A Paris, décollage des deux zones de vol !

32
1947

DSC_0293-1200C’était une promesse de la mairie de Paris : puisque les vols sont totalement interdits dans Paris, parce qu’il s’agit d’une zone urbaine mais aussi et surtout parce que la ville est coiffée par une zone impénétrable appelée P23 (qui interdit les vols même dans une propriété privée), il était urgent de proposer des endroits où voler légalement. Anne Hidalgo, maire de Paris, a profité du Paris Drone Festival pour dévoiler deux zones de vol qui seront ouvertes dès ce mois-ci. Le tout représente plusieurs mois de travaux menés par la ville de Paris, la Fédération Française d’Aéromodélisme (FFAM), par l’association MiniRacers (AMR), par France Galop et par Rotormatch

Mais où donc ?

zonevolparis-01Ce sera sur l’hippodrome de Longchamp, dans l’ouest parisien, et dans le parc de la Villette, dans l’est parisien. Le principe ? Les lieux sont ouverts certains dimanche par sessions de 1 heure à réserver à l’avance, d’un coût de 5 euros. Il s’agit de sessions de vols encadrées par des animateurs pour découvrir la pratique des multirotors. Chaque participant vient avec son appareil, d’une taille maximum de 45 cm de moteur à moteur en diagonale et de moins de 2 kilos en ordre de vol. Les machines vont donc du micro nano multirotor jusqu’à des engins du gabarit des Phantom de DJI, avec ou sans pilotage en immersion. L’inscription se fait exclusivement sur le site Rotormatch !

Ce qu’on en pense ?

zonevolparis-04Voilà une très belle avancée dans la reconnaissance des multirotors sous toutes leurs formes, qui a profité d’un sérieux coup d’accélérateur donné par le Paris Drone Festival. Il est d’ailleurs probable que le show du dimanche 4 septembre, très médiatisé, ait suscité de nombreuses vocations ! L’encadrement par des animateurs constitue un excellent moyen d’informer le public pour réussir les premiers vols, connaître les bases du radiomodélisme, progresser et bien évidemment se faire rappeler les points importants de la réglementation.

Et en banlieue parisienne ?

La R275, vue par Mach7 Drone
La R275, vue par Mach7 Drone

Il est interdit de voler au-dessus de l’espace public en agglomération et au-dessus de personnes. Ce qui signifie que dans mon jardin en proche banlieue, je peux voler ? Si l’on s’en tient à la stricte réglementation, les vols en région parisienne sont totalement interdits dans toute l’immense zone couverte par la R275, sauf dans les clubs agréés FFAM. Les vols en propriété privée sont interdits puisque la R275 établit la hauteur de vol à 0 mètre. Les vols sont également interdits ou limités en plafond dans les emprises des aéroports, aérodromes, héliports et hélistations. Mais dans la pratique ? La R275 n’est connue que des initiés, et les subtilités des emprises de zones de décollage et d’atterrissage de l’aviation habitée reposent sur la lecture attentive des cartes aéronautiques. Autant dire qu’il faut s’accrocher pour démêler et comprendre tout cela.

Le résultat ?

DSC_0030-1200Les pilotes volent un peu partout, avec chacun leur interprétation du bon sens. Les forces de l’ordre n’interviennent que sur constatation d’un vol illégal – c’est rare – et sur plainte – c’est rare aussi. Elles ne se basent pas vraiment sur la réglementation en vigueur, mais sur des notions plus terre-à-terre comme le danger immédiat, souvent la proximité de personnes, et sur la suspicion d’atteinte à la vie privée. Il est souvent dit que les vols sont tolérés en région parisienne, notamment dans les deux grands bois en périphérie de Paris. Ce n’est pas le cas, mais s’il n’y a pas de danger immédiat, rares sont les interventions des forces de l’ordre.

