Eachine Flyingfrog Q90, le test

17
2747

Passage en FPV 

La caméra 1000TVL permet-t-elle de profiter d’une meilleure image ? Oui, on ne voit pas de lignes, et très peu d’escaliers sur les diagonales. Et la latence ? Pas de différence avec les autres caméras de moins de 1000TVL. L’émetteur vidéo est un modèle de 200 mW : c’est trop pour la réglementation française, qui limite la puissance à 25 mW. Attention, utiliser le Flyingfrog 90 en France est donc illégal. Mais on obtient fort logiquement une meilleure portée. Le point fort de cet émetteur ? Il est compatible avec 48 fréquences en 5,8 GHz, dont le Raceband d’ImmersionRC. Pour être honnête, je n’ai pas vérifié si les 48 fréquence étaient présentes et opérationnelles, seulement la plage Raceband puisque c’est la plus efficace quand on vole à plusieurs. Pourquoi cette paresse ? Parce que le choix de la fréquence constitue un point faible du Flyingfrog Q90. Il est lié à l’intégration de l’émetteur plutôt qu’à l’émetteur lui-même : pour accéder au bouton de choix d’une fréquence, il faut retirer le carénage et ses 4 vis, puis le remettre en place. C’est un peu pénible quand on veut simplement voler avec des amis.

Et en vol ?

La puissance et la nervosité du Flyingfrog Q90 se confirment en FPV : il prend de la vitesse en une fraction de seconde, ce qui peut surprendre quand on vole dans un appartement. C’est très agréable pour parcourir des parkings ou un gymnase, et bien sûr en extérieur. S’il y a du vent, n’en attendez pas trop tout de même, l’appareil reste un poids plume avec des moteurs brushed. Mais il y a de quoi s’amuser à faire de runs très rapides, et même tenter des figures de voltige. Notez tout de même qu’il décroche parfois en virage serré, un comportement que l’on constate avec la plupart des appareils brushed. L’autonomie est très correcte, 6 minutes et quelques secondes. Notez qu’une batterie 1S ne permet pas de décoller.

Ce n’est pas tout

Un point faible ? La portée radio (avec du matériel Flysky) est faible, bien plus que la portée vidéo ! C’est un peu frustrant, d’autant qu‘on a tendance à très vite s‘éloigner. Cela dit, il est possible de gagner en portée en faisant sortir l’antenne métallique du récepteur radio par le même trou que l’antenne vidéo. Avec cette simple manipulation, la portée est très correcte. J’ai réussi à descendre à l’étage inférieur de mon parking sans problème : la réception radio a tenu, la réception vidéo aussi malgré beaucoup de parasites. L’antenne vidéo et sa protection plastique semblent souffrir des crashs, elle a fini par être sectionnée au bout d’une dizaine de vols. Il est conseillé de la plaquer contre le carénage avec du Scotch, au risque de perdre un peu de portée. Mais la solidité de l’appareil est étonnante : malgré de gros chocs sur du béton, la machine (avec ses protections d’hélices) n’a pas bronché, sans doute en raison de son poids plume. Eachine offre un carénage supplémentaire, de couleur blanche. Notez que les protections d’hélices tournent sur les cages des moteurs. Cela permet d’encaisser une partie des chocs. Mais il faut être prudent avant de redécoller, et vérifier qu’elles n’ont pas trop tourné, car dans ce cas les hélices risquent d’être bloquées.

Faut-il l’acheter ?

Oui ! Cet appareil n’est pas prévu pour les débutants, trop nerveux pour s’accommoder d’un pilotage approximatif. Mais dans les mains de pilotes confirmés, c’est un petit bijou de rapidité et de nervosité. Il semble assez résistant, même si évidemment il ne résistera pas à de mauvais traitements répétés. Il constitue un beau challenge pour des vols en appartement, et de quoi s’amuser dans un gymnase. Il s’agit sans doute de l’un des meilleurs nano racers brushed du moment ! Le prix ? Je l’ai acheté environ 67 € chez Banggood (avec le port mais hors taxes), les versions FrSky et DSM2 sont un peu plus chères. Il est livré avec un carénage supplémentaire blanc, un jeu d’hélices, 4 protections d’hélices, des élastiques supplémentaires, un outil pour retirer facilement les hélices, des câbles supplémentaires (notamment pour brancher un buzzer, sur l’un des connecteurs du contrôleur de vol) et un manuel.

Une vidéo

D’autres photos

17 COMMENTAIRES

  1. Merci, super test ! Je l attendais avec impatience.

    En extérieur, quelle serait la portée radio + vidéo max possible ?

    Est-il prévu une version RTF ?
    Merci.

  2. Bien sympa mais j’ai l’impression que (comme pour E10s) les batteries ne sont pas dispo. Quelqu’un aurait la référence du lipo ?

  3. @Fred peut-on imaginer supprimer le récepteur pour le remplacer par un autre micro récepteur ( ex Tarot, compatible FASST ) ?
    Si soudures c’est pas un souci 🙂

  4. OK Merci Fred d’avoir regardé dedans, je pense effectivement que l’échange est alors possible. Ce serait tentant d’essayer. Ce qui permettrait à peu de frais de piloter avec une Futaba 🙂 aussi…..

  5. @Z00live, Fred : Quelles sont les dimensions de la batterie ?
    Il y des 2s chez banggood et l attache semble élastique, donc la dimension ne semble pas trop critique.

  6. Merci Fred, effectivement sur les 13 possibilités une trop longue de 10mm
    http://m.banggood.com/Giant-Power-2S-300mAh-7_4V-35C-Lipo-Battery-For-Mini-RC-Model-F3P-p-983972.html

    Sinon prendre deux 3S et en faire trois, soudures :=):
    http://m.banggood.com/Giant-Power-300mAh-11_1V-25C-Fast-Charge-High-Performance-Lipo-Battery-F3P-p-983970.html
    300mAh utilisé a 80%240mAh
    350mAh utilisé a 80% 280mAh
    14 % de difference sur le temps de vol en theorie, mais un rien plus leger.
    Z00live semble avoir raison de se poser la question.
    Cela fait reflechir par rapport au mecano qx90c, kitable a souhait. Mais les 8520 2S sont out of stock.
    Pour vous faire sourire, cela ne semble pas ideal pour s initier a l acro dans son salon, j avais espéré…

LAISSER UN COMMENTAIRE