Amimon Connex Falcore, balade en mode Shield

10
2950

Nous avons eu la chance de prendre en mains deux exemplaires prototypes du Falcore (voir ici), le racer d’Amimon qui intègre la solution de retour vidéo en temps réel numérique et HD Connex ProSight. Quelle est la raison d’être de ce racer ? De faire la promotion de ProSight, bien sûr. Mais je me suis intéressé à une autre fonction proposée par cet appareil : le mode Shield. Pour faire simple, c’est un mode de pilotage ultra simplifié destiné aux débutants. La pratique du FPV racing désormais possible par tous ? Les explications s’imposent…

Voler en immersion…

La discipline paraît très complexe aux yeux de tous ceux qui n’ont jamais piloté, ou qui ont fait leurs premiers pas en vol à vue. Ce dont ils ne se doutent pas, c’est que le pilotage en immersion, en FPV, est plus facile que le vol en vue directe ! Pas d’inversion des commandes, pas de machine qui part au loin sans qu’on ne sache plus dans quel sens elle est tournée. Il reste pourtant un écueil aux premières tentatives des pilotes qui s’essaient à l’immersion : la gestion de l’altitude. Ou plutôt de la hauteur, puisqu’on parle de la distance par rapport au sol. Le mode Shield imaginé par Amimon entend justement faciliter la gestion de la hauteur en l’automatisant totalement ! Avec l’aide d’un capteur à ultrasons, il mesure en continu la distance qui le sépare du sol. S’il s’en rapproche, il pousse les gaz, s’il s’en éloigne, il les réduit.

Premier décollage ?

Pour décoller, il suffit de tourner une molette pour armer les moteurs, puis de pousser les gaz. Le Falcore se dresse, un peu comme un crotale, en raison de ses moteurs inclinés. Puis il grimpe pour se placer automatiquement à un mètre de hauteur, sans intervention du pilote. D’ailleurs pousser les gaz est sans effet. Le Falcore n’est pas figé sur sa position, comme l’est une caméra volante de type Phantom de DJI. Car en l’absence de GPS et de caméra verticale, il dérive doucement au gré du vent. C’est donc au pilote de prendre les commandes. L’effet est assez étonnant, on a l’impression, en vol à vue, que le Falcore est posé sur un coussin d’air. La profondeur permet d’accélérer ou de ralentir. Il faut savoir que la vitesse est très limitée en mode Shield. C’est sans doute nécessaire pour que les informations envoyées par le capteur à ultrasons puissent être prises en charge par le contrôleur de vol. Pour atterrir, il suffit de baisser la manette des gaz fond jusqu’à ce que l’appareil se pose et coupe les moteurs. Il y a aussi une touche appelée « Stop and Land », qui automatise l’atterrissage.

Ca donne quoi, en vol ?

En mode 2, la profondeur et la commande de l’aileron (Roll) sont sur le même joystick. Quand on actionne l’aileron, le Falcore tourne en mixant automatiquement la direction (Yaw). Pour les pilotes confirmés, c’est une méthode très déstabilisante. En revanche, pour ceux qui n’ont jamais piloté, c’est d’une simplicité désarmante. En mode 1, le comportement est très semblable, avec ce mix de Yaw et de Roll. Aucun souci pour se lancer dans des virages amples ou au contraire serrés, et même dans des demi-tours, qui s’apparentent un peu à des tête-à-queue si on est brusque sur les commandes. Au début, on vole doucement… mais tout le monde se prend vite au jeu en accélérant. Il faut dire que la simplicité du pilotage permet de prendre de l’assurance en quelques minutes. Le résultat est bluffant, il ne faut pas plus de 30 secondes à quelqu’un qui n’a jamais pris les commandes du moindre appareil radiocommandé pour faire un vol en immersion sans aucune aide extérieure. Qui de la solidité ? Les joints toriques qui maintiennent les bras moteurs semblent bien frêles en prévision des crashes d’un racer. Notre expérience avec le Falcore n’est pas encore suffisante, mais Laurent a réalisé (à dessein, évidemment) deux impressionnants crash-tests sans aucun dommage pour l’appareil hormis les hélices. 

Ce qu’on en pense ?