Ca va changer ?

drone-affiche-prefectureOn peut le craindre. Puisque la ville de Paris a ouvert deux endroits pour voler, tout laisse à penser que la répression passe à la vitesse supérieure. Ce serait dommage, car si les deux lieux de vol parisiens constituent une très belle initiative, ils sont destinés à la découverte des multirotors. Les pilotes confirmés ne peuvent pas se satisfaire d’une ou deux heures de vol par mois ! D’ailleurs, les pilotes débutants non plus, sous peine de le rester longtemps, débutants. Ouvrir d’autres zones de vol n’apportera pas de solution efficace si elles fonctionnent de manière semblable.

Alors ?

DSC_0059-1200L’une des solutions consiste à aller pratiquer dans un club situé en grande banlieue, mais les moyens de déplacement mis à disposition des parisiens ne permettent pas d’envisager cette solution. Il y a donc fort à parier que les vols sauvages continuent à être pratiqués. Tant qu’il y a peu de pilotes, cela passera inaperçu. Mais si les différentes disciplines (les appareils de prises de vues, les engins de compétition) progressent, ce sera plus compliqué. Il y urgence à ouvrir d’autres zones de vol avec des horaires compatibles avec l’entrainement des pilotes, et à alléger les interdictions pour des appareils de très faible masse comme les Nano racers pour leur ouvrir les portes des stades sportifs et des gymnases sans dispositif de sécurité particulier.

Les inscriptions pour réserver des créneaux horaires sur les deux spots de vols parisiens, c’est ici, sur Rotormatch ! Celles pour Longchamp sont d’ores et déjà ouvertes, celles pour la Villette le seront bientôt…

 

 

32 COMMENTAIRES

  1. Cela sent tout de même un peu le routage de gueule, ces zones. Amplement insuffisantes à mon humble avis, et surtout inadaptées. après quelques sessions de découverte à 5€ l’heure, tout apprenti-droniste normalement constitué voudra voler plus longtemps et plus souvent. Or rien n’est proposé pour l’instant, sauf à aller effrayer les vaches à la campagne (à condition d’avoir une voiture).

  2. Les conditions sont ce qu’elles sont, mais c’est une première avancée. Pour info, l’AMR n’a eu aucunement la main sur les fréquences, ni sur les sites retenus. L’idée étant, en parallèle, de réfléchir à d’autres lieux et d’autres modalités, et bien entendu d’orienter vers les clubs existants. Une grande carte des clubs FFAM de la Région, dont ceux acceptant les multirotors, a également été réalisée, à l’occasion du Paris Drone Festival.
    Bien entendu, on pourra qualifier cette démarche d’insuffisante. Mais tout ceci prend du temps, et c’est un premier pas dans la porte. En même temps, tout refuser en bloc eut été dommage, non?

  3. Ca ne fait pas l’ombre d’un doute, il fallait passer le pied dans la porte ! Le Paris Drone Festival a eu l’effet d’un pied… de biche, ce qui est tout de même fort pratique.

  4. Petite précision d’ailleurs, l’AMR dispose d’un créneau dans une salle de sport, les samedis après-midi à Athis-Mons : salle des agrès, ou gymnase (quand celui-ci est dispo). Parfait pour les micro/nano machines!

  5. Je vole de temps en temps à vincennes vers les terrains de foot il y a pas où très peu de monde , sauf quand ils veulent tous joué à la baballe , les flics sont passés m ont posé des questions mais c était de la curiosité plus qu autre choses aucune question relatif à mon identité plus du comment ça fonctionne ? (Les lunettes) et si c était compliqué de s en faire un et si ça coûtait chère , on a même parler de comment éviter les frais de douane :))) , pour revenir à l article , bonne initiative de la maire de Paris , même si c’est encore très limité c est déjà pas mal et ça dediabolise un peu

