MiniRaceWing

26
2508

Les passionnés de FPV racing ont souvent un petit faible pour les ailes volantes, qui sont extrêmement amusantes à piloter en immersion. L’un des soucis que l’on rencontre quand on vole près du sol et entre les arbres ? La durée de vie de l’aile est très limitée… Ca, c‘était avant le MiniRaceWing. Du moins c’est ainsi que ses concepteurs la présentent. Le principe ? Le corps principal de la MiniRaceWing est une structure en carbone qui s’apparente à la frame d’un multirotor. Elle est bien plus résistante que les différentes matières dans lesquelles sont faites les ailes, même quand elles sont renforcées. La quasi totalité de l’électronique se trouve à l’intérieur de la frame : ESC du moteur, caméra FPV, émetteur vidéo, récepteur radio et batterie. Seuls les servos des ailerons sont à l’extérieur.

Les détails ?

Les ailes sont détachables pour faciliter le transport… mais ce n’est pas la raison principale ! Les concepteurs de la MiniRaceWing ont imaginé un système qui décroche les ailes en cas de choc. Le résultat, c’est que vous pouvez prendre un arbre de plein fouet sans que votre aile n’y succombe. Au pire, vous devez changer une ou deux ailes. La structure centrale peut être agencée pour avancer ou reculer le moteur ainsi que les points d’attache-fusibles des ailes, pour modifier à volonté le centre de gravité, sans besoin d’ajouter des poids. Les plaques sont faites de carbone allemand, sans écrous : ils sont directement fixés sur le carbone ! Les ailes sont faites en EPP et livrées avec le MiniRaceWing, mais vous pouvez concevoir les vôtres !

Des chiffres ?

La MiniRaceWing mesure 95 cm d’envergure pour 30 à 40 cm de longueur et un poids entre 450 et 900 grammes selon l’équipement à bord. L’appareil est prévu pour une motorisation entre 100 et 500W avec un ESC de 20 à 40A, pour une batterie 3S ou 4S de 1300 à 3500 mAh. Combien ça coûte ? Le page Kickstarter propose la MiniRaceWing en kit à monter pour 249 €. Il faut rajouter à cela l’électronique de bord et la batterie. Si le projet est financé, la livraison est prévue pour avril 2017. Ce qu’on en pense ? L’idée est très intéressante, le cœur du MiniRaceWing est probablement la pièce qui permet de fixer chaque aile et de les laisser se détacher en cas de choc. Ce projet va sans doute donner des idées à d’autres concepteurs –d’autant qu’avril 2017 est bien loin et que le prix de l’aile nue est un peu élevé… La page Kickstarter du projet se trouve ici. Le site web officiel est là.

Une vidéo


 

D’autres photos

26 COMMENTAIRES

  1. Euh c’est quoi du carbone allemand ??
    C’est quoi ces arguments de commercial à deux balles, pour qui il suffit de rajouter l’adjectif “allemand” pour signifier “qualité” ? Je ne crois pas qu’ils aient le monopole de la qualité, notamment en ce qui concerne le carbone. Et c’est pareil pour les français. Doit-on toujours se faire un jugement sur la seule origine des produits ? Ce n’est garant de rien du tout. Les chinois savent faire de grosses bouses mais aussi des phantom et des smartphones tres costauds (ou pas).
    Quand je vois un argument de ce genre, je fuis.

  2. @ Ben : Du carbone allemand, c’est du carbone allemand. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de promesse de qualité, c’est toi qui interprètes ! 🙂 🙂

  3. @ Fred : Mais alors quel intérêt de préciser “allemand”, si ce n’est justement pour sous-entendre quelque chose ? Est-ce qu’il est précisé l’origine de la visserie et des entretoises ? Tu connais la pub deutsche qualität ? J’en connais quelques-uns qui en sont revenus. Mais bon, passons, et sans préjugé sur le produit que tu présentes. 😉

  4. @ Ben : Eux spécifient allemand, ils ont à l’évidence un message à faire passer 😉 Tu imagines que j’adopte le principe de précaution à chaque assertion d’une fiche technique, ça va devenir pesant 😉

  5. Généralement (je dis bien “généralement”) les produits manufacturés en allemagne sont de très bonne qualité
    J’ai acheté pas mal de chose en Allemagne (instruments de musique, atomiseur, voiture, instrument de mesure, etc …) la qualité et le service n’a jamais fait défaut
    Effectivement carbone allemand ne veut pas dire grand chose mais je pense que le produit a été bien bien testé en condition de crash
    J’avais acheté un zygogne made in france, apres 2 petits crash le carbone s’effeuillait deja …

