Gates, flags & bases for nano FPV racer, le test

3
1691

Avec un nano racer, tout ou presque devient un équipement parfait pour des courses endiablées ! Une chaise, un vase, un accoudoir… Cela n’empêche pas de s’équiper d’obstacles artificiels, prévus pour cela, plus facilement visibles et moins fragiles que le vase (imitation… chinoise) Ming. C’est exactement ce que propose le pack Gates, flags & bases for nano FPV racer. Ce sont des airgates, des pylônes et des plaques de décollage prévus pour des appareils de petite taille, histoire de transformer un petit intérieur sympa en arène de compétition.

Une vidéo

Il y a quoi dans le pack ?

Il est livré sous la forme de 3 planches, rouge, verte et jaune, prédécoupées. Il ne faut pas plus de 2 minutes pour monter les 3 éléments de chaque planche. Les instructions de montage sont dispensées par une feuille illustrée type Ikea. Mais le pliage et les emboitements sont suffisamment simples pour s’en passer. En 5 minutes à peine, tout est monté, prêt à être déposé à des endroits stratégiques. J’avoue que je ne sais pas trop de quelle matière sont faits les éléments. Cela ressemble à une sorte de polystyrène en plusieurs couches pour assurer la rigidité, avec une surcouche de carton imprimé.

C’est solide ?

Sous les attaques de nano racers équipés de protections d’hélices, oui, aucun souci. Au pire les obstacles tombent, mais ils ne marquent même pas. Avec des nano racers brushed sans protections d’hélices, on peut observer une usure sur la tranche des obstacles. Ils ne sont en revanche pas du tout adaptés pour résister aux hélices de moteurs brushless. Il est possible de lester les obstacles à leur base pour éviter qu’ils ne se renversent en cas de choc. La taille est parfaite avec des appareils de type Tiny Whoop. Mais avec un Alpha 110 de Graupner et ses 14,5 cm de largeur, il faut bien viser… L’intérieur des airgates mesure entre 28 et 31,5 cm.

Faut-il l’acheter ?

Pourquoi pas ! Ce pack est vendu à prix correct, suffisamment pour être justifié face à des solutions DIY. Car oui, évidemment, on peut bricoler des obstacles soi-même, plutôt facilement, et pour un prix ridicule. Mais ça prend du temps, temps que l’on ne passe pas à piloter, et puis il faut avoir envie, aussi, de faire des travaux manuels. Les obstacles du pack permettent de réaliser un parcours sans mettre un appartement sens dessus-dessous, ou d’équiper un gymnase nu pour éviter les vols trop rapides façon lion en cage.

Un regret ?

Les obstacles les plus intéressants sont les airgates. Les plaques de décollage sont dispensables et les pylônes ne conviennent pas forcément pour contraindre le vol de nano racers. Plusieurs airgates de diamètres différents auraient été parfaites ! Le pack Gates, flags & bases for nano FPV racer est distribué par Beez2B, et proposé à la vente par RC Team, à moins de 16 €.

D’autres photos

3 COMMENTAIRES

  1. L’avantage quand même c’est qu’on peut les déplacer comme on veut et partout, pourquoi pas même les fixer au mur ou au plafond….plus difficile à faire avec une chaise 😛

  2. On peut toujours les faire soi-même et varier les plaisirs. Le prix semble correcte et j’avoue que les couleurs sont bien sympas !

    Merci pour l’info.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.