  6. Ca fait rêver ces 2 spots de vols !
    Presque envie d’abandonner mes montagnes pour aller déménager sur Paris.

  7. Quel blog de qualité, concis et précis.
    J’adorerais voir un post spécial avec des sondages destinés aux lecteurs HM :
    – niveau :débutant, intermédiaire ou expert
    – marque du drone / de la frame
    – radiocommande utilisée (Taranis, Spektrum, etc)
    – taille de la frame (180, 210, 250)
    – nombre d’heure de vols par mois

  8. @Yuri : tant qu’il ne se passe rien, tout va bien. le jour où dans les stats de la PPP on demande de chasser du drone, le spot sera je pense en haut de la liste. si il y a un incident quelconque ce sera la même chose, allez-y en connaissance de cause.

  9. Pour une fois en province nous avons tout de même quelques rares avantages 🙂
    Terrain agrée FFAM et DGAC avec plafond de vol 300m et ce à 15mn de voiture 🙂

    Mais je pense qu’il ne faut pas bouder l’avancée obtenu dans la capitale. Si ces deux spots font leurs preuve, cela ouvrira d’autres portes 🙂
    Pratiqué en bonne intelligence, notre loisir n’est pas plus dangereux qu’un autre et aucun terroriste ne se cache en nous 🙂 seule la passion nous anime et plus on comprendra et montrera ce que nous faisons plus cela dégonflera les polémiques encore tenaces par ci, par là !

  10. Lauphagui > justement c’est ce qui est un peu “ballot”, c’est que finalement ces deux spots vont faire “moins” que tous les clubs indoor de la région parisienne qui existent deja depuis des années
    Les clubs font déjà très bien l’initiation pour les débutants et permettent en plus la pratique régulière pour ceux plus expérimentés. Finalement, il ne leur manque que des pousseurs de boites pour etre parfaits à ces clubs 😉
    Dans ces conditions, on regrette un peu qu’on n’ait pas simplement (et enfin) attribué une salle et un créneau pour un club ffam indoor dans paris intra-muros, ce que nombre d’associations tentent d’obtenir depuis 10 ans…
    Après, comme tu le disais, c’est toujours mieux que rien, c’est un premier pas (même si pour moi il ne va pas nécessairement dans la bonne direction), charge désormais aux clubs et assos de continuer de pousser pour obtenir encore un peu plus petit à petit, on ne va pas cracher dessus, loin de là 🙂

  11. Au passage tu aurais un lien vers la carte des clubs acceptant les multis? Ca me parait le bon lieu pour le rappeller/diffuser 🙂

  12. @Olicier C. : lol t’es méchant 😀 D’un autre côté, c’est une drôle d’idée de vivre a Paris quand on a des loisirs de pleine air 😀
    Enfin c’est une belle avancé mais ça ne concerne que les débutants. Après il faudrait que les autorités se détende un peu est autorise les vols a 50m d’altitude dans les bois et les champs autour de Paris. Ce ne poserais pas plus de problème que ça. D’ailleur depuis janvier 2016 on a droit a 50m en CTR civils.

  13. Fabien > la mise en place des lieux de vol parisiens ne rentrent pas en concurrence avec les clubs FFAM, bien au contraire, puisque l’objectif est justement l’orientation vers les clubs FFAM acceptant les multirotors. Ceci étant, il ne faut pas oublier non plus dans cette équation que tous les clubs FFAM ne les acceptent pas…

  14. “Au passage tu aurais un lien vers la carte des clubs acceptant les multis? Ca me parait le bon lieu pour le rappeller/diffuser”
    Chuuuuut… Tu vas fâcher les moustachus 🙂
    Car le problème est aussi bien là ! Qu’il est dur de faire changer les mentalités et de s”ouvrir aux nouveautés ! Vive la jeunesse, vive les Geek et bravo à toutes nouvelles initiatives quels qu’elles soient. La suite on verra…
    Bon vol !

