Airbus A320 Slowflyer

12
2226

Une petite vidéo juste pour le plaisir de voir un engin à voilure fixe de très grand format, 4,8 mètres d’envergure, type slowflyer, évoluer dans le hall du Model Fair de Stuttgart. Oui, il vole au-dessus de la foule… mais il ne pèse que 350 grammes. Cet avion est une création de Air Stage, une société allemande spécialisée dans le marketing « volant » : des appareils très variés qui servent de supports publicitaires.

12 COMMENTAIRES

  1. Oui, Stuttgart est à 60km de chez nous. Il faut y aller touts les deux ans environ, ça vaut le déplacement… De plus on peut y faire de bonnes affaires 🙂

  2. oui le fuselage est gonflé a l’hélium, pour les ailes et l’empennage c’est collé au double-face, par contre je
    vois pas ou sont placé le récepteur, les micro-servo et la lipo!!

    il y à 3 ans j’avais acheté pour ma nièce un requin géant gonflé a l’hélium (d’ailleurs on à bien rigolé avec quelques petites bouffée), il avançait grâce a la nageoire caudale et pour monter ou descendre il y avait un
    poids ce déplaçant sur une glissière motorisée fixé sous le ventre.

    ça me donne une idée cet Airbus, si la baudruche requin n’est pas a la poubelle…

  3. j ai un doute sur les 350 grammes. Une enveloppe en PU de 2 m3 pese deja 500 grammes.
    Il faut rajouter une batterie et un peu d electronique.

  4. Waoo, impressionnant!
    C’est très bête, ce que je vais demander, mais 350g, ce ne serait pas à tout hasard, le poids “résiduel”?
    C’est à dire ce qui est mesuré sur la balance, une fois le fuselage rempli d’hélium…

  5. Magnifique ! Je crois qu’il doit être motorisé par une cartouche d’air comprimé, laquelle se vide via une tuyère à l’arrière de l’avion. Du coup, juste besoin d’un unique servo pour la gouverne, l’avion ne devant faire que tourner en rond, jusqu’à la fin de la cartouche de gaz. Et, certes, il ne pèse que 350 grammes qu’avec l’aide de sa baudruche interne à l’hélium. Ses réacteurs ont l’air totalement décoratifs, et vides.
    Ceci dit, je me demande même s’il ne s’agirait pas, vu qu’il ne doit faire que tourner en rond, d’un “aéronef télépiloté non télépiloté”, faisant ainsi l’économie de batterie, servo, électronique et radio !
    Avec une gouverne savamment calée et un bon lancé, ça doit faire bonne impression.

LAISSER UN COMMENTAIRE