Manned multirotor par AmazingDIYProjects

9
1206

Avec les multirotors, on retrouve parfois un peu de l’esprit des pionniers de l’aviation. Surtout quand les appareils passent à une autre dimension, celle des vols habités. On ne parle évidemment plus de drones, puisque ces derniers sont considérés comme pilotés à distance ou à vol automatisé. Axel Borg, un ingénieur suédois, fait partie de ces esprits talentueux un peu fous, qui prennent des risques calculés pour donner vie à leur passion. La sienne, c’est de construire tout seul, sans l’aide de personne, ni technique ni financière, un multirotor capable de transporter un humain – lui, en l’occurrence.

Du boulot !

Le projet Manned multirotor a débuté il y a 2 ans. Axel Borg a documenté son aventure en vidéos, publiées régulièrement sur YouTube. La dernière en date est importante : elle montre le premier vol de l’engin avec l’ingénieur à son bord ! Est-il vraiment si fou que ça ? Oui, dans la mesure où il y a une part de risque importante. Mais les explications qui accompagnent les vidéos sont très intéressantes. On y a apprend comment il gère les redondances pour que les pannes ne soient pas un danger, par exemple avec plusieurs contrôleurs de vol (jusqu’à 5 !) et en conduisant des tests qui rendent inactif un contrôleur en vol. L’appareil compte 4 fois 19 moteurs, soit 76 rotors en tout. Et les batteries ? Il y en a pour 35 kilos, 80 pièces de Multistar 4S 5200 mAh…

Le résultat ?

Ca vole ! Axel Borg a filmé ses premières évolutions, et ça fonctionne plutôt bien. L’appareil est un peu pataud, mais il semble avoir de la puissance en réserve. Le pilote a expérimenté plus de vibrations que ce à quoi il s’attendait, et un défaut de yaw sur les vols en avant. Selon lui, ce n’est qu’une histoire de réglages de PID ! Et la sécurité du pilote, dans tout ça ? Axel Borg explique que sa volonté est de réaliser un appareil qui assure une sensation de liberté, sans devoir être harnaché de protections. Des gants, des lunettes, des boules Quiès, et c’est tout ! Il précise que ses vols sont conduits loin des zones habitées. Vivement les prochaines vidéos, en espérant qu’il puisse monter un peu et s’affranchir de l’inévitable effet de sol. La vidéo du premier décollage habité se trouve ci-dessous. Pour suivre les prochains vols d’Axel Borg, catégorie DIY level 100 dépourvu de velléité commerciale, ça se passe ici

Merci à Christophe pour l’info !

 

9 COMMENTAIRES

  1. Voici une invention où l’on ne peut pas dire que le pilote ne soit pas dans le vent, est-ce l’air du temps ?
    C’est en tout cas un projet qui brasse du vent 🙂
    Bon faut quand même être un peu frappadingue pour s’asseoir au milieu d’autant de hachoirs 🙁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here