  15. Effectivement ils ne rentrent pas en concurrences et n’auraont clairement pas vocaction à remplacer les clubs, mais je trouve qu’ils recouvrent un domaine déjà couvert par les clubs, c’est un peu dommage de faire ainsi doublon plutot que de fortifier les structures existantes ayant deja fait leurs preuves…
     
    Après ca sera quand même une vitrine plus alléchante pour le quidam que nos bon vieux moustachus 🙂
    On pourra probablement ainsi toucher des acheteurs qui n’auraient jamais pensé à contacter un club, voir qui n’en connaîtraient pas même l’existence, et pour ceux là c’est effectivement un sacré progrès
     
    En revanche, en s’adressant ainsi a un maximum de monde (ce qui en soit est très bien), le risque est tout de même grand que les nouveaux convertis repartent phantom/bebop sous le bras, forts d’une heure de vol et plein de confiance et d’entrain, et s’en aillent directement filmer leurs vacances au ski sans jamais passer par la case club
    C’est un peu le même phénomène pervers que la formation 125 offerte par le concessionnaire pour l’achat d’un MP3… va pas falloir les lâcher sur l’A4 un lundi matin tout frais sortis de la formation 😉
     
    Ceci étant, la participation de l’AMR reste quand même un gage de sérieux pour l’orientation vers les clubs, c’est un très bon point, j’aurais par contre vraiment pris peur si il n’y avait eu que des encadrants “professionnels” à ces séances

  16. Je pense que dans cette avancée il faut aussi voir… Ce qui n’est par interdit.
    Il n’est pas expressément dit que les sites actuellement “sauvages” seront encore plus réprimés par la PP et les gendarmes maintenant qu’il y a ces deux nouveaux sites. Sites qui n’ouvrent qu’une fois tous les 15 jours, et sites qui ne fonctionnent qu’avec la bonne volonté de bénévoles.

    Je pense que les tutelles/ autorités veulent, d’un côté peut être, savoir combien de pratiquants existants il y a en RP, et de l’autre surtout permettre aux nouveaux de se former et de connaître les bonnes pratiques dans un cadre contrôlable.

    Je pense que l’on doit tous (AMR et autres) mettre le paquet pour que ces deux sites soient fréquentés et fréquentables.
    Et que dans un second temps, une fois dans la place, ça glissera bien mieux

  17. La FFAM devrait afficher la carte qu’elle avait mis en place au drône festival ou la liste qu’elle distribuait. Ça répondrait aux attentes des fpvtistes.

  18. Bonjour,

    Si je comprends bien les parisiens avec cette R275 ne peuvent ni jouer au volley, au tennis, au basket, au foot…en plus des multirotors. Vraiment pas de chance. Ils font comment au stade de France et à Bercy lors de shows de freestyle en motocross ?
    0m, y en a qui réflechissent 🙁
    Je m’amuse depuis ma campagne audoise à apprendre l’existence de telle réglementation.

    Cordialement
    Patrick

  19. C’est un grand pas ! Surtout que les actualités ne nous font pas bonne pub en général ! Vol au dessus de orly ou roissy, peur de l’attentats. Le français n’est jamais content mais mince c’est mieux que l’interdiction total.

  20. @ PCE : Dans l’Aude, tu as aussi des zones de ce style. Un poil moins qu’en région parisienne, évidemment 🙂 Genre la P45 au-dessus de chez Thalès, ou la zone RTBA R45. Tiens je vais ressortir un Fitou, moi 🙂

  21. C’est tout de même une bonne chose pour les parisiens même si c’est discutable c’est toujours un début.
    J’espère que d’autres zones verront le jour.

    Pour faire un petit HS niveau sécurité:
    Hé oui on en parle beaucoup avec les drones… Qu’est qu’ils sont dangereux c’est drones !!!

    Le we du 20/21 aout j’étais à Rochefort (17) pour le Championnat de France de drone fpv et bien le publique était cantoné derrière un grand filet et des barrières.
    Niveau sécurité rien a redire tout était top (l’ambiance aussi et les pilotes sympa).

