Arturo FPV : Northern Light

5
108

Le style de vol d’Arturo FPV, en freestyle, pourrait être décrit comme coulé, souple avec des accélérations maîtrisées, et des mouvements calibrés, sans hésitations. Le résultat est superbe, comme dans cette vidéo où il danse autour d’une allée de grands arbres. Il s’agit de (vrais) séquoias géants, il y en a ici près d’une centaine.

La config?

Arthur est aux commandes d’un SCX 200 d’Armattan équipé de moteurs T-Motor F60 Pro 2200KV pilotés par des ESC Aikon 30A 6S pour des hélices DAL Cyclone T5046C. Le contrôleur de vol est un Raceflight Revolt sous Betaflight. La caméra est une GoPro Hero5 Session et la batterie qui alimente le tout est une Turnigy Graphene 1300mAH 65C. La chaine YouTube d’Arturo FPV se trouve ici.

La FPV selon Arturo FPV !

J’ai posé quelques questions à Arthur, qui m’a très gentiment répondu…

Helicomicro : Depuis combien de temps est-ce que tu pilotes ?
Arturo FPV : Ca va bientôt faire un an !

HM : Tu as senti une progression en volant ? Un déclic pour parvenir à ce résultat ? Ou est-ce une frame ou une config qui t’a permis d’avancer ?
AF : Un peu des deux. Disons que j’ai l’impression de constamment évoluer au niveau technique et au niveau des réglages des PID… Et en même temps, le fait d’avoir des moteurs de plus en plus puissants permet de plus belles reprises.

HM : Tu as commencé sur quel matériel ?
AF : C’était avec un QAV210, des moteurs DYS 1806 à 2300KV et des hélices DAL 5045 V2. Au ski.

HM : Au ski ?
AF : Oui, mon premier vol en immersion, je l’ai fait sur une piste de ski !

HM : Ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple pour un vol maiden, on s’y perd facilement quand tout est blanc !
AF : Justement, j’y ai repensé hier soir, je me disais qu’en réglant le contraste au maximum et en affinant les réglages des caméras FPV, on pouvait obtenir plus de détails sur la neige. A voir ! En tous cas, je referais bien une vidéo des séquoias géants, mais enneigés cette fois-ci, un peu à la Mattystuntz…

HM : Ensuite, tu es passé directement au SCX ?
AF : Non, j’ai beaucoup volé sur des QAV-X, j’ai eu un RS200 qui n’a pas fait long feu, et je me suis monté un Armattan F1 Acro 355 en 9 pouces avec des composants racer. C’est un autre monde les gros multirotors…

HM : Quel est ton rythme de pratique ?
AF : Je vole 2 a 3 fois par semaines.

HM : Tu utilises Betaflight sur un contrôleur de vol Revolt. Tu le préfères à Raceflight. ?
AF : Je gère mieux les réglages sur Betaflight, et je ressens mieux leur impact sur le vol. Mais Raceflight est prometteur aussi. Je suis longtemps resté sur Kiss, c’était vraiment top, il y a un feeling particulier avec ce firmware, mais maintenant je préfère Betaflight qui reste plus transparent pour moi.

HM : Tu voles exclusivement sur le SCX 200 d’Armattan ?
AF : La vidéo Northern Light, c’était mon premier vol avec.

HM : Le maiden ? Impressionnant !
AF 
: Merci ! J’ai des PID “passe-partout” qui fonctionnent bien pour moi.

HM : Il y a des pilotes que tu considères comme une source d’inspiration ?
AF : Les trois principaux, Mr Steele pour son côté technique, Skitzo pour le côté planant et Johnny FPV pour sa créativité. Pas très original, hein ?

HM : Ce sont des valeurs sûres ! La course FPV, tu pratiques aussi ?
AF 
: Je n’ai pas eu l’occasion de beaucoup pratiquer avec des gates, mais je m’entraine assez souvent dans des bosquets, sans parcours prédéfini. Comme dans cette vidéo

HM : Tu as essayé des machines de format plus petit, brushless ou brushed ?
AF : Oui, une fois j’ai monté un 130 pour une course et la veille, un moteur a lâché. Je ne m’en suis jamais remis…

HM : Il faut que je te présente mes excuses. Quand tu avais publié cette vidéo de quelques notes de musique avec un racer, j’avais posté une actu en disant que ce n’était pas un musicien qui avait fait ça. Oups. Tu ES musicien !
AF : Ah ah, tu ne pouvais pas deviner que j’étais musicien avec la qualité médiocre de ma composition.

HM : Depuis cette vidéo, il y en a eu une seconde, beaucoup plus mélodique. Il y aura une suite ?
AF : Oui je travaille sur un orgue à hélices, avec un vrai clavier et une vingtaine de moteurs. Mais c’est beaucoup de travail. Je suis en pourparlers avec T-Motor pour avoir des moteurs sur mesure… Et là, j’en suis au point de devoir modéliser des hélices moi-même…

HM : Impressionnant ! Tu joues quel style de musique ?
AF : Je faisais de la musique électronique assez variée, genre UK Garage et Future Bass. J’ai un peu arrêté a cause du drone !

HM : Tu veux dire que ce n’est plus ton job ?
AF : Ca l’était ! Mais je préfère désormais sortir la journée, rencontrer des pilotes sur les terrains, des makers, des concepteurs, monter des projets, plutôt que de rester enfermé dans mon studio d’enregistrement à ne pas faire grand chose au final.

HM : Dernière question : tu voles en musique, avec le bruit des moteurs, ou sans rien de particulier
AF : Au tout début, j’avais le son des moteurs dans les écouteurs. Je trouvais ça indispensable, et finalement je me suis habitué sans. Parfois je vole avec de la musique, mais j’ai tendance à trop l’écouter jusqu’à préférer garder le rythme au lieu d’éviter l’arbre… et après ça coûte cher. Dernier truc, j’essaye de voler le ventre vide ! Les sens sont plus aiguisés…

Merci à Antoine R. 

5 COMMENTAIRES

  1. j’adore!!
    pas trop violent, les reprises sont vraiment rapides, ça accélère fort.
    le montage et la musique top qui s’accorde super bien avec l’évolution dans les arbres.
    merci 😉

  2. :-)…Mieux vaut être bien sobre pour faire évoluer son quad de cette manière !! en plus un sequoia géant, c’est balèze à escalader si tu perche ton multi tout en haut ! mais bon il a l’air de bien maîtriser le sieur Arturo !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.