Survols de l’aéroport de Chengdu : DJI contre-attaque

3
294

C’est une actualité qui n’a été publiée que sur la partie chinoise du site de DJI, elle concerne des événements qui se sont produits à Chengdu, dans la province du Sichuan en Chine. Les 14, 17, 18 et 21 avril 2017, des drones ont été vus à quelques dizaines de kilomètres des pistes sur le trajet des avions pour certains. D’autres ont vus en fin de phase d’approche, à faible hauteur et faible distance des pistes. Les signalements, qui évoquent des appareils à LED rouges et blanches, ont conduit à de nombreux changements de cap pour le trafic aérien, entrainant des retards en série. Le nombre de signalements est important, ce qui réduit la probabilité qu’il s’agisse de faux-positifs.

Zones d’exclusion

Les enquêtes ont conclu qu’il n’y avait de vols professionnels en cours, mais n’ont pas réussi à déterminer la source de cette vague de vols qui ont pénétré dans l’espace protégé de l’aéroport. Un premier communiqué, publié le 20 avril dernier, décrivait la méthode employée par DJI pour interdire le survol des zones interdites. Elle assure que les règles de son système de geofencing ne permettent pas à des appareils de DJI de voler là où les drones ont été vus. C’est sans doute vrai pour les appareils récents, mais tous les modèles anciens n’ont pas cette protection. Certains des concurrents de DJI ne sont pas équipés d’outils de geofencing non plus.

A la vitesse supérieure

En l’absence de résultats des enquêtes et placée malgré elle sur le fauteuil des accusés par les médias chinois, DJI a décidé d’aller plus loin dans un communiqué publié le 25 avril 2017. Elle propose une récompense de 1 million de yuans, soit environ 130 000 €, pour qui fournira des renseignements qui permettent aux forces de l’ordre de mettre la main sur les pilotes contrevenants. L’initiative n’a pas encore abouti à des résultats. le média chinois ThePaper.cn rapporte un nouveau signalement le 27 avril vers 14h heure locale, malgré les contrôles de l’espace aérien renforcés.

Sources :
Communiqué de DJI, le 20 avril 2017
Communiqué de DJI, le 25 avril 2017
ThePaper.cn

3 COMMENTAIRES

  1. DjI qui paye ses utilisateurs 🙂
    Voilà une bonne initiative pour se faire rembourser son achat non ? 1 million de yuans ça doit bien suffire pour acheter tous les gadgets by DjI ….
    Que ne ferait pas ce constructeur pour faire parler de lui 🙂

  2. – Dis gamin, arrêtes de faire voler ton drone dans ce parc, va plutôt jouer près de l’aéroport, qui est un endroit réservé pour tous les engins volant.
    – Bah… ok m’sieur, merci du conseil !
    – Allo la police ?

  3. Ben il suffit de prendre une Phantom et d’utiliser Litchi plutot que DJI GO et le tour est joué on contourne le blocage qui interdit le vol.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.