    Pour faire opposition:
    Ce we meeting d’aéromodélisme à Mainxe (16) sympa mais bon !
    Publique derrière une barrière et bah c’est tout…..
    Alors que là on a droit à des passages pleine vitesse de jet à turbines au kérosène environ 320km/h… Une paille quoi.
    J’oses même pas imaginer la panne mécanique ou une quelconque défaillance.
    Aussi démonstration vol 3D avec Helico, rotor 1,6m tout cela SANS FILET Mr, Dames !!!

    J’ai rien contre ce meeting je l’apprécie beaucoup, qu’on s’entende bien la dessus. Mais sérieusement vous en pensez quoi de cette différence qui a mon sens n’est pas justifié et complètent disproportionné pour l’un (Rochefort c’était top, mais tout le patacaisse autour des drones) et trop laxiste pour l’autre.

    Fin du HS.

  22. Bien content de ne pas habiter à Paris. S’il fallait qu’une raison la voilà.
    Pour voler j’ai juste à ouvrir ma fenêtre.
    Allez courage au parisien. Bientôt avec la réalité virtuelle vous pourrez voler chez vous.

  23. @FABIEN : je pense que la majorité des personnes qui vont venir sur ces sites ont très certainement le même profil que celles qu’on a vu sur le stand FFAM lors du Paris Drone Festival :

    – ne connaissent pas la FFAM
    – ne savent pas ou sont les clubs
    – volent plus ou moins a l’arrache.

    ceux qui volaient en mode sauvage et qui ont ce desir de ne voler qu’en sauvage, on ne pourra jamais les faire rentrer dans le droit chemin.

    et beaucoup sont aussi surpris par le fait qu’il faille payer la cotisation à un club et encore rajouter des € pour la licence FFAM … pour certains, c’est un frein.

    quand je vois déjà que ca gueule car les inscriptions sont payantes (5€ de l’heure) pour ces sites de vols, et ne comprennent pas la logique qu’il y a derrière (tenir ou ne pas tenir son engagement de venir, forcement, c’est plus facile mentalement de ne pas venir quand on ne paye rien) , on se dit que de là à franchir le pas pour aller en club, certains en sont très très loin.

    Quant aux gymnases & mairie, on se dit que le PDF peut servir de demo reussie et montre que justement, cela est réalisable, avec un bon encadrement (et donc un club). 🙂

  24. Première avancées en région parisienne, plus pour faire découvrir le loisir de façon encadré (explication, faire prendre les bonnes habitudes) que pour les habitués du loisir.
    J’espère qu’à 1 jours par mois, la météo automnale sera favorable … sinon ça va en frustrer plus d’un 😉

  25. ?????????? Vous êtes en vie !!! ????
    Tant mieux ! Bonne nouvelle, le site est réssussité !
    OUF ! J’avais bien cru que c’était fini pour Hélicomicro, qui était DOWN tout le mois d’Août.
    – Soit c’était effectivement un vrai problème (piratage ? nom de domaine pas payé ? )
    – Soit c’était un choix bizarre du webmaster pour être tranquille durant les vacances, mais risquer de faire croire à la mort subite d’un site, c’est un peu idiot.
    J’avais presque supprimé le bookmark dans mon ménage….
    .
    Bon ben ça se fête.

  26. @cslevine, tu est sur que c’était pas toi qui était “DOWN” ce mois d’Août ? mdr!!
    il y à eu des test et infos pendant tout le mois. 😉

  27. ah bon ? tout le mois et quelque soit le navigateur, le site affichait :
    “Aucune new à afficher”, et ce sur toutes les pages.
    et puis là, un beau jour, tout est redevenu OK.

  28. bsr

    1 jour par mois a longchamps hors période de course on pourrait voler plus souvent en fait un lieu permanent c est possible dans un des bois de paris mais les joueurs de foot on toujours eu la priorité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.