Les panneaux « No Drone Zone »…

15
2768
Lagune de Jökulsárlón, en Islande.

Un peu partout dans le monde apparaissent des panneaux interdisant les vols des drones. L’endroit le plus symptomatique, c’est l’Islande. La réglementation y est très permissive, mais le tourisme en forte progression s’accompagne d’un nombre impressionnant d’appareils en vol au-dessus des sites les plus visités. En 2012, je n’en avais pas vu un seul. En 2016, il y en avait plusieurs au-dessus de la lagune de Jökulsárlón, un haut lieu touristique. En 2017, les panneaux d’interdiction se sont multipliés là-bas…

Et dans le reste du monde ?

Crédit photo : CBC

Ces panneaux apparaissent un peu partout. Les premiers ont matérialisé les parcs nationaux nord-américains. Le Canada a dévoilé ses propres panneaux d’interdiction en juin 2016. Et en France ? Nous sommes semble-t-il plutôt épargnés par la floraison de ces panneaux. Est-ce parce que la réglementation des vols d’aéromodèles existe depuis maintenant plusieurs années ? Peut-être. Est-ce parce que les vols ne représentent pas une nuisance aux abords des sites touristiques ? Sans doute. Est-ce parce que l’interdiction de l’espace aérien n’est pas du ressort des propriétaires terriens ? Peut-être aussi. Est-ce qu’on risque d’en voir se développer en France aussi ? Très probablement…

Si vous croisez un panneau d’interdiction de vol en drone, en France ou partout ailleurs dans le monde, envoyez-nous sa photo, avec une indication de l’endroit où elle a été prise !

Kirkjufell en Islande. Crédit photo : Driss Abdi
Gulfoss en Islande. Crédit photo : Thomas Artigue
Piste cyclable Battery E Trail près du Golden Gate Bridge à San Francisco. Crédit photo : Picjumbo
Glacier François-Joseph, Nouvelle-Zélande. Crédit photo : Jeremy Jrmy.
Lac Matheson, Nouvelle-Zélande. Crédit photo : Jeremy Jrmy.
Lac Tekapo, Nouvelle-Zélande. Crédit photo : Jeremy Jrmy.
Milford Sound dans le Fjordland, Nouvelle-Zélande. Crédit photo : Jeremy Jrmy.

Suivez les aventures de Jeremy Jrmy sur YouTube !

Ruines mayas de Tulum au Mexique. Crédit photo : Emiland De Cubber.
PP Garcia sur l’embarcadère de Seattle, aux Etats-Unis.

Sa chaine Youtube PP World se trouve ici ! A ne pas manquer…

Temple bouddhiste de Kiyomizu-dera, à Kyoto. Crédits photos : Isabelle Louet.
Temple bouddhiste de Kiyomizu-dera, à Kyoto. Crédits photos : Isabelle Louet.

 

Baie de Phang Nga en Thaïlande. Crédit photo: Benjamin.
Greg Nguyen aux chutes de Gulfoss en Islande

En Russie, près du monastère Smolny. Crédit photos : Zephyrage 

 

15 COMMENTAIRES

  1. Ces panneaux sont dans la très grand majorité illégaux car non officiels. Je vous donne un autre exemple en France, les panneaux interdiction aux camping cars sur certains parking ont l’apparence d’un panneau normal en métal avec impression réfléchissante mais il n’est pas référencé dans les panneaux officiels du code de la route. Il y a plein d’autres exemples.
    En France en IDF on a vu un panneau imprimé A4 plastifié dans une zone autorisé au niveau règle aérienne et respectant la distance des habitations. Renseignements pris à la mairie ce n’est pas eux et ils confirment que ce n’est pas interdit, du coup le plus probable c’est qu’un habitant devait être dérangé par le bruit malgré les 200 m de distance …

  2. @kaelvin: c’est déjà couvert sous les lois sur la protection de la vie privée. Malgré qu’en général en altitude et distance, il est difficile d’identifier qui que ce soit.

