Cheerson CX-10WD, le test

7
7469

DSC_0215-1200Ce petit multirotor appartient à la gamme des CX-10, qui compte désormais de nombreux modèles. Celui-ci a-t-il quelque chose qui le distingue des ses confrères (et de ses concurrents) ? A première vue, non : c’est un petit format doté d’une puce wifi qui permet de le piloter depuis un smartphone en profitant du retour vidéo à l’écran. Notez que cet appareil nous été donné par la boutique Banggood. Comme d’habitude, dites-nous si vous pensez que la pratique a influencé notre jugement.

Tour du propriétaire

DSC_0206-1200Le CX-10WD est un quadricoptère qui mesure 4,5 cm en diagonale, de moteur à moteur. Avec ses hélices, il tient dans un carré de 5,2 cm de côté. Il mesure 2,9 cm de hauteur. L’intégralité de l’appareil est cachée par une coque en plastique, y compris les moteurs et les fils d’alimentation. On ne voit pas non plus la batterie, elle est enfermée dans la coque, et inamovible. Dommage. Les hélices sont des modèles de 3 cm. A l’avant du CX-10WD s’affiche l’objectif de la caméra intégrée. Sur le flanc droit, on trouve un connecteur pour recharger la batterie – Cheerson fournit un câble USB pour cela. On y trouve aussi un interrupteur on/off. Du flanc gauche sort une antenne-brin qui court jusqu’à passer sous l’appareil. C’est tout du côté du multirotor. Son poids ? 19 grammes.

La radiocommande

Le CX-10WD se pilote avec un smartphone. Pourtant Cheerson a eu la bonne idée de fournir une vraie radiocommande 2,4 GHz. La bonne idée ? Oui, une radiocommande est toujours plus précise qu’un pilotage au smartphone. DSC_0183-1200Qui plus est, cette radiocommande se distingue pour deux raisons. La première, c’est qu’elle permet de placer le CX-10WD dans une trappe pour le transport. La seconde, c’est que ses joysticks reviennent tous au neutre, ce qui laisse supposer qu’il est possible de voler en mode 2 ou en mode 1. Elle offre aussi un support en plastique de taille réglable pour placer un smartphone (mais pas une tablette). Cette radiocommande au look inédit dispose de deux boutons ; celui de gauche est libellé mode 2/1, celui de droite affiche des flèches. L’alimentation requiert 2 piles AA. Un bouton on/off se trouve à l’intérieur de la trappe pour le transport du CX-10WD.

Premier décollage

Il faut télécharger l’application CX-10Wifi sur l’Appstore pour iOS ou sur Google Play pour Android. Allumez le CX-10WD, puis la radiocommande (oui, cet ordre est déroutant pour les modélistes). Allez dans les paramètres wifi de votre mobile pour choisir le CX-WD10 qui doit apparaître dan la liste des points d’accès. Lancez l’application et touchez Play. DSC_0224-1200L’interface s’affiche et, normalement, le retour vidéo de la caméra avec des joysticks en surimpression, ainsi que des icônes pour les différentes options. Poussez le joystick des gaz et ramenez-le neutre, les diodes du CX-10WD passent au fixe, vous être prêt à décoller. N’essayez pas de pousser la manette des gaz, rien ne se passera. Le décollage de l’appareil est entièrement automatisé ! Appuyez sur le bouton de droite, partie haute. Les hélices tournent et le CX-10WD décolle pour se placer en stationnaire à environ 20 cm de hauteur. Pour atterrir, poussez le bouton droit sur sa partie basse. Là-aussi, la procédure est automatique : il réduit les gaz et vient se poser comme un fleur. Si la surface au sol le permet, bien sûr.

Redécollage

Une fois l’appareil en l’air, il se place en vol stationnaire. Ou presque. Le contrôle de la hauteur est automatique, avec l’aide d’un baromètre altimétrique. Mais il n’y a pas de gestion de la position sur un plan horizontal, c’est donc à vous de compenser s’il dérive. DSC_0238-1200Pas de trims non plus sur la radiocommande. Il n’a pas grand chose à faire, cela dit, pour maintenir l’appareil en stationnaire, il est très bien réglé d’usine. La gestion de l’altitude est souvent ce qu’il y a de plus compliqué pour les pilotes débutants, en vol à vue comme en immersion. Le CX-10WD permet de ne pas s’en préoccuper. Les expériences avec les modèles récents de Hubsan n’étaient pas vraiment concluantes, la tenue de la hauteur était très aléatoire. Le CX-10WD s’en sort de manière honorable. Certes, il souffre parfois de petites chutes de quelques centimètres, et grimpe au descend lentement. Mais globalement, il se débrouille pour ne pas aller embrasser le plafond ni caresser le sol. A tout moment il est possible de corriger la hauteur avec la manette gaz. Mais le mouvement se fait par à-coups un peu brusques.

>>>> LA SUITE DE CETTE CHRONIQUE SE TROUVE ICI <<<<

7 COMMENTAIRES

  1. bonjour
    je n’ai pas lu de comparaison avec un tiny whoop (j’ai un blade inductrix et j’attends impatiemment les pièces pour le transformer en tiny whoop, et surtout des batteries)
    ça m’intéresse 🙂 que pouvez-vous en dire ?

  2. @ erwan : le Tiny Whoop a un retour en 5,8 GHz pour un pilotage en immersion. Celui-ci est en wifi, il n’ets pas prévu pour l’immersion. Le retour est sympa, mais pas suffisant pour aller concurrencer le Tiny Whoop.

  3. ouaouh merci fred de votre réponse, j’en suis honoré !

    vu sa petitesse, et la gestion de l’altitude que n’a pas le tiny whoop, qu’en est-il du pilotage ? j’apprécie énormément le pilotage du blade inductrix, quelle précision, quels progrès depuis mon hélico v911 et ma ladybird !

  4. Bonsoir et merci pour tous vos tests très complets. Je viens d’acquérir ce petit quad sur vos conseils et je fais quelques essais à l’intérieur. Tout fonctionne bien lors d’un premier vol, il se stabilise en hauteur mais dérive dans tous les sens comme vous l’indiquez (dommage qu’il n’y ait pas de trims sur la radio, ceux de l’appli sont compliqués à régler en vol). En revanche, dès le premier crash et après redécollage. il monte en permanence, recule, tape le plafond et les murs. Impossible de le stabiliser ni le faire redescendre en compensant via le throttle. J’ai bien essayé de le recalibrer comme indiqué dans le manuel (les deux manettes en bas à droite. Les leds s’allument en fixe, indiquant que le calibrage a réussi. Mais rien à faire, dès le redécollage il continue de monter. Ai-je raté un épisode ? L’accéléromètre est-t-il déja mort ? J’espère que quelqu’un pourra m’aider avant que je ne le renvoie ou que je pète toutes les hélices… Merci d’avance.

  5. J’aime beaucoup ce petit joujou à moins de 40€ pour le FPV en intérieur ou dans le jardin. Après un choc un peu violent, j’ai ai perdu un qui a grimpé sans contrôle possible : la dernière image captée est le sommet d’un douglas de plus de 20 m de haut ! Je l’ai aussitôt racheté avec une protection d’hélices et je suis ravi.

  6. Juste pour savoir quel radio serait compatible car je viens d en acheter un seul et j aimerais prendre la manette plus tard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.