TomZ : Good Times

7
1048

L’aéromodélisme, avant, ça se pratiquait dans de grands espaces vides. Mais avec les vols en FPV, désormais, un terrain de premier choix ne se conçoit qu’avec des obstacles ! S’ils sont naturels, c’est encore mieux. Cette vidéo freestyle de TomZ est un festival de figures complexes et millimétrées en se jouant du décor naturel, en profitant d’un bâtiment pour quelques beaux dives, en enchaînant les powerloops relevées par des marches arrières. Superbe et inspirant… TomZ vole sur un QAV-Skitzo Dark Matter de Lumenier équipé de moteurs TBS Mr Steele 2306 à 2345KV.

 

7 COMMENTAIRES

  1. @ Gil : A chacun ses définitions. Cette page Wiki est sympa, mais elle est restée bloquée en 2010.
    Pour moi ce sera “aéromodélisme, sous catégorie pilotage en immersion sur un parcours naturel”.

  2. Ce qui est génial c’est que modelisme dérive de modèle : “représentation en petit d’une construction, d’un objet destinés à être reproduits en plus grand” (sur ce sens!), et qu’auparavant on reproduisait des grandeurs en petit. Aujourd’hui ce sont les petits qui inspirent les grandeurs!!! je trouve ça ENORME!

    Oui, je suis bon public.

  3. J’ajouterais

    – Modéliste : Moustachu
    – FPViste : Neo Jedi/Geek souvent barbu et un jour moustachu à son tour

  4. Vous avez raison, on est loin du modélisme des années 90, mais je vous rappelle que certains arrivent à marier les deux : http://www.journaldugeek.com/2015/03/28/encore-un-drone-star-wars-dans-le-ciel/

    …J’aime bien ces vidéos de démonstration de compétences, mais ça me donne de plus en plus la nausée, non pas que je sois dégoutté de ne pas arriver à faire celà (ndlr : bon si un peu quand même ;-)), mais plutôt que les réglages PID ultra “souples”, le grand angle des caméras et les nouvelles figures apparues avec le “air mode” ça donne une belle fluidité certes mais c’est ultra “vomitoire”. AMHA Bon appétit!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here