Djm600. Une référence ! Je n’ai pas changé de pseudo depuis….

FB : Tu fais partie des pilotes de freestyle et de course les plus impressionnants. Mais y a-t-il un pilote source d’inspiration pour toi ?
FD : En termes de pilotage oui, Benjamin LavaySsiere alias BLS ! Il a le style le plus performant et le plus beau, c’est l’exemple à suivre sur les courses. En freestyle pur, Damien Gans est une référence pour moi !

Le shop où trouver les frames Vega, c’est ici !

1 commentaire

  1. Moi me manque un truc les Freds ! Faut préciser qu’il est “Toulousain” le Vega ! mdr
    La touche du sud qui fait toute la différence 😉

    Belle initiative Fred en tout cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here