  6. Je trouve le concept top mais le prix est allucinant et en plus niveau aérodynamisme on a vu mieux ! Il pourrait au moins fournir une canopy à fixer dessus …
    Après l’avantage c’est que ça donnera des idées aux concepteurs pour les ailes volantes à venir ^^

    Sinon dans le genre je trouve la Strix alatus bien mieux fichue même si elle laisse moins de libertée de montage. En plus elle est carrément moins cher ! Mais attention elle est en epo …

  7. @ Fred : Excuse-moi, je ne te reproche rien, et je me doute bien de la difficulté de ta tâche.
    Non, c’est juste les termes utilisés par les “communicants” et “publicitaires” qui me navrent, voire me font vomir en prenant les gens pour des pigeons. Les campagnes kickstarter, j’ai donné, c’est bon.

  8. Moi je trouve que c est une exellente idee !!! Ca va peut etre me redonner le gout de refaire de l’ail !

  9. J’ai lu la même phrase avec le terme “allemand” et je ne suis pas choqué du tout. La mention d’origine européenne de certains composants peut être un argument commercial que le client mesurera selon ses propres critères ou passera directement à la case “chiffres”.
    Merci donc pour ce site qui nous permet de nous envoler toujours un peu plus chaque soir en rentrant du boulot !
    Concernant les ailes volantes et le fpv, pourquoi ne voit-on pas arriver des ailes réduites (20 à 50 cm), super rapides, super légères et donc super maniables…

  10. @fanot les ailes sont bien différente des multi. Il faut de la portance qui est amenée par la largeur de l’aile. Si c’est peut il va falloir aller très vite même au décollage et il sera impossible de la faire voler même sans système fpv. La taille minimale pour une aile fpv qui vole bien c’est 80cm.

  11. @fanot ça existe déjà : micro Swift par exemple ou la x1.
    Juste que c’est moins mis en avant. C’est comme le concept ici: rien de nouveau sous le soleil mais ils ont su le mettre en avant m.

  12. Oui l’idée est sympa, mais :
    pour un somme modique on peut se faire des ailes FPV integrant une mobius.
    J’ai fait une Swift 2 et une zorro wing. Ma Zorrowing fait 320g avec une mobius mini et une batterie 3S 850mAH et c’est de la balle.

    Je doute un peu, peut être à tort, de l’intérêt de la partie centrale en carbone.

  13. Je m’excuse. Je ne sais pas bien francais. Je doit ecris en anglais. C’ est possible?

    Thank you for the article, Fred! I’m Markus, one of the developers of the MiniRaceWing.

    First off: We got a lot of feedback regarding the price and we changed our strategy to be able to significantly lower the price! Check it out!

    We didn’t want to offend anyone with the made in germany. It’s more of a “It’s not made in china” or “it’s made local”. Germany doesn’t ensure “Quality” we have to 😉 So we ordered different Materials weight them and tested them to chose the best.

    The tools to make the wings are expensive. We need to reach the kickstarter goal to be able to start production. If you like the MiniRaceWing. please back and share. Thank you 🙂

  14. @ Markus : Hi Markus, thanks for stopping by here! Excellent news that you’ve seriously dropped the price 🙂 149 € sounds very nice. How did you achieve that?

  15. Je ne comprends absolument pas l’argument de la solidité. L’EPP d’une swift est très costaud, faut vraiment y aller pour le détruire. Et l’EPP est justement… la matière qui compose les deux demi ailes de la miniracewing. Au delà de ça, le système de fixation des demi ailes me semble hasardeux, les joncs de carbone ont horreur d’être écrasés par ce genre de système… Ils lâcheront bien avant l’EPP. Et je ne parle pas des connecteurs de rallonge de servos, qui ne vont pas aimer l’arrachage d’une aile en cas de crash.

    Par contre, le système pour ajuster le centre de gravité est très astucieux. La protection de l’électronique est un vrai plus également. Bref, la vraie bonne idée serait d’oublier le système de démontage pour en faire quelque chose de fixe.

  16. @Fred: The Kickstarter goal is still the same, that should tell you all 😉

    @TB250: There is no force on the carbon rods on impact. The wing detaches before it breaks.

    We have been testing MiniRaceWings for over a year now. Never went home without at least one or two crashes. We _never_ broke a carbon rod or a servo cable. We broke a few propellers and a couple of antennas and nothing else!

  17. @ Markus : Thanks for your reply. I was wondering about fixing system, which involves to compress carbon rods. Usually, carbon doesn’t like this kind of deformation.

    Wish you much success for your project !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.