  3. C’est bien mais le problème c’est qu’il va encore y avoir des abus.

    La photo avec la rivière ou voit clairement que c’est un abus car il n’y a rien !

  4. @zuifon : dans le cas de cette photo en particulier, le décor est trompeur, l’endroit est l’un des plus fréquentés d’Islande, avec des hordes de photographes qui guettent le moment où le soleil passe l’horizon. Je peux comprendre qu’une silhouette de drone qui vient se poser sur la photo pour laquelle les gars ont mis des plombes à peaufiner les réglages et déclencher avec un seul cliché possible, c’est gavant.
    Pour info, c’est ici : http://www.comptoir-islande.com/kirkjufell-et-ses-cascades/
    Pour ma part, j’avais un Typhoon H et un Vendetta la dernière fois que j’y suis allé, j’ai laissé les 2 dans le coffre de la voiture vu le monde qui était là, et il n’y avait pas encore de panneau…
    Du coup, chaque implantation est particulière, justifiée ou moins justifiée…

  5. Qu’en est-il de la légalité et du coup la valeur juridique de tel panneaux ?
    Enfin personnellement je trouve que c’est pas plus mal dans certains lieux car sinon j’imagine bien les “drones” envahir les airs mais bon peut-on s’y fier ? Quels sont les risques ? Etc.

  6. Il n’y a pas que le lieu qui importe, mais aussi le nombre de personne présent. Cela ne nous viendrait pas à l’idée de voler lorsqu’il y a du monde n’est-ce pas?
    @zuifon : je ne suis pas d’accord. Il n’y a pas rien. Il y a des gens.

    Il vaudrait mieux que ces panneaux soient officiels et documentés. Je pense que c’est la seule façon pour éviter le plus possible les abus.

  7. Il y a tjs le bon sens qui prime : voler avec un drone au-dessus d’une foule est irresponsable, je fais des photos de grands sites naturels, tjs au loin des foules, et minimisant les risques potentiels !

  8. @Fred, ça marche !
    Je pensais avoir fait une photo des pancartes de Santorin (photocopies sous pochette plastique agrafées ou scotchées aux murs), mais je n’en trouva pas trace.
    À l’aéroport du Caire, en zone de transit il y a aussi des affichages. Et ça ne rigole pas ! La police des l’aéroport et les contrôleurs Xray obligent les passagers à enregistrer les drones, grosses jumelles, gros téléobjectifs détectés dans les bagages cabine aux rayons X… J’avais réussi à passer et garder avec moi mon Mavic Pro sans soucis, par chance ! Pour les gros télés, j’avais été prévenu par un ami photographe et je les avais placé en soute dans une bonne grosse valise étanche, bourrée de mousse et glissée dans un gros duffel discret avec mon nom et adresse. Bref ceinture et bretelles 😉

    A+

  9. A la vue de tous vos commentaires et articles concernant les miltirotors, je me demande encore, à quoi bon investir dans des machines à 1500€ (cas du Mavic Pro) si, au final, on ne peu rien en faire.
    Je pense aussi aux personnes qui ont investi sur un Parrot Bebop 2 ou la marque vente dans ses belles publicités tout ce qui est interdit justement !!!
    La vente est libre mais l’usage est interdit, faut qu’on m’explique le sens de tout ça. Enfin, j’ai mon idée la dessus mais si j’en parle on va me traiter d’anti capitaliste encore.

  10. Plus le temps passe, plus la liberté diminue j’ai l’impression…

    Récemment, un long sentier de montagne que j’empruntais en VTT de temps en temps, c’est vue décorer d’un magnifique panneau ”d’interdiction au vélo” …Sans raison apparente puisque le sentier est large et qu’il y a peu de randonneurs courageux ^^..

    Il manque plus que un panneau ”interdiction drone” sur les rare spots qu’on peut trouver et c’est bon, on peut officiellement rester couché…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.