Voler au Luxembourg ?

6
0

Les drones ne sont pas interdits de vol dans le Grand-Duché du Luxembourg, mais leur usage est strictement réglementé. Si vous désirez faire un petit vol, voici ce qu’il faut savoir. L’administration luxembourgeoise ne fait pas la différence entre les vols à vocation professionnelle et ceux pour les loisirs. En l’absence de règlementation spécifique aux drones, il faut demander une autorisation pour tout vol ! La Direction de l’Aviation Civile (DAC) est très claire dans ses courriers : « tout vol d’UAS sur le territoire du Grand-Duché du Luxembourg qu’il soit de nature commerciale ou de nature privée doit disposer d’une autorisation administrative de la part de la Direction de l’Aviation Civile du Grand-Duché du Luxembourg ».

Ce n’est pas tout

Il faut aussi faire cette demande au moins 10 jours avec le vol avec un formulaire spécialement prévu pour cela. 10 jours… qui sont en fait 15 jours ouvrables. Soit au bas mot 3 semaines – il faut avoir confiance dans les prévisions météo à long terme ! Le dossier doit aussi contenir une autorisation signée par le propriétaire du terrain survolé. Le retour du dossier comporte des surprises, comme la hauteur de vol limitée à 2 mètres (peut-être s’agit-il de la hauteur maximale de décollage par rapport au sol ?) ou l’aire de vol pour le moins restreinte (20 x 20 mètres), la nécessité de délimiter physiquement l’aire de vol, l’obligation de disposer d’un observateur… Avec, pour finir, une date d’expiration de l’autorisation de vol. De quoi décourager sérieusement les candidats à un petit vol pour de belles prises de vues, ou une séance de vol freestyle en FPV racer. La solution consiste bien sûr à pousser la porte d’un club de radiomodélisme. Mais elle n’est pas adaptée aux touristes de passage…

Les documents pour établir la demande de vol

La réponse apportée

6 COMMENTAIRES

  1. Intéressant, merci, on saura que ce n’est pas la peine de perdre notre temps en cas de demande d’un client pour le Luxembourg…
    Dommage qu’ils ne soient pas aussi “rigoureux” pour ce qui concerne l’évasion fiscale, ça ferait du bien à tout le monde !

  2. Si les bureaucrates de tout genre n’ont bien sûr rien à faire, ils ont ici encore une occupation à vie..
    N’est ce pas là, une illustration de plus de la connerie qui englue les administrations pour un résultat égal à zéro.
    Encore un pays qui incite à voler caché…dommage 🙁

  3. Du très grand n’importe quoi !
    On peu penser qu’il sont très rigoureux et protocolaire mais en faite surtout très Bête…
    Donc pour résumer, il faut avoir des comptes bancaire au Luxembourg et voler en France.
    C’est pas comme ça qu’il vont voir naître des pilotes d’exception chez eux.
    En espérant que le France ne prenne pas exemple sur eux.

  4. Je viens de faire une prise de vue dans excatement les mêmes conditions et il s’agit ici d’une autorisation pour un particulier.

    Si vous etes pro vous avez d’autres libertés ex:

    https://youtu.be/idGrY-YFejw

    En ce qui concerne la fiscalité, je travaille dans le domaine et désormais nos lois sont plus lourdes que celles en France (surtout depuis CRS pour les connaisseurs) mais on aime bien toujours pointer du doigt un bouc émissaire donc le Luxembourg sera à jamais un paradis fiscal pour détourner le regard de la Belgique, l’Irlande, les USA (qui n’ont pas ratifiés CRS) et même la France (ca vous etonne pas que l’achat d’un rembrandt soit libre de tout prélèvement? Merveilleux pour échapper à l’impot) etc… mais ici n’est pas l’endroit pour en débattre, juste pour vous donner des pistes.

  5. @Jeff oui c’est toujours pareil on voit plus ce qui ne fonctionne pas que tout ce qui va bien 🙂 Pour nos petites machines, chaque pays a ses galères, demandez aux Allemands etc…

  6. Ils ont pas préciser la distance minimum entre le pilote et autres personnes avec le drone, qui doit être d’environ 100m (on est jamais assez prudent).

    lol

LAISSER UN COMMENTAIRE