SeaBubbles

2
1205

seabubbles5Voilà un engin qui n’a en théorie pas sa place sur Helicomicro. Pas d’hélices… mais il vole tout de même un peu. Le SeaBubble est un bateau de 4 places qui se soulève quand il prend de la vitesse, avec un aileron sous l’eau, l’hydrofoil, comme les bateaux de course. D’ailleurs, son concepteur, le navigateur Alain Thébault, est multi champion du monde de vitesse sur l’eau ! Le confondateur Anders Bringdal est champion de vitesse en Windsurf… L’appareil, électrique, s’élève au-dessus de la surface à partir de 11 à 14 km/h. Cette méthode lui permet de consommer moins d’énergie et de générer moins de vagues qu’un bateau conventionnel.

Pour les villes !

Le SeaBubble pourrait constituer un moyen de transport alternatif dans les villes qui sont situées en mer ou sur des fleuves. On pense à Venise, évidemment. Tant pis pour le charme vaporettos (qui fonctionnent au diesel), mais tant mieux pour l’amélioration de la qualité de l’air et la réduction des vagues et vibrations dans la lagune. La ville de Paris s’est également déclarée intéressée, le service pouvant être adapté à un transport fluvial sur la Seine capable de relier le nord-ouest de la ville, notamment la Défense, au sud-est, avec des arrêts poches des gares de Lyon et d’Austerlitz. C’est peut-être l’une des clés du désengorgement de la ville qui a fermé une partie des quais de Seine à la circulation automobile ?

Autonome ?

seabubbles6-1200Lorsqu’il est amarré dans une station, les batteries du SeaBubble sont rechargées par un générateur alimenté par des rotors placés sous l’eau, entrainés par le courant. En théorie, le dispositif est suffisamment pour assurer la recharge de la batterie. La location devait suive un principe proche de celui vélos et voitures, avec une réservation par smartphone. Les concepteurs tablent sur une autonomie de 80 à 100 kilomètres. L’intérêt de cet appareil n’a pas échappé à Henri Seydoux, le CEO de Parrot, qui a pris part à l’aventure SeaBubble. Une version grand format de l’Hydrofoil de Parrot ! Les expérimentations grandeur nature vont débuter, avec des présentations d’ici à décembre 2016, et les premières livraisons en juin 2017. Le site des SeaBubbles se trouve ici.

v2-front-1200v2-back-1200

2 COMMENTAIRES

  1. Sont pas bien gros les moteurs et hélices sur les concept-arts, visiblement cela gênait l’artiste 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.