Le retour vidéo en HD aide aussi les débutants, puisque l’image est dépourvue des habituels parasites (« glitches ») auxquels les pilotes en FPV sont habitués. Les protections d’hélices, qui s’apparentent plus d’ailleurs à des carénages, permettent de sécuriser les vols, notamment le passage entre des obstacles, en forêt par exemple. Le mode Shield est vraiment bluffant puisqu’il ouvre la porte des vols en immersion à tout le monde. Vraiment tout le monde ! Nous l’avons constaté pendant nos essais, la prise en mains est quasi immédiate dans les mains d’une jeune pilote pré-ado sans expérience en FPV. Idem, j’ai pu piloter sans aucun souci en mode 2 alors que je suis habituellement en mode 1. Le contrôle de la hauteur a donné satisfaction même sur notre terrain qui comporte des dénivelés de 1 mètre en pente douce : le Falcore n’a jamais touché le sol. Le mixage du Yaw et du Roll est parfois un peu surprenant, entrainant des manœuvres brusques. Mais on apprend vite à être doux sur les commandes.

Oui mais !

Il ne faut pas attendre de miracles, le Falcore n’est pas en mesure d’éviter des obstacles et la gestion de la hauteur sera mise en défaut s’il est confronté à une pente trop rude. La vitesse limitée de l’appareil ne permet pas d’envisager des compétitions de FPV racing comme avec des racers classiques. Trop limitée ? Pas tant que ça…Elle suffit pour organiser de petites courses de débutants sans risque, ni pour les personnes, ni pour les multirotors, ni pour l’environnement de vol. La question que l’on peut se poser : peut-on passer du mode Shield aux modes Horizon et Acro ? C’est difficile à dire, mais il y a tout de même un fossé entre le vol ultra assisté Shield et le mode Horizon qui nécessite de gérer soi-même les gaz, ou bien sûr le mode Acro qui requiert beaucoup plus de pratique puisque la stabilisation est désactivée (sachant que le mode Angle est absent). Notez que la bascule entre les 3 modes de vol est facile, via un interrupteur, mais il faut se poser au préalable pour sortir du mode Shield – une précaution nécessaire pour assurer la sécurité avec un pilote débutant.

Ce mode Shield…

Risque-t-il donner de mauvaises habitudes aux pilotes débutant en privilégiant la simplicité et en décourageant l’entrainement ? Peut-être. Reste qu’il s’agit d’un outil très réussi pour permettre à tous de se lancer en immersion. Ceux qui seront accros passeront très vite en mode… Acro ! Est-ce qu’une telle fonction existe déjà sur d’autres multirotors ? Oui, le Drone Racer de Kyosho fonctionne sur un principe similaire. Mais je ne l’ai pas eu en mains… Faut-il acheter le Falcore ? Je réserve ma réponse tant que je n’aurai pas eu une version définitive en test. De toutes manières, la question ne se pose pas pour l’instant, le Falcore n’est pas disponible, et n’est prévu dans un premier temps que pour une distribution aux Etats-Unis…

Notez que le guide de démarrage rapide (en anglais) du Falcore est proposé en téléchargement sur le site d’Amimon, ici.

Une vidéo

D’autres photos

10 COMMENTAIRES

  1. Vous l’avez poussé à fond là pour la vidéo ? Effectivement c’est pas super rapide. Mais quand même intéressant ce mode pour débuter, ça donnera de mauvais réflexes, c’est sur, mais tout comme les modes stabilisés actuellement.

  2. @ MisterHubble : Oui, il y a dans la vidéo des passages à “vitesse de pointe”. C’est clairement limité, et voulu ainsi. Hors mode Shield, on retrouve un racer classique qui ouine…

  3. pfiou, il me fai de l’oeil celui la !!! ne pas craquer , ne pas craquer !!! stp, Fred, arrête de faire des article qui me ruine mon budget ^^

  4. Une petite idée du prix de la petite bête ??? Avec le retour en hd je pense que ça risque de piquer le porte-feuille.

  5. J’espère qu’ils ont eu l’idée d’enfin intégrer une sortie video analogique pour pouvoir brancher n’importe quelle lunette…. Parce qu’en plus des 800$, si un débutant doit mettre au bout pour acheter les HD3 ou des Cinemizer, c’est plus la même chose!!
    J’ai jamais pigé pourquoi le Connex n’avait pas de sortie analogique en plus de l’HDMI. Sans doute une histoire de latence…

  6. @ Rotoboy : Nope, pas de sortie AV 🙁 Effectivement, je suppose qu’un convertisseur ajoute de la latence…
    Mais d’un autre côté, il est possible d’utiliser des masques HD. Ok, c’est moins seyant, c’est pratique, mais c’est aussi une question d’habitude. Ca laisse le temps de braquer une banque pour s’offrir mieux 🙂

  7. Bonjour , je suis debutant dans le fpv je voulaus donc savoir si ce drone pouvais évoluer et surtout si il y avais le mode acro ? Je voulais aussi savoir sous quoi est il flashé et une vitesse de pointe environante … merci de votre réponse et boonne année !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.