Pablo Sotes : hommage à la Crash Session

2
1653

 

Extrait de Star Wars, le Retour du Jedi. Crédit The Walt Disney Company

Dans quelques mois, la vidéo FPV Racing – Crash Session!!! fêtera ses 3 ans, et plus de 3 millions de vues sur YouTube et presque 2 millions sur Vimeo. Avec l’aide des diodes arrière installées par le Baron Rouge, les séances de course-poursuite avaient un petit quelque chose de Star Wars, la course de Speeder Bikes du Retour du Jedi. La Crash Session a eu lieu dans les sous-bois de la forêt d’Argonay, en Haute-Savoie. Le NCS, ou encore NoComp Stadium – NoComp est le pseudo de Hervé Pellarin, à l’époque président du club de modélisme Airgonay.

La vidéo originale ?

Elle met en scène Porco777, co-créateur de la célèbre Porket qui a fait les délices des premiers pilotes de FPV racing, Bewweb le maître des PID et le Baron Rouge, virtuose des vols freeride et expert es-ponts. Les tours ont été bouclés en 36 secondes. Pour avoir fait tourner un J-Mini Cricket d’Aero-Tek (une autre création de Haute-Savoie) sur ce terrain, je peux vous assurer qu’il est difficile, rempli de pièges. Surtout quand il n’est pas balisé ! En octobre 2015, Hugo Madignier et Porco777 se sont amusés à tourner à nouveau sur le circuit – la vitesse d’exécution était déjà bien supérieure (voir ici).

L’hommage de Pablo !

Pablo Sotes, qui est de tous les rassemblements de FPV racing (ou presque), s’est entouré de Sim Nomis et d’Yvon Run pour un hommage à cette vidéo qui a joué le facteur déclencheur pour de nombreux pilotes. Evidemment, le niveau a encore progressé, mais les vols en forêt sont toujours aussi complexes. Un challenge pour régler la caméra FPV, pour la dextérité des pilotes, pour les structures des racers… Exit la Haute-Savoie, les vols ont été effectués en Bretagne. « On a passé deux après-midi et deux sessions de vol pour nettoyer les trajectoires. Ensuite on a fait une session à 3, Yvon Run, Sim Nomis et moi. Ca a donné 6 lipos à raison de 3 crashs par lipo en moyenne. On a tous filmé avec des GoPro Hero Session 4. Les LED sont des Matek qui viennent de chez Drone-FPV-Racer. Comme on n’a pas l’habitude d’en mettre sur nos machines, celles-ci sont pratiques, elles sont alimentées par la prise d’équilibrage de la batterie », m’a expliqué Pablo. La vidéo profite d’un montage très réussi. Bel hommage et well done les gars !

2 COMMENTAIRES

  1. Woow, tip top ! A ce rythme,là, j’ose même ose pas imaginer ce que ça va dô’er dans 3 ans… dans 10 ans… dans 20 ans !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.