THOR, le projet mi-aile mi-monorotor

3
1478

THOR signifie Transformable HOvering Rotorcraft. C’est un projet réalisé par la Singapore University of Technology and Design (SUTD). Il a fait l’objet d’une publication très intéressante sur le site de l’IEEE Spectrum. Le but de THOR, c’est de proposer une nouvelle version du concept du VTOL. Pour faire simple, le décollage s’opère comme un multirotor, sans besoin d’une piste, puis le vol s’effectue comme un avion, en prenant de la vitesse et avec une consommation d’énergie réduite. Mais dans le cas de THOR, il ne s’agit pas de multirotor !

Une seule hélice

L’appareil est formé de deux pales indépendantes qui forment une hélice animée par un contrôleur de vol avec l’aide d’une IMU, d’une batterie, de deux ESC et deux moteurs. Les moteurs entrainent les pales, dont le pas est variable. Au décollage, les moteurs lancent l’hélice dans une rotation contrôlée. Le contrôleur de vol se débrouille pour tenir un vol stationnaire, que les chercheurs appellent H-Mod (Hovering Mode). Le pas est modifié rapidement pour que les moteurs soient orientés dans la même direction, les deux pales devenant deux ailes. C’est le C-Mod (Cruise Mode).

Simple ?

Sur le papier, le principe semble très simple. Evidemment, la transition entre le H-Mod et le C-Mod est particulièrement complexe – c’est le cœur du projet THOR. Les essais menés par l’équipe de chercheurs de la SUTD semblent donner satisfaction, le prototype est capable de voler en stationnaire puis de passer en mode avion sans requérir de talents particuliers de pilote. Selon les responsables du projet, des engins de type THOR peuvent rester de très petite taille. Ils expliquent travailler sur des transitions plus rapides entre les modes de vol, et sur la sécurité en automatisant un mode autorotation en cas de perte d’un ou des deux moteurs, en s’inspirant des « samares », les graines volantes…

Source : IEEE Spectrum
Crédits photos : SUTD

 

3 COMMENTAIRES

  1. Sur le plan conceptuel, ils ont fait un travail vraiment intéressant, c’est impressionnant ! Sur le plan pratique, je suis par contre beaucoup moins emballé. Comme d’habitude avec ce genre d’appareil “VTOL”, ce n’est ni une bonne machine en tant que voilure fixe, ni en tant que multi (enfin mono) rotor.

  2. Très amusant cette machine !
    A quand un cerf volant stabilisé ? ( ça ne doit pas être très compliqué à fabriquer )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.