Le Titan Grand Prix GFD1 en action (et son crash)

15
2780

Nous vous en parlions ici, l’imposant Titan Grand Prix GFD1, un octocoptère au format quadri coaxial a effectué son vol à New York face à un bolide Formula E. Bien que l’accélération de la voiture électrique soit impressionnante, le multirotor piloté par Zachry Thayer, alias A_Nub, a gagné le départ arrêté haut la main. Ou presque, car la fin du run ne s’est pas déroulée comme prévu.

Incident…

La question que je posais dans l’annonce de cet événement était « comment les organisateurs de la Federation of Drone Racing vont-ils s’y prendre pour assurer la sécurité avec un multirotor de FPV racing très grand format ». Le Titan Grand Prix GFD1 a avalé le bitume, effectué son virage serré, puis est revenu… et s’est écrasé à quelques mètres des grilles de protection. Que s’est-il passé ? Selon Joe Herbert, de KillaVolt, les concepteurs du multirotor, « notre protocole de sécurité consistait à faire s’écraser le drone si quelque chose se passait pal. Quand Zach a ralenti son vol, le comportement est devenu très instable. Il a immédiatement retourné l’appareil pour le plaquer au sol. Je pense que nous avons évité, par chance, ce qui aurait pu se transformer en une très mauvaise presse pour la course de drones géants ».

Sécurité insuffisante

Les grilles de sécurité étaient à l’évidence trop basses, au vu de la hauteur à laquelle le Titan Grand Prix GFD1 évoluait. Elles étaient prévues pour protéger le public d’un accident de Formula E, pas d’engins volants. Le risque pour le public était bien trop important. Il faut espérer que l’incident serve à améliorer l’organisation de courses avec des appareils grand format (et petit format, tant qu’à faire). On compte sur les travaux réalisés par la société française Hionos (voir ici).

Les vidéos

La course…

Le virage (si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez ici)

 

15 COMMENTAIRES

  1. L’inconscience des orgas… J’hallucine, mais à un point…. oO’

    A 20 mètres près, on frisait le carnage… Un cafard de 10 kg environ, avec 8 hachoirs de 30 cm, lancé à 120 ou 130 dans le public.

    On est dans le grand n’importe quoi. Aberrant…

  2. Je rejoins Franck , Mais surtout je me pose la question de la compatibilité des ondes radio et de tout cet environnement de grillages, de béton etc…. Ne faudrait il pas dans ce type de démonstration faire un audit sérieux de la qualité des retransmissions. Et n’est ce pas là une réponse aux problèmes rencontrés avec leur machine ??

  3. Clairement c’est de l’inconscience pur et simple. Mais ce qui me choc le plus c’est les règles de sécurité imposées aux racer type 250/210 and co qui ne sont ici même pas mis en œuvre (filet de X mètres de haut etc.) ! Ces règles existent mais en fait (visiblement) elles ne s’appliquent pas à tous … Pourtant le danger est quand même un bon cran au dessus avec cette machine !

    Et puis j’aime bien le coup du “crash volontaire” parce que ça allait mal, le mieux ne serait-il pas de tout couper (type failsafe) ?

    Enfin ça c’est bien fini heureusement, en espérant que ça serve de leçon.

  4. en regardant les 2 videos, on se rend compte que le drone se crash sur la piste de l’aller et non du retour.

    s’il n’y avait eu qu’une seule piste, le drone finissait dans les spectateurs, chocapic inside.

    au ralenti, on voit les hélices tourner encore lors du crash, normal ?

  5. Apparemment le pilote l’a bourré parce qu’il avait un doute. L’explication officielle…

    “Ouais, j’avais un doute, alors pour la sécurité de tout le monde, j’ai préféré le crasher…”

    Explication très foireuse, et qui n’enlève rien au danger considérable en cas d’autre problème vis à vis du public.

    A se demander, concernant l’explication, si c’était pas prévu dès le départ, les américains étant extrêmement friand de destruction en tout genre (y’a qu’à voir les courses de Nascar, la moitié du public attends le fameux “big one”)

  6. et si carnage il y avait eu!! on se serait pris une nouvelle volée de réglementation restrictive!!
    au fait!! aurait’il eu le temps de déclencher le signal sonore et visuel avertissant d’un crash comme le préconise
    la loi Française ?

  7. @azbloc. Oui comme pour les stukas, on met la sirène en marche pour bien te pétrifier juste avant que tu te prennes la bombe dans la tronche. La loi française a du se baser sur un vieux manuel allemand ;-). Pour la même efficacité ?

  8. Barry : +1. Un simple et bon failsafe suffit. Voir au moins couper et désarmer les moteurs… Mais faire un lopping pour crash, c’est un nouveau art ?.. lol
    Mais bon, on sera peut-être jamais réellement ce qui s’est passé (coupure vidéo, top-radio, gyro qui déconnent…).

    -En tout cas, en point positif, on peut noté que le drone est assez grand pour donné un bon effet de spectacle 🙂 .
    Je leurs souhaite bon courage pour reconstruire le drone et beaucoup de persévérance !
    Car plusieurs mois de travail pour crash le jour J au bout de 40s…Ça doit piqué un peu au moral ^^…

  9. @ Franck BERNIERE
    La bêtise humaine n’a plus de limite.
    Et un ptit coup de Trumpette
    Sécurisé des ondes ,celà coûte une fortune ,
    La fiabilité à 100% = un fil ou une onde lazer modulée
    Le reste rigolade
    Il sont toujours aussi fou ses Ricains ,mais celà a des avantages aussi.
    Au lieu de faire voler des monstres ,il feraient mieux de faire un peu de sport pédestre ;c’est pour celà qu’ils ressemblent à bibindum……..

  10. C est bizard … ils l ont fait avec quoi comme carte de vole leur drone ?
    C est pas une perte de signale radio à moin qu ils n aient pas paramétré le failsafe …. ce qui serait une faute grave.
    Le retour video qui s est coupé peut etre ? Apres le pilote etait en panique et à fait n importe quoi avec les stick.
    Ont voit le drone faire plein de loop avant le crash.
    Pour quelqu un qui fait expret de se crash il s y prend tres mal …. suffit juste de couper les gaz et d attendre, la il part en flip à mort le truc.

  11. Les loopings peuvent être provoqués par la perte de puissance sur un ou plusieurs moteurs. Ça m’est déjà arrivé sur un hexacoptere. Peut-être que vue le poids et la vitesse, un des axes moteurs ait décroché dynamiquement provoquant une sorte de looping surtout qu’il me semble qu’à ce moment les évolutions étaient très serrées.

  12. Ouais, mais tu prends pas ce genre de risques sans avoir validé les solutions technologiques a 200% avant le jour J.

    Tu fais des simul, et des simuls, et encore des simuls.

    Après, je sais qu’on est à l’abri de rien. Regarde nous, on vole, le lendemain on branche une lipo, pis des fois ça fait de la merde. Mais bon, avec des FC à 30 balles et des moteurs et des ESC à 20 francs, ça me parait pas non plus inadmissible.

    La, vu le pognon qu’a du coûter le bouzin, et le temps de développement, avoir une panne si bête ma parait un peu injustifié, et surtout, si t’as le moindre doute, tu le fais pas ! (je sais, les sponsors, le pognon engagé, les annonceurs, etc etc…) si on avait décapité un spectateur, le bénéfice, il aurait été ou, du coup ?

    Quand à l’hypothèse d’une manoeuvre volontaire du pilote, alors la on touche le fond…. Allait faire un demi-loop pour se fracasser la gueule parce qu’il a un doute ?… Je suis atterré si c’est ça…

    Ou pire, gaz bloqués et il a été obligé de faire ça pour pas qu’il parte en couille ? Ben la c’est vraiment grave. Si on pas un système de failsafe validé à 6000% pour ce genre de bestiau dans cet environnement, avec double, triple, quadruple redondances et systèmes de sécurité d’urgence, c’est de l’inconscience pure !

    Si c’est ça, chapeau le réflexe du pilote, et honte absolue sur les concepteurs. Si c’est un moteur ou une ESC qu’a laché, c’est pas la peine d’avoir 8 rotors (et évidemment un système de détection de panne fiable qui le mette en sécurité, histoire de pas continuer à tirer dessus comme un bourrin, si tu t’en es pas rendu compte, et de flinguer le reste… si une ESc ou un moteur lache, c’est qu’il y a une raison…)

    Et alors le ponpon, c’est si il avait perdu le contrôle du retour vidéo, et qu’il a decidé de le retourner pour le crasher en ayant de la neige dans les lunettes, alors la… laaa… on ne sait plus…

  13. Vu l’allure de la manœuvre, ce n’est pas une panne moteur, un seul moteur ou ESC cela ferait tourner sur l’axes des bras, pas tel quel.
    D’après la vidéo, c’est panne FC ou radio ou pilote qui à foiré/paniqué, ou panne électrique générale.
    Ou pilotage à vue et inversion.
    Et une mise au sol volontaire, ça m’étonnerais bien…
    Source : Casse des quads depuis 5 ans.

  14. Les spectateurs n’ont même pas paniqué… ils sont pourtant passé à quelques mètres d’un massacre à la tronçonneuse volante.
    Quand au plaquage du drone par retournement… au moins les spectateurs auront pu y croire